Petit cours d’histoire de Belgique/p05/ch4

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Maison d'édition Albert De Boeck (p. 109-110).



CHAPITRE IV

Marie de Bourgogne.

(1477-1482)

1. Situation critique. — Marie de Bourgogne, fille du Téméraire, n’avait que dix-neuf ans à la mort de son père. Elle prit le pouvoir au milieu de circonstances critiques. À l’extérieur, Louis XI envahissait la Bourgogne, la Picardie, l’Artois, et pénétrait jusqu’en Hainaut. À l’intérieur, les communes, partout soulevées, reprenaient violemment leurs anciens privilèges. Deux ministres de Charles le Téméraire, le chancelier Hugonet et le sire d’Humbercourt, furent envoyés à l’échafaud à Gand. Enfin la duchesse n’avait pas d’armée et le trésor était vide.

2. Mariage de Marie. — En août 1477, Marie de Bourgogne s’unit à Gand, à Maximilien d’Autriche, fils de l’empereur Frédéric III. L’archiduc leva aussitôt des troupes pour arrêter Louis XI ; il débuta par quelques succès dans le Hainaut, puis il remporta une victoire décisive à Guinégate on 1479. Mais il n’en sut pas tirer parti. Il s’empressa de rentrer en Flandre, et se fit inaugurer dans les principales villes des Pays-Bas, au milieu de fêtes splendides.

3. Mort de la duchesse. — Le jeune archiduc devint bientôt impopulaire par ses folles dépenses et ses allures despotiques. Son épouse, au contraire, aimable et douce, était sincèrement aimée des Belges. Malheureusement, dans une chasse au faucon, elle fit une chute de cheval et se blessa mortellement (1482). Elle laissait deux enfants nommés Philippe et Marguerite.