Poésies (Marie de France)/Fable LVI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

FABLE LVI.

D’un Lox è d’un Escarboz.
alias
Dou Leu cui li Escharboz entra en cul, et prisent
entr’elx aatie de bataille à tout lor pooirs d’Amiz
[1].

Ci nus racunte ke un Leus [2]
[a]En une grave [3] jut tut sens ;
Desouz la kewe à-val li entre [4]
[b]Uns Carbos desi en sun ventre.

Li Lox saut sus, si s’ewella
Moult anguoissousement cria,
Tant se witra et tant salli [5]
Qe li Escharboz s’en issi [6].
Qant li Leus l’esgarda et vit
[c]Mult li turna à grant despit10
Halas ! fait-il, dolanz, chétis [7],
Qui dedens mei t’esteies mis ;
Li Ascharboz a respundeu,
Par foi, fet il, ce est bien seu [8]
Ke geo vail assez miex de tei,
Qant tu demeines tel bouffei [9].
Car assanble ta cumpaignie [10].
[d]E çax qui te aunt en aïe [11]
E jeo rassenblerai ma gent
E mes amis è mes parent.20

Demain tenruns une bataille [12]
Enmi cest chans trestut sans faille.
Li Louz l’a ensi otreié,
Pur ses aidanz [13] a enveié
[e]Li Escarboz manda les Eiz [14]
Qu’il n’en i a un seul remeiz,
Ne grosse Mouske, ne Wibet [15],
Ne lunge Wespe, ne Cornet.
Qant il se durent aprismier [16]
Li Leus volst les siens enssengnier ;30
Cunssel, ce dist, lor estuet prenre [17]
S’il se woelent vers ax [18] deffenre ;

Chascun cuvient garder sa kewe [19]
U il ira à male weuwe.
Li Chiers [20] li dist : or nus benduns,
De cele part nus estupuns
Q’il n’i puisse par là entrer ;
Dunc purruns plus séur aler.
Enssi l’unt fait communalment [21],
Bendez se sunt mult fermement.40
Mais kant ce vint à l’asenblée,
Une Wespe s’est désseurée [22],
Si puint le Chirf par les costéz [23] ;
Et il sailli si effréez
Qu’il se mesmit vileinement
Et la bende desrunt è fent.
Ce dist li Lox qui esteit près
Seignur, pur Diex, ni estuns mès [24]
Mult pur nus est mésavenu

[f]Qant li loien sunt desrumpu ;50
Fuions nus en hastiwement
Se nus i demouruns noient [25]
N’i aura jà un seul de nous
Qui sos la coë n’en ait dous.

MORALITÉ.

Cest essanple nus dist de çax
Qui mesprisent les menurs d’ax,
Tant les avilent par lur dis
[g]Q’au besong les voit-um hounis.
Car melx se sevent cil aidier
Là ù il unt grègnur mestier60
Que ciaus qui les vunt despisant
Qui sunt si lunc è gros è grant.


  1. La Fontaine, liv. II, fable ix, le Lion et le Moucheron.

    AEsop., fab. cxlix.

    Le Grand d’Aussy, Fabliaux, in-8°, tom. IV, p. 209.

  2. Un loup s’était couché sur le sable et pendant son sommeil un escarbot se plaçant sous sa queue lui entra dans le fondement.
  3. Lieu sablonneux, bord d’une rivière.
  4. Kewe, queue, cauda.
  5. À force de se remuer et de sauter, l’escargot sortit.
  6. Sortit, partit, s’en alla.
  7. Chétis, malheureux, infortuné, misérable, captivus.
  8. Il est bien connu que je vaux mieux que toi.
  9. Orgueil, fierté, bruit, rumeur, vacarme.
  10. Rassemble tes gens et ceux qui peuvent t’aider.
  11. Aide, secours d’adjuvamentum.
  12. Tenir une bataille, c’est la présenter.
  13. Amis, compagnons.
  14. L’escarbot invita les abeilles ou mouches à miel, et pas une ne manqua à cet appel, de même que toutes grosses mouches, telles que le taon ou frelon, la longue guêpe, et le Bourdon.
  15. Les manuscrits portent gibet, guibet, huibet, juinquet, wibet.
  16. Approcher.
  17. Estuet prenre, convient prendre.
  18. Vers ax, envers, contre tes ennemis.
  19. Il est important de garantir sa queue, celui qui n’aura pas ce soin, deviendra l’objet de la risée commune.
  20. Le cerf.
  21. Communalment, d’un commun accord.
  22. Une guêpe s’est éloignée, séparée.
  23. Elle pique si fortement les côtés du cerf qu’il saute de frayeur, se salit vilainement et rompt les rangs.
  24. Ne restons pas davantage.
  25. Si nous restons plus long-temps.
Variantes.
  1. Just en une granche toz seuz.

  2. Uns eschargot jusques au ventre.

  3. De tel beste ot moult grant despit.

  4. Trestouz celx qui sont en t’aïe.

  5. L’Escharbot a les siens mandez
    N’i avoit nul felon remez.

    Nota. Au lieu de felon on trouve aussi fourlon, malott.

  6. Qar li lien en est rompu.

  7. Q’au grant besoing les ont honis.