Poésies de Marie de France (Roquefort)/Fable XXXIX

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

FABLE XXXIX.

Dou Vilains cui li Escarboz entra en cors ;
alias
Dou Vileins qui se dormeit contre le Soloil adenz [1].

Dun Vilain dist qui se giseit [2],
Cuntre le Solueill se dormeit,
Adenz s’est mis [3] tuz descuvers
[a]E ses pertuiz [4] fust tot uvers ;

Uns Escharboz dedens entra,
E li Villains s’en esvella.
Grant mal li fist, tant q’à un Mire [5]
L’estut aler cunter è dire ;
Li Mires dist qu’il esteit preins [6],
Lors li fu pis qu’il n’esteit eins [7],10
Car li Vileins bien le créoit
[b]E tous li Pueples qui l’ooit,
Dient que c’est sénéfîance.
En paor sunt et en dutance
N’i a celui ki bien nel’ croie [8]
Ke grans max à venir en doie ;
Tant ert li folx Pules muaules. [9]
[c]En veines choses nun-estaules [10]

Unt lur créance et lur saveir.
Li Vilain gaîtent pur saveir [11]20
Par où cil enfez deveit nestre ;
Li Escarboz par la fenestre
U il entra s’en est issus
[d]Ez-les-vous lors tus décéus.

MORALITÉ.

Par cest essample que vus di
Des nun-sachanz est autresi,
Qui croient à ce qu’estre ne puet,
Vanitez les trait è muet.


  1. La Fontaine, liv. I, fab. x, la Montagne qui accouche.
    Horat. Arte poet., v. 139.
    Phædr., lib. IV, f. xxii. Mons parturiens.
    Romul. Nil., lib. II, f. xxii ; idem.
    Rabelais, Pantagruel, liv. III, ch. xxiv, p. 132.
    Le Grand d’Aussi, Fabliaux, tom. IV, p. 234.
  2. Reposer, du verbe gesir, jacere,
  3. Couché de son long et le visage contre terre.
  4. Son derrière.
  5. Voyez la note de la fable précédente, p. 197.
  6. Le médecin l’assura que ses douleurs étoient des signes de grossesse.
  7. Auparavant.
  8. Il n’est personne qui ne soit assuré que grands maux doivent arriver, sur-tout parmi le peuple qui joint la sottise à la superstition.
  9. Muable, changeant, mutabilis.
  10. Stable, stabilis.
  11. On veilla pour savoir comment cet enfant devoit naître ; mais l’escargot sortant par l’endroit où il étoit entré, fit voir combien le peuple avoit été dans l’erreur.
Variantes.
  1. Et ses cus si estoit ouvers.

  2. Et li faus pules qui l’oy.

  3. Et en tout est petit estaules
    Car en doute a petit espoir.

  4. Enssi les a tous déchéus.