Recueil des lettres missives de Henri IV/1580/19 juillet ― À Mellon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



[1580[1].] — 19 juillet

Orig. – Arch. de M. le comte H. C. de Meslon, à Rauzan. Envoi de M. le secrétaire général du département de la Gironde.


À MELLON,

GOUVERNEUR DE LA VILLE DE MONSEGUR.

Mellon, vous aurez veu par les depesches de Pichard et la Cortiade comme j’ay pourveu au faict des contributions pour Monsegur le mieulx qu’il a esté possible pour la sayson où nous sommes. Au reste, j’ay advisé par l’advis de la Nouaille de mander la compaignye de Faure[2] pour l’employer ailleurs. Vous adviserez cependant de faire amas de bleds le plus qu’il se pourra, car je pense que vous serés le premier attacqué. Mais asseurés vous aussy que je ne vous deffauldray de moyens que j′aye. Et sur ce, je prie Dieu, Mellon, vous avoir en sa garde. De Saincte Foy, ce mardi xixe juillet.

Vostre meilleur maistre et amy,


HENRY.


  1. La date de l’année nous est indiquée ici par le rapprochement des faits contenus dans cette lettre avec ceux du reste de la correspondance entre le roi de Navarre et M. de Meslon, en 1580 ; ensuite, d’une manière plus précise, par les comptes originaux de la dépense du roi de Navarre, qui constatent, le 19 juillet 1580, sa présence à Sainte-Foy. Le 31, se trouvant indisposé à Bergerac, il s’était fait remplacer par M. de Miossans, qui écrivit de Sainte-Foy la lettre suivante à M. de Meslon.
    « Monsieur de Meslon, lorsque voz billetz sont arrivez, le Roy mon maistre s’est trouvé mal de son estomac, qu’il ne vous peut escrire. Mais Sa Majesté m’a commandé vous dire qu’il envoye au sr de Bethune le sr de Bairran avec douze bons chevaulx pour vous ayder à faire la guerre. Vous luy ferez ung singullier plaisir de luy departir de voz nouvelles. Et à Dieu, Monsieur, lequel je prye vous donner, en santé, bonne et longue vye. De Sainte Foy, le dernier de juillet 1580.
    « Vostre bien bon amy, à vous faire service,

    « Henry d’Albret. »

    Orig. – Arch. de M. le comte de Meslon.
  2. Jean Faure, seigneur de Fougeiroles et du Pont, fils de Jean Faure et d’Anne de Joanas : famille du diocèse de Béziers.