Mozilla.svg

Recueil des lettres missives de Henri IV/1577/21 septembre ― À monsieur d’Afis

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search



1577. — 21 septembre.

Orig. – Biblioth. de l’Arsenal, Recueil d’autographes.


À MONSR D’AFIS,

CONSEILLER AU CONSEIL PRIVÉ DU ROY MON SEIGNEUR, ET PREMIER PRESIDENT EN SA COUR DE PARLEMENT DE THOLOSE.

Monsr le President, J’eusse bien desiré que vous vous feussiez trouvé en la conclusion de ceste paix ; mais selon l’estat où vous laissastes les affaires, quant vous partistes de ce lieu, vous pouvez juger les raisons qui ont meu le Roy mon seigneur à la resolution qu’il en a prinse. A la quelle je m’asseure que d’autant plus vous conformerez que par vostre intervention et assistance[1] vous avez peu cognoistre combien ce remede est necessaire à tout ce Royaulme ; et que, de la mesme affection que vous avez tousjours monstrée, vous employerez pour l’execution de ce que monsieur de Montpensier mon oncle et moy escripvons à la cour de parlement de la quelle vous estes le chef[2] ; donnant ordre, par mesme moyen, que la volonté du Roy mon seigneur soit notifiée à tous ceux de vostre ressort, pour y rendre l’obeissance que doibvent vrayz sujectz à leur Roy. Et n’estant la presente à aultre fin, je prieray Dieu vous donner, Monsr le President, l’heureuse et longue vye que vous desire

Vostre bien affectionné

et asseuré amy,

HENRY.

De Bergerac, ce xxje septembre 1577.


  1. La lettre du 17 avril précédent, adressée au maréchal de Damville, fait mention de la part qu’avait eue dans ces négociations le premier président d’Afis.
  2. Voyez sur la date et toutes les circonstances de cet édit de paix la lettre suivante, qui ne laisse rien à désirer pour la clarté.