75%.png

Recueil des lettres missives de Henri IV/1584/26 mai ― À mon cousin monsieur de Matignon (2)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche



1584. — 26 mai. — IIme.

Orig. — B. R. Fonds Béthune, Ms. 8860, fol. 102 recto.


À MON COUSIN MONSR DE MATIGNON,

MARESCHAL DE FRANCE.

Mon Cousin, Despuis ma derniere lettre que je vous ay escripte par Jehan Martin, auquel j’ay donné toutte charge de vous solliciter pour l’advancement du payement de ce qui m’est deu de reste de la composition de Perigueux, j’ay receu, par l’arrivée de monsr du Plessis, une patente du Roy mon seigneur, adressante à messrs du bureau de ses finances à Bourdeaux, par laquelle il leur mande que incontinent apres la presentation qui leur sera faicte de la dicte patente, ils ayent à me faire payer ce qui me reste deu de la dicte composition ; de façon qu’il ne tiendra plus qu’à eulx que je n’en soys satisfaict. J’envoye la dicte patente au dict Martin, pour la vous communicquer, et la presenter aux dicts srs du bureau, afin qu’ils ayent à executer la volonté de Sa Majesté. Je suys asseuré que, si monsr de Gourgues veult, j’en seray bientost payé. Je vous prye vous y employer, et y tenir la main : et en cest endroict, je prye Dieu vous avoir, mon Cousin, en sa saincte garde. De Lectoure, ce xxvje jour de may 1584.

Vostre bien affectionné cousin et assuré amy,


HENRY.


[1] Je vous prye, mon Cousin, me faire office d’amy en cest affaire, puis-que c’est la volonté du Roy.


  1. De la main du roi de Navarre.