Pourquoi crains-tu, fille farouche

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le vallon : poèmesMercure de France (p. 114).




Pourquoi crains-tu, fille farouche
De me voir nue entre les fleurs ?
Mets une rose sur ta bouche
Et ris avec moins de rougeur.
Ne sais-tu pas comme ta robe
Est transparente autour de toi
Et que d'un clair regard je vois
Ta sveltesse qui se dérobe ?
Triste fantôme de pudeur,
Que n'es-tu nue avec la fleur
D'un lis blanc dans ta chevelure,
Un doigt sur ta mamelle pure.