Page:Taxil, Mémoires d'une ex-palladiste parfaite, initiée, indépendante.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ronné d’une tiare, dit crâne de Bertrand de Goth (pape Clément V), figure la Papauté, vouée à la déchéance, à la suppression, par les Maçonneries de tout rite ; mais, la Papauté n’ayant pas été supprimée encore, la tiare est encore stable.

L’urne funéraire vomissant des flammes signifie que le grand-maître Molay, considéré par toutes les Maçonneries comme martyr d’une cause juste, est au royaume du Feu, dans la gloire éternelle de Lucifer.

Le squelette debout, armé d’un poignard, s’interprète : la mort vengera la mort ; parce que saint Jacques (Molay) a été supplicié par l’effet de la condamnation d’un roi chrétien et d’un pape, un roi chrétien de la même race (Louis XVI) a été livré au supplice, un pape sera supplicié aussi. D’après les révélations faites par Baal-Zéboub à Albert Pike, le pape qui sera mis à mort par la Maçonnerie est celui qui, dans la prophétie de saint Malachie est désigné : de labore solis.

Voyons les chiffres inscrits, et donnons-en l’explication qui est faite en Triangles.

D’abord, le nombre 1312. C’est la date de l’abolition juridique de l’ordre des Templiers. Les chiffres qui sont au-dessous indiquent, d’une façon secrète, les dates de la vengeance : 1° décapitation d’un roi chrétien de la race capétienne ; 2° abolition définitive de la Papauté, le successeur du pape supplicié devant, selon la légende palladique, se convertir à la religion de Lucifer et faire cause commune avec l’Antichrist.

Le zéro ne comptant pas, on a inscrit les neuf chiffres dans cet ordre : 179348526.

La date de la décapitation de Louis XVI, fait accompli, est facile à lire ; elle est donnée par les quatre premiers chiffres : 1793.

Comment la date future de l’abolition définitive de la Papauté est-elle marquée par les cinq autres chiffres ? C’est ici le calcul secret, connu des seuls initiés.

Par les révélations qui ont précédé les miennes on sait que cette date est fixée, au dire des daimons, au 29 septembre 1996 de l’ère chrétienne. Eh bien, l’année 1996 est représentée secrètement par 48526.

Voici le calcul :

4 + 8 + 5 + 2 + 6 = 25, d’une part.
Et, d’autre part, 1 + 9 + 9 + 6 = 25, également.

25 est le nombre fatidique de vingtième siècle de l’ère chré-