Poésies (Marie de France)/Fable VII

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

FABLE VII.

Dou Leu et de la Grue ki li osta l’os de la goule [1]

Ensi avint k’uns Leus runja
[a]Uns os que el col li entra ;
E quant el col li fu entreiz,
Mult en fu durement greveiz [2].
Tutes les Bestes assanbla,
E les Oisielz à sei manda,
Puiz lur fait à tuz demander
Se nus l’en seit médiciner [3].
Entr’ax unt lur cunsoile pris

[b]E chascuns en dist son avis ;10
Fors la Grue, se dient bien [4],
[c]Ni ad nulz d’iauz ki saiche rien.
Le col ad lunc è le bec groz
[d]Si en purreit bien tirer l’oz ;
Li Lox li pramist grant loier [5]
[e]Pur tant ke la volsist aidier ;
La Grue met le bec avant
Dedenz la goule au mal-feisant [6] ;
L’os en atrait, puis li requist
Que sa promesse li rendist.20
Li Leuz li dist par mal-talent [7],
E afferma par sairement
Que li sambleit, è vertez fu,
Que bon loüer en aveit eu,
Qant sa teste en sa gule mist
K’il ne l’estrangla è oscist.
Tu es, fist-il, fole pruvée

Kant de moi es vive escapée ;
E tu requiers autre loier ?
De ta char ai grant désirier,30
[f]Maiz mult me tieng ore pur fol
Qant mes denz n’estrangla ton col.

MORALITÉ.

Autresi est dou mal Seignur [8],
Se povres Hum li fet henur
[g]E puis demant le guerredun
Jà n’en aura se maugrei nun,
Portant k’il soit en sa baillie
Mercier le deit de sa vie.


  1. Dans le manuscrit n° 7989—2. Ce n’est point un loup mais un lion qui est le personnage principal de cette fable.
    La Font, le Loup et la Cigogne, liv. 3, f. 9.
    Phæd., lib. I, fab. 8. Lupus et Gruis.
    Rom. Nil., lib. I, f. 8.
    Anon. Nil., fab. 64.
    Vinc. Bellov. Speculum Historial.
  2. Incommodé, de gravare.
  3. Si aucun d’eux ne le pouvoit guérir.
  4. Ils disent tous, qu’excepté la grue, aucuns d’eux ne peuvent lui apporter du soulagement.
  5. Récompense, salaire.
  6. Malfaiteur, méchant.
  7. Méchanceté, mauvaise volonté.
  8. Il en est ainsi du mauvais seigneur. Si un pauvre après lui avoir rendu service, vient réclamer sa récompense, son salaire, il n’en retirera rien.
Variantes.
  1. Un os qu’en col si avala.

  2. Chascuns en dist le sien avis.

  3. E jà nulz qui en sache rien.

  4. El en purra bien traire l’os,

  5. Pur ce que el l’en vueille aidier,

  6. Moi qui sui lox tien-je por fol
    Qu’à mes dens ne trenchai ton col.

  7. Puis li demande son loier,
    Purquei il seit en son poier,
    Mercier l’en deit de sa vie
    Ensi le dit la prophétie.