Poésies de Catulle/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Traduction par Charles Héguin de Guerle.
Panckoucke (p. 81-83).

LVII.

CONTRE MAMURRA ET CESAR.


Que vous êtes bien faits l’un pour l’autre, infâmes débauchés, César, et toi Mamurra, son vil Giton ! Qui pourrait s’étonner de votre intimité ? tous deux flétris, l’un à Rome, l’autre à Formies, de stigmates honteux, indélébiles ; tous deux portant les cicatrices de la débauche ; jumeaux de luxure, formés dans un même lit à l’école du vice ; l’un n’est pas moins ardent que l’autre dans ses poursuites adultères ; tous deux rivaux à la fois des deux sexes. Infâmes débauchés, que vous êtes bien faits l’un pour l’autre !