Poésies d’Humilis et vers inédits/Un peu de musique

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un peu de musique
Poésies d’Humilis et vers inédits, Texte établi par Ernest Delahaye, Albert Messein (p. 123).
Retour  ►

UN PEU DE MUSIQUE



Une musique amoureuse
Sous les doigts d’un guitariste
S’est éveillée, un peu triste,
Avec la brise peureuse ;

Et sous la feuillée ombreuse
Où le jour mourant résiste,
Tourne, se lasse, et persiste
Une valse langoureuse.

On sent, dans l’air qui s’effondre,
Son âme en extase fondre ;
- Et parmi la vapeur rose

De la nuit délicieuse
Monte cette blonde chose.
La lune silencieuse.

Pièce parue à la Renaissance, le 24 mai 1873.