Rayons perdus (1869)/Espérance

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alphonse Lemerre (p. 19-20).
◄  Amour

ESPÉRANCE.


Qu’il était fatigué ce soir
Au moment de son arrivée !
À mes côtés il vint s’asseoir ;
Sa journée était achevée.

Je lui disais : « Vous êtes bon ! »
Car je n’osais pas tout lui dire,
Hélas !… & lui répondait : « Non ! »
Avec son plus charmant sourire.

Puis il lui fallut s’en aller,
Quoiqu’il en eût bien peu d’envie.
Et, moi, je l’écoutais parler
Tout émue & toute ravie ;


Tandis qu’en ces instants si courts
J’entendais, du moins il me semble,
Son cœur qui me criait : Toujours !
Le mien qui murmurait : Ensemble !


Août 18…