Préface d’un album destiné à une vente de charité

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PRÉFACE D’UN ALBUM

destiné à une vente de charité


Que le pauvre est à plaindre ! Il n’a pas de loisir
Pour conquérir le vrai, pour caresser le rêve :
Esclave d’un labeur rude, obscur et sans trêve,
Gagner son humble vie est son plus haut désir.

Vous dont la fantaisie est libre et peut choisir
Comme l’abeille extrait le meilleur de la sève,
Vous dont l’âme, en créant, se délecte et s’élève,
La tâche pour vous seuls est un divin plaisir ;

Et, dans ce beau rucher, l’aumône que vous faites
De votre miel, penseurs, artistes et poètes,
D’autres se dévoueront à la changer en pain.

Ceux-là portent le ciel dans la mansarde noire :
La Misère sourit et leur baise la main,
Baiser sacré, plus sûr que celui de la Gloire…


1902.