Mozilla.svg

Recueil et discours du voyage du Roy Charles IX

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

RECVEIL ET
DISCOVRS DV VOYAGE
DV ROY CHARLES IX. DE CE
nom a preſent regnant, accompagné des choſes dignes de memoire faictes en chacun endroit faiſant ſon dit voyage en ſes païs & prouinces de Champaigne, Bourgoigne, Daulphiné, Prouẽce, Languedoc, Gaſcoigne, Baïonne, & pluſieurs autres lieux, ſuyuant ſon retour depuis ſon partement de Paris iuſques à ſon retour audit lieu, és annees Mil cinq cens ſoixante quatre & ſoixante cinq.

Faict & Recueilly par Abel Iouan l’vn des ſeruiteurs de ſa Maieſté.


Jouan - Recueil et discours du voyage du Roy Charles IX, 1566 (page 11 crop).jpg


A PARIS,
Pour Iean Bonfons Libraire, en la rue neufue
noſtre Dame, à l’enſeigne S. Nicolas,
M. D. LXVI.
AVEC PRIVILEGE DV ROY.

COPIE DV PRIVILEGE.


CHARLES, Par la grace de Dieu Roy de France, au Preuoſt de Paris, ou à ſon lieutenant, Et autres noz Iuges, Iuſticiers, & Officiers, qu’il appartiendra, ſalut & dilection. Scauoir vous faiſons, Que nous inclinans liberallemẽt, à la ſupplication qui faicte nous a eſté, en faueur de noſtre cher & biẽ aymé, Abel Iouan Sõmier en noſtre cuiſine de bouche, A Iceluy pour ces cauſes, & autres à ce nous mouuans, Auons permis & octroyé, permettons & octroyons par ces preſentes, Qu’il puiſſe & luy loiſe iuſques à cinq ans, prochainement venans, faire imprimer, par Iehan Bonfons Libraire & Imprimeur, demeurant, à Paris, mettre & expoſer en vẽte, vn recuil & diſcours que icelluy Iouã a faict & dreſſé, de tout le voyage que auons faict depuis le partemẽt de noſtre ville de Paris, qui fut au mois de Iãvier 1563. Iuſques, à ce preſent noſtre retour en ladicte ville, En quoy faiſãt auons expreſſemẽt, inhibé & defendu, inhibõs & defendõs, à tous autres Libraires & Imprimeurs, quels qu’ils ſoyent, qu’ils n’ayent durãt ledit tẽps à Imprimer & expoſer en vẽte ledict Recueil, ſãs le conſentement dudict Iouan, & congé dudict Bonfons, Sur peine d’amẽde arbitraire, & confiſcatiõ de ce qui ſ’en trouueroit imprimé au preiudice de ceſte noſtre preſente permiſſion. Si vous mandons & expreſemẽt enioignons, Que de noz preſens cõgé, licence & permißion, & du cõtenu cy deſſus, vous faictes, ſouffrez & laiſſez ledict Iouan ioyr & vſer pleinement & paiſiblement durãt ledict temps, & ſelon que dict eſt cy deſſus. Ceſſans & faiſant ceſſer tous troubles & empeſchemẽs au cõtraire, Car tel eſt notre plaiſir, Non obſtant quelſconques lettres, mãdemens, ou defenſes à ce cõtraires. Donné à ſainct Mor des foſſez le IX. iour de May, l’an de grace mil cinq cens ſoixante ſix & de noſtre Regne le VI. Faict par le Roy en ſon Conſeil ſigné de Laubeſpine, Et ſeellé du grand ſeel de Cire Iaune.

Jouan - Recueil et discours du voyage du Roy Charles IX, 1566 (page 15 crop).jpg

AV ROY MON
SOVVERAIN SEIGNEVR



SIRE, l’indicible & affectionné vouloir que i’ay de vous rendre aggreable l’humble ſeruice & deuoir que ie ſuis tenu de faire à votre Maieſté, m’a aiguillonné le deſir d’ofer vous preſenter ce petit recueil & diſcours qu’a faict voſtre dicte maieſté en voz pays & prouinces de Chãpaigne, Bourgongne, Dauphiné, Prouence, Languedoc, Gaſcoigne, Bayonne, & plufieurs autres lieux, es années mil cing cens ſoixante quatre & ſoixante cinq, depuis voſtre partemẽt de Paris, iuſques à voſtre retour en ladicte ville : ſuppliant treshumblement icelle voſtre maieſté receuoir mon petit labeur d’heures derobées pour acceptable, à la recommendation de voz excellentes entreprinſes & deſſeings, & pour vn petit memoire à la poſterité, lequel memoire ſ’il n’eſt dreſſé comme il le merite, le debuoir que ie vous doy me pourra tenir pour excuſé : attendu que quand ie le commencay, ie n’auois intention de le produyre en lumiere. Dieu vueille conſeruer voſtre regne & voſtre perſonne.

Vostre humble ſubiect, ſeruiteur & domeſtique, Abel iovan.


Honeſta bonis viris, non occulta quæruntur.
Jouan - Recueil et discours du voyage du Roy Charles IX, 1566 (page 17 crop).jpg




Jouan - Recueil et discours du voyage du Roy Charles IX, 1566 (page 17 crop 2).jpgE ROY apres auoir donné ordre, Et pacifié les troubles, qui par la punition de Dieu vindrent en France en l’an M.D.LXII. & LXIII. print enuie à ſa Maieſté de vouloir aller veoir pluſieurs païs & prouinces de ſõ Royaume, pour cognoiſtre ſes bõs & loyaulx ſubiectz, & pour ſoy dõner à cognoiſtre à eulx, lequel voyage ledict ſeigneur a accomply par la grace de Dieu, de laquelle choſe en eſt aduenu vn bien ineſtimable, pour le faict de la Republique, & de l’obeiſſance de ſes ſubiectz.

Adonc ledict Seigneur voulant cõmencer ſondict voyage, partit de la ville capitale de Paris, le Lundy xxiiij. iour de Ianuier M.D.LXIIII. pour aller diſner & coucher à Sainct Mor des foſſez, qui eſt vn petit village & beau chaſteau qui appartiẽt à la Royne, au deſſous duquel eſt vne abbaye de Religieux.

Pour ce iour. ii. lieues.


Auquel lieu ledict Seigneur ſeiourna ſix iours, puis partit le dimanche xxx. iour dudict mois pour aller paſſer la Riuiere de Marne par deſſus le pont de Charenton, qui eſt vne bonne groſſe riuiere portant batteau, qui va tomber en Seine vn peu au deſſous dudict pont.


Cedict iour le Roy alla diſner à ville neufue ſainct Georges, qui eſt vne petite ville. Puis apres diſner ledict Seigneur alla paſſer la Riuiere de Seine par deſſus les pontz de Corbeil, & coucher audict lieu, qui eſt vne bonne petite ville.

Pour ce iour. vii. lieuës.


Et le Lundy dernier iour de Ianuier ledict Seigneur alla diſner au Lys, qui eſt vne petite abbaye de Religieuſes, & cedit iour coucher à Fõtainebleau, qui eſt vn village, & beau & grand Chaſteau qui appartient au Roy.

Pour ce iour. viii. lieuës.


Auquel lieu ledict Seigneur ſeiourna quarante trois iours pour faire appreſter ſon equipage des choſes qui luy eſtoiẽt neceſſaires pour faire ſondict voyage. Et feit audict lieu ſon Careſme prenant, auquel fut faict de beaux feſtins & combats, deſquelz Monſieur le Conneſtable commença le dimanche de deuant le dimanche gras à ſon logis au ſoupper, auquel le Roy aſſiſta : Puis le Ieudy gras Monſieur le Cardinal de Bourbon feit vn beau feſtin au ſoupper à ſon logis, & à l’iſſue du ſoupper ſe feit vn beau cõbat à cheual en la cout d’iceluy logis : Puis le Dimanche gras la Royne feit vn beau feſtin au diſner à vn logis qui ſ’appelle la Vacherie, puis à l’apreſ-diſnee allerent prendre leur plaiſir à veoir iouer vne belle Comedie en la grand ſalle du bal, puis le Lundy gras Mõſieur d’Orleans feit vn autre beau feſtin à ſon logis au diſner, & à l’iſſue d’iceluy ſe feit vn beau combat en la court du logis de ſix cheualiers contre ſix autres, deſquelz eſtoit capitaine Monſieur du Peron, qui maintenant Le cõbat de Fõtainebleau. ſ’appelle Monſieur le Comte de Retz, d’vn coſté, & Mõſieur le Comte de Ringraue d’autre coſté, qui combatirent à pied ſ’entredardans chacun deux dards l’vn apres l’autre, que ilz receuoient deſſus leurs eſcus, Puis romperent chacun vne picque & chacun trois coups d’eſpee, & ainſi feirẽt tous les autres. Puis le Mardy gras, qui eſt le iour que le Roy faict ordinairemẽt ſon feſtin, fut dreſſé vn beau camp deuant la porte d’vn logis qui ſ’appelle le Cheny, lequel fut clos de foſſez & barrieres : aux deux coſtez d’iceluy furent dreſſez des Theatres pour mettre les Seigneurs & Dames. Au bout dudict camp y auoit vn Hermite à vn hermitage par ou les cheualiers entroiẽt audict camp pour combatre, puis au plus pres de la porte dudict logis fut dreſſé vn baſtiment qui fut nommé le Chaſteau enchanté, La porte duquel eſtoit gardee par des Diables & par vn Geant & vn Naim, pour faire la repoulſe aux Cheualiers qui vouloient entrer dedans : Puis ſe preſenterent audict camp les quatre Mareſchaulx de France à cheual, tous habillez d’vne pareure, & au dehors dudict Camp ſe trouuerent ſix compagnies d’hommes d’armes, en chacune ſix hommes, & eſtoient les compagnies de Monſieur le Prince Daulphin, & de Monſieur de Guiſe, & de Monſieur le Prince de Mantouë, qui maintenant eſt Seigneur de Neuers, & celle de Monſieur de Neuers le dernier decedé, puis celle de Mõſieur de Longueuille, & du Comte de Rimgraue qui toutes entrerent l’vne apres l’autre dedãs ledict Camp. pour ſeulement faire leur monſtre autour d’iceluy, puis reſſortirẽt dehors. Puis apres entrerent ſix Dames habillees en Nymphes à cheual, toutes d’vne pareure, qui feirẽt le tour du camp, puis ſ’allerent mettre de rang deuant le Theatre auquel eſtoit le Roy. Entẽdez que dedans ledict Chaſteau enchanté y auoit ſix Cheualiers pour reſiſter contre toutes les ſix compagnies, & combatirent pour leſdictes Dames, deſquels eſtoit chef Mõſieur le Prince de Condé, Puis peu apres ſoy preſenta vn des Cheualiers dehors à la porte dudict camp, & lors ledict Hermite qui eſtoit audict lieu cõmença à ſonner ſa clochette pour aduertir vn des autres Cheualiers qui eſtoient audict Chaſteau de venir au combat, & commencerent à courir & rompre leurs lances l’vn cõtre l’autre, puis ſe donnerent chacun trois coups d’eſpee, & ſe retirerent chacun de ſon coſté d’ou ilz eſtoient venuz, & combatirent tous l’vn apres l’autre de la meſme façon. Puis au ſoupper le Roy feit vn beau feſtin comme la couſtume eſt en tel iour : Puis ledict Seigneur voyant ſon equipage preſt pour cõmencer ſondict voyage, voulut partir dudict lieu de Fontainebleau le Lundy xiij. iour de Mars audict an apres diſner, pour aller faire ſon entree à Moret, qui eſt vne petite ville, par laquelle paſſa ſans ſ’arreſter, & alla faire ſon entree & coucher à Montereau fault Yonne, qui eſt vne petite ville & Chaſteau, auquel lieu la riuiere de Yonne tombe dans Seine, & eſt pourquoy lon appelle fault Yonne.

Pour ce iour. v. lieuës.


Et le Mardy xiiij. iour dudict mois, diſner audict lieu, & coucher à pont ſur Yonne, qui eſt vn village & Chaſteau.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Et le Mercredy xv. iour dudict mois diſner audict lieu, puis apres diſner le Roy alla paſſer la Riuiere de Yonne par deſſus vn põt de bois, ſortant dudict lieu pour aller faire ſon entree & coucher à Sens, qui eſt vne bõne grande ville, Arceueſché, & par les rues d’icelle paſſe l’eau courãt qui eſt vne choſe fort nette.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Ieudy xvi. iour dudict mois tout le iour audict lieu.

Et le Vendredy xvij. iour dudict mois de Mars le Roy partit de Sens pour aller diſner à Pont ſur Venne, qui eſt vne petite ville, puis apres diſner ledict Seigneur alla faire ſon entrée & coucher à Ville-neufue l’arceueſque, belle petite ville.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Auquel lieu ledict ſeigneur ſeiourna deux iours, puis partit le Mardy xxj. iour de Mars pour aller diſner à ſainct Liebault, qui eſt vn pauure village & Chaſteau, puis apres diſner ledict Seigneur alla coucher à ſainct Lye, qui eſt vn petit village & Chaſteau.

Pour ce iour. viii. lieuës.


Et le Mercredy xxij. iour dudict mois tout le iour audict lieu.

Et le Ieudy xxiij. iour de Mars, diſner audit lieu, puis apres diſner ledict Seigneur partit pour aller faire ſon entrée à Troyes en Champaigne, qui eſt vne grande & forte ville, Eueſché. Auquel lieu les habitans d’icelle luy feirent vne belle entrée. Pour ce iour.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Ce qui eſtoit eſcript aux quatre lieux, qui eſtoient ſeparez en quatre endroictz en ladicte ville de Troyes, quant le Roy feit ſon entrée, Ce qui il eſtoit ſur la porte de la ville, ſur laquelle y auoit vn Charlemaigne haut eſleué.


Charles, voicy voſtre aieul Charlemaigne,
Que la victoire, & la fame accompaigne
Pour demonſtrer que les faictz glorieux
Des puiſſantz Roys tant ſoient victorieux
Seruent bien peu, ſi leur gloire animee
Maulgré le temps ne ſuit la renommee,
Et ſi leur nom d’aage en aage croiſſant
Apres la mort au monde n’eſt viuant :
Or ce grand Roy fut vaillant en ſa vie
Auſsi ſa mort de l’oubli n’eſt ſuiuye,
Mais en faiſant de la parque le fort :
A ſurmonté les ſiècles, & la mort.
Vous Charles Roy qui tenez ſa prouince,
Vray heritier des honneurs de ce prince,
Qui tant de fois (amoureux de vertu)
A tant de fois en guerre combatu,

Vous ſerez tel, ou ſerez plus encore,
Et voſtre nom depuis le ſablon more
Ira aux Scites, & iuſqu’ou le ſoleil
Ouure les yeulx, & les ferme au ſommeil,
La renommee ira de voz louenges
Remplir les cœurs des nations eſtranges.


La Seconde ſus lequel eſtoit vn
ſainct Loys, enuironné de
toutes ſortes d’armes.


Regarde icy France victorieuſe
De ſes haineurs ſuperbes glorieuſe,
Que maints trophees & maintes ſortes d’armes,
Et maints harnois a deſpoillé gẽdarmes,
De tous coſtez haultement enuironnent.
Ce ſont les cieux qui tel hõneur luy dõnẽt
Par la vertu qui conduit la puiſſance
D’vn ieune Roy, du monde l’eſperance :
Des autres Roys les forſes furent grandes,
Ils ont ſoubs eux faict marcher de grands bandes :

Mais ceſtuy cy a conſerué ſa terre,
Et ieune d’ans auec ſa mere a faict
Que l’aage d’or en France ſ’eſt refaict.


Ce qui eſtoit au tiers, ſus lequel
y auoit vne Pallas.


Ceſte Pallas qui l’oliue inuenta,
Et l’inuenteur du cheual ſurmonta,
Sibelle auſſi de tous euuironnée
Monſtrent (O Roy) que tu as ramenée
La paix tranquille ayant de toutes partz,
Vaincu l’horreur de Bellone, & de Mars,
Et que la terre au iourd’huy recommence mais
A ſ’engreffer d’une heureuſe ſemence,
Quant à la marée encores nous produict
Pour l’honorer ſon vaiſſeau plein de fruict.


Ce qui eſtoit au quart, ſus lequel
eſtoit vne grande Pyramide ſus
vn grand portail.


Tu ſeras noſtre Hector, nous ſerons tes Troyens,
Tes tres humbles ſubiectz, tes loyaux citoyens,
Et tes vaſſaux yſſuz de la gent Priamide.
Or tout ainſi qu’on voit fermer la Pyramide
Sans iamais s’eſbrãler, nous aurons enuers toy
Vn cœur ferme & conſtant d’auoir vn si bon Roy.


La paix faicte à Troye entre le Roy & les Anglois.En ce meſme lieu de Troye le Roy confirma la paix entre ſa maieſté & la Royne d’Angleterre le ſixieme iour d’Auril audict an mil cinq cẽs ſoixãte & quatre, auquel lieu le Roy ſeiourna vingt & quatre iours, & y fit la feſte de Paſques, puis en partit le Dimẽche ſezieſme iour d’Auril apres diſner pour aller coucher à ſainct ſepulcre, petit village.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Lundy dixſeptieſme iour dudict moys diſna audit lieu, & coucha a Arſy ſus aulbe, beau village, & chaſteau.

Pour ce iour. v. lieuës.


Le Mardy dixhuictieſme iour dudict moys diſna audict lieu. Et coucha à Poyure, petit village & chaſteau.

Pour ce iour. v. lieuës.


Le Mercredy dixneufieſme iour dudict mois, diſna à Dãmartin petit village, & coucha à leſcuyrie ſur Coſne, pauure village.

Pour ce iour. vi. lieuës.


L’entree du Roy à Challons en Champaigne. Le ieudy vingtieſme iour diſna & coucha à Challons en Champaigne, bonne & forte ville, Eueſché, en laquelle Le Roy fit ſon entrée.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna cinq iours, puis en partit le Mardy vint ſixieſme iour dudit moys apres diſner, Et alla coucher au May, belle petite maiſon.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Le Mercredy vingt ſeptieſme iour dudict moys diſna audict lieu, & coucha, à Vitry le Frãçois, petite ville, en laquelle le Roy feit ſon entrée.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna deux iours, Puis en partit le ſamedy xxix. iour dudict mois, pour aller diſner à Bignicourt, pauure village, & coucher à Sermoiſe, grãd village qui faict le commencement des terres du pays de Lorraine.

Pour ce iour. vi. Lieuës.


Et le Dimẽche dernier iour d’Auril diſna audict lieu, & coucha à Fain, beau village & chaſteau.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Lundy premier iour de May enſuyuant diſna audict lieu. Puis apres le diſner, le Roy alla faire ſon entrée à Barlduc, qui ſont deux villes, vne baſſe, & vne haute, Et beau chaſteau.

Pour ce iour. i. lieuë.


Et audict lieu fut faict le Bapteſme de Henry premier filz du duc de Lorraine, q̃ le Roy tint & le Comte Mãſfeld, pour & au nõ du roy d’Eſpaigne, Et la mere dudict Duc de Lorraine, Et fut ledict bapteſme faict le Dimanche ſeptieſme iour dudict mois de May : Pour laquelle choſe furẽt faictz de fort beaux combatz & tournoys, tant à cheual à fer eſmoulu, qu’à pied, aux baſtillons & en ſalles, & Comedies iouées qui eſtoient fort triumphantes.


Le Roy ſeiourna audict lieu huict iours, puis en partit le Mercredy neufieſme iour de May apres diſner pour aller coucher à Ligny en barroys, petite ville & chaſteau, auquel lieu le Roy feit ſon entrée.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Mercredy dixieſme iour dudit mois alla diſner à Treueray pauure village, & coucher à Gondricourt bõ village & chaſteau.

Pour ce iour. vi. lieuës.

Et le ieudy vnzieſme iour tout le iour audict lieu qui eſtoit le iour de l’Alcẽſion. Puis le Vendredy douzieſme iour dudict moys diſner à lezinuille vn village, & coucher à Rinugel petit village & chaſteau ſus vne haute montaigne.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Et le Samedy treizieſme iour dudit mois le Roy alla paſſer par audeſſouz d’vn beau & fort chaſteau, qui eſt ſur le haut d’vne montaigne, qui ſappelle le mont de Clerre, duquel on ſalua le Roy de grande abondãce d’artillerie Et ſ’en alla diſner à Dermã pauure village, & coucher a Chaumont en baſſigny ville forte, en laquelle le Roy feit ſon entrée.

Pour ce iour. v. lieuës.


Et le dimenche quatorzieſme iour dudict moys diſna à Releupont beau village.

Pour ce iour. v. lieuës.


Et le Lundy quinzieſme iour dudict mois de May, diſna audit lieu, & L’entree du Roy à Lengres. coucha à Lẽgres en Bourgongne, qui eſt vne belle & bonne ville, grande & forte, ſus vne mõtaigne en frontiere, Eueſché, de laquelle les habitãs d’icelle ſortirent en armes en fort bonne ordonnance, qui eſtoient enuiron de ſix mil hõmes, pour receuoir le Roy. Et en ce lieu feit ſon entrée, qui fut magnifique.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Et le Mardy ſezieſme iour, tout le iour audict lieu. Le Mercredy dixſeptieſme iour diſna à Lõgeau pauure village, & coucha à Lõgſogeon grãd village & chaſteau.

Pour ce iour. v. lieuës.


Et le Ieudy dixhuictieſme iour dudict moys diſna à Trichaſteau grand village, & chaſteau, & coucha à Ieumeau beau village.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Et le Vendredy dixneufieſme iour dudit mois diſna au Meſnil, village & Les ducz de Bourgongne ſont enterrez aux Chartreux. chaſteau, Et coucha aux Chartreux pres de Diion, qui eſt vne fort belle & grande abbaye, en laquelle font enſepulturez tous les ducz de Bougõgne fort richement, qu’il faict bon veoir.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna trois iours, Ce pẽdãt que l’entrée de Diion ſe preparoit, Et puis apres qu’elle fut preſte le Roy partit des Chartreux pour y aller faire ſon entrée le Lundy, vingtdeuxieſme iour dudict mois de May, qui eſt vne belle, bonne, grande & forte ville, & Parlemẽt pour le pays & Duché de Bourgongne. Le Roy y eſtant, alla tenir ſon ſiege en ſon palais & court de parlement, comme il auoit faict en ſes autres villes de parlement. Et faiſant ſon ſeiour audict lieu alla le Ieudy vĩgtcinquieſme iour dudict mois, ſoupper au logis du Sieur de Tauennes, qui eſt Lieutenant general au gouuernement. Et ledict Seigneur feit faire de beaux combatz à cheual, à coups de lãces, à fer eſmoulu. Apres le ſouper vn beau baſtillon, Puis le Roy retourna coucher en ſon logis qui eſt le logis de Bourgongne, auquel lieu le Roy ſeiourna quatre iours. Et en partit le Samedy vingt ſeptieſme iour de may, pour aller diſner à Lõgecourt beau village & chaſteau, Puis apres diſner le Roy alla paſſer la Riuiere de la Sone en batteau, qui eſt fort groſſe Riuiere, Et alla coucher à Paingny beau chaſteau, appartenant au Comte de Charny.

Pour ce iour. vii. lieuës.


Auquel lieu ledict Seigneur y feit de beaux feſtins, Et le Roy y demeura deux iours, puis en partit le Mardy trẽtieſme iour de May, pour aller paſſer par dedans la ville de Seure, belle petite ville, en laquelle le Roy feit ſon entrée en paſſant, & alla diſner à Sommier, ſus doux, pauure village. Puis apres diſner le Roy paſſa la Riuiere, du Doux en batteau, qui eſt groſſe Riuiere qui va tomber dans la Sone. Ledict iour le Roy alla coucher à Aſſy, beau & grand village.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Et le Mercredy dernier iour de May, diſna à Sainct Mareau, belle abbaye L’entree du Roy à Challons ſur la Sone. de Religieux & coucha à Challons ſur la Sone, belle, bonne & forte ville & chaſteau, Eueſché, en laquelle le Roy feit cedit iour ſon entrée.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Ladicte ville eſt la derniere place de Bourgongne, Auquel lieu le Roy ſeiourna deux jours, & y feiſt la feſte Dieu, qui eſtoit le premier iour de Iuin, puis en partit le Samedy troiſieſme iour dudict mois, & ſ’embarqua ſur la Sone en vn beau batteau, que Meſſieurs de Lyon luy auoyent L’entree du Roy à Maſcon. enuoyé, Et alla coucher à Maſcon belle ville, Eueſché, ou il fiſt ſon entree.

Le Roy eſtant de ſeiour audict lieu, alla diſner & ſoupper au pont de Velle, qui eſt vne belle petite ville en Breſſe, qui appartient au Comte de Beſne, puis apres ſouper le Roy rerourna coucher à Maſcon, qui eſtoit le Mardy ſixieſme iour dudict mois.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna cinq iours, puis en partit le Vẽdredy neufieſme iour dudict mois, & ſe rembarqua en ſondit batteau ſur la riuiere de la Sone, pour aller coucher à l’Iſle, qui eſt vne abbaye au meilleu de ladicte riuiere pres Lyon

Pour ce iour. xi. lieues.


Et le Samedy dixieſme iour le Roy ſ’en reuint par eau pour aller ſouper à Lyon au logis de monſieur le Mareſchal de Vieille-ville, puis retourna coucher a l’Iſle.

ii. lieues.

Le Dimenche vnzieſme iour dudit mois diſna & ſoupa audict lieu, & coucha à Lyon.

i. lieuë.


Le Lundy douzieſme iour, tout le iour à Lyon.

Le Mardy treizieſme iour de Iuin le Roy apres diſner paſſa la riuiere de la Sone, pour aller faire ſon entree en ladicte ville, qui fut fort belle, qui eſt L’entree du Roy à Lyon. belle, grãde & forte ville, Arceueſché, qui eſt le primat de France, la riuiere de la Sone paſſe par le meilleu de ladicte ville, & va tomber dedans le Roſne vn peu au deſſoubz la ville. Le Roy ſeiournãt audict lieu en partit le Ieudy vingneufieſme iour de Iuin, pour aller diſner & ſouper à Beauregart belle petite maiſon, auquel lieu le Roy trouua ſon frere Monſieur d’Aniou. Cedict iour le Roy retourna coucher à Lyon.

Pour ce iour. iiii. lieues.


Et le Ieudy quatrieſme iour de Iuillet enſuyuãt, le Roy alla diſner à Mirebel, qui eſt vn beau village & Chaſteau, pres Montluet, ſur le chemin de Geneue, pour aller au deuant du Duc & Ducheſſe de Sauoye, qui audict lieu le vindrent trouuer en fort belle compagnie, Et ſen allerent tous enſemble coucher a Lyon.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Le Roy faiſant ſeiour à Lyon, alla le ſixieſme iour dudict mois diſner à Beauregard, & ſouper au Peron, qui eſt vn fort beau Chaſteau, & coucher à Lyon.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Auquel lieu le Roy feit la feſte de la ſainct Iean Baptiſte.


Et audict lieu luy fut enuoyé l’Ordre d’Angleterre, par vn grand ſeigneur du pays, pour renouueler l’alliance enſemble. Le Roy luy auoit pareillement enuoyé la ſienne par le ſeigneur de Gonnor. Le Roy, ſeiourna audict lieu de Lyon vingt cinq iours, Durant leſquelz prenoit plaiſir à ſ’eſprouuer ſur la Riuiere apres ſouper, & à faire ſonner les Moreſques qu’il faiſoit bon veoir. Audict lieu de Lyõ aduint vne ſi grande mortalité de peſte, que iamais l’on veit, Puis le Roy partit de ce lieu, le Dimanche neufieſme iour de Iuillet, pour aller paſſer par deſſus le pont du Roſne, qui eſt le commencement de Daulphiné, & alla diſner au pont de Cherry pauure village, & coucher à Cremieux, petite ville.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna ſept iours, puis en partit le Dimanche ſeizieſme iour dudict moys, Pour aller diſner à Erieux, beau & grand village, & coucher à Septome, petite ville ſur vne montaigne.

Pour ce iour. v. lieuës.


Le Lundy dixſeptieſme iour diſna à la Coſte Daray, pauure village, & coucha à Roſſillon, belle petite ville & chaſteau

Pour ce iour. vii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna vingt & neuf iours, puis en partit le Mardy quinzieſme iour d’Aouſt enſuyuant, iour de la noſtre Dame, pour aller diſner à Anlou, beau village & Chaſteau, & coucher à Iarſieux, petit village & chaſteau.

Pource. iii. lieuës.


Le Mercredy ſeizieſme iour dudict mois diſna au Chaſteau neuf, petit village, & Chaſteau, & coucha à Romans, belle & bõne ville & Chaſteau, En laquelle le Roy feit ſon entrée.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna fix iours, puis en partit le Mercredy vingt deuxieſme iour dudict moys apres diſner, pour aller paſſer la Riuiere de Lizere, par deſſus le pont, au ſortir de ladicte ville de Romans, qui eſt vne facheuſe Riuiere, qui va tomber dans le Rhoſne deux lieuës, au deſſouz de ladicte ville. Cedit iour Le Roy alla L’entree du Roy à Valence. coucher à Valence, belle, bonne & grande ville, Eueſché, auquel lieu le Roy feit ſon entrée.

Pource. iii. lieuës.


Audict lieu le Roy ſeiourna douze iours, Puis en partit le Samedy deuxieſme iour de Septẽbre apres ſouper, pour aller coucher à l’Eſtoille, petite ville & chaſteau.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Auquel lieu le Roy demeura ſix iours malade, & y ſeiourna dix iours, puis en partit le Mercredy trezieſme iour dudict mois pour aller diſner & coucher, à Loriou petite ville. Entrée.Entrée.

ii. lieuës.


Le Ieudy quatorzieſme iour dudit mois alla diſner à derbieres petit village, & coucher à Mõtlimar, belle petite ville, ou le Roy feit ſon entree. Auquel lieu il ſeiourna quatre iours, puis en partit le Mardy dixneufieſme iour de Septẽbre pour aller diſner à Douſelle, petite ville & Chaſteau ſur vne montaigne.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Et le Mercredy vingtieſme iour dudict moys, le Roy alla paſſer par aupres de Pierre latte, qui eſt vne belle & forte ville, en vne plaine, & alla diſner à la Garde, petite ville, & beau Chaſteau ſur montaigne, ladicte maiſon appartient au Baron de la Garde. Cedict iour coucha à ſainct Paul, petite ville, qui eſt la derniere de Daulphiné.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Et le Ieudy vingtvnieſme iour de Septembre, diſna à Seuſe, qui eſt vne petite ville, & beau & fort Chaſteau ſur montaigne, Auquel lieu fut faict le bapreſme de l’vne des filles dudict Le Bapteſme de la fille du Sieur de Seuze. Sieur de Seuze, laquelle le Roy & la Royne ſa mere tindrent, & la nõmerent Charlotte Catherine, & à l’iſſue dudict bapteſme ledict ſieur, feit preſenter vne fort belle collation de toutes ſortes de confitures, & cedict iour le Roy alla coucher à Bollaines, belle petite ville, qui eſt la premiere de la Comté d’Auignon, ou le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Le Vẽdredy vingt-deuxieſme iour dudict moys le Roy alla paſſer par Montdragon, qui eſt vne belle petite ville & Chaſteau, & alla diſner à Mornas, belle petite ville & Chaſteau, qui eſt ſitué ſus vn hault rocher.

Et cedict iour apres que le Roy eut diſné ſen alla paſſer par aupres Dorẽges, qui eſt vne belle & forte ville, & Chaſteau. Et Cedict iour le Roy alla coucher à Quaderouſſe, belle petite ville & Chaſteau, ou le Roy feit ſon entree, & y auoit pour tout

Ce iour. iiii. lieuës.


Le Samedy xxiii. iour de Septembre diſna audict lieu & coucha au põt deſorgnes, qui eft vn beau & grãd village pres Auignon, & Chaſteau.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Le Dimenche vingt-quatrieſme iour de Seprembre diſna audict lieu, & coucha à Auignon, qui eſt vne belle grande & forte ville, qui appartient au Pape.


L’entree du Roy à Avignõ. Le Roy y feit cedict iour ſon entree, qui fut fort magnifique, & alla loger au grand Palais, Puis apres qu’il fut raffreſchy en ſon logis, ſ’en alla à veſpre en l’Egliſe de noſtre Dame, ou le legat dudict lieu l’attendoit, pour le receuoir ſur vn grand Theatre, qui eſtoit appreſté deuant la porte de ladicte Egliſe, & au meſme lieu donna abſolution à tous ceux qui eſtoient preſens.

Pour ce iour. i. lieuë.


Le Roy ſeiournãt audict lieu, feiſt vn ſi grand vent, qu’il enleuoit les pierres de la groſſeur d’vne noix iuſques au viſage des hommes. En cedict lieu le Roy feit la feſte de ſainct Michel, & y ſeiourna vingt & vn iours, puis en partit le Lundy ſezieſme iour d’Octobre enſuyuant, pour aller paſſer la Riuiere Le riuiere de la Durance est faſcheuſe. de la Durance, qui eſtoit fort faſcheuſe, & va tomber dedans le Rhoſne à vne lieuë au deſſoubz d’Auignon, laquelle fut paſſee par deſſus vn pont que ledict Seigneur auoit faict faire expreſſement de batteaux pour paſſer luy & ſon train, & en ce meſme lieu entra en ſon païs & Conté de Prouence, & alla diſner à Chaſteau regnard, petite ville & Chaſteau, ſus vne montaigne, & coucher à ſainct Remy, belle petite ville, en laquelle le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Pres ladicte ville y a vne fort belle & anciẽne antiquité, qui eſt du temps de Iules Ceſar, en ſigne d’vne bataille qu’il gaigna en ce lieu, Et le Mardy dixſeptieſme iour dudict moys diſna au Touret, qui eſt vne ſeule maiſon, & coucha à Salon de Craux en Prouence, qui eſt vne belle petite ville & Chaſteau ou le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour. v. lieuës.


Et audict pays de Prouence en toutes les villes, ou ledict Seigneur paſſoit, les enfans venoiẽt au deuant iuſques à demye lieuë hors leſdictes villes tous habillez de blanc, criant viue le Roy, & la ſaincte Meſſe, & tous les villages meſmes donnoient plaiſir au Roy, & tous ceux du pays furent fort ayſes de le veoir.


Et le Mercredy dixhuictieſme iour dudict mois diſna & coucha à Laubés, belle petite ville, Eueſché, ou le Roy fiſt ſon entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Ieudy dixneufieſme iour diſna à ſainct Iehan de la ſalle, qui n’eſt L’entree du Roy à Aix en Prouẽce. que vne maiſon, & coucha à Aix en Prouence belle & grande ville, Eueſché, & Parlement pour le païs de Prouence, ou le Roy fiſt ſon entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et eſtant audict lieu alla tenir ſon ſiege en ſa Cour de Parlement le Lundy vingttroiſieſme iour dudict mois, & y ſeiourna quatre iours, puis partit le Mardy vingt quatrieſme iour dudit mois, pour aller paſſer vn faſcheux pays de Rochers, & alla diſner à Pourieres, petit village & beau Chaſteau Le corps de la Magdaleine eſt enſepulturé à S. Maximy & coucher à ſainct Maximy, belle petite ville & belle Abbaye, en laquelle eſt enſepulturé le corps de la ſaincte Magdaleine, ou le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Et le Mercredy vingt-cinquieſme dudict mois, le Roy alla paſſer de fort hautes & faſcheuſes mõtaignes pour aller diſner à la ſaincte Baulme, qui eſt vne petite Abbaye de Religieux, qui eſt encree au millieu d’vn Rocher fort hault, & eſt le lieu ou la ſaincte Magdaleine faiſoit ſa penitence.

Et apres diſner ledict Seigneur alla coucher à Bringnolles, qui eſt vne belle ville, ou il arriua bien tard, & eſtoit bien deux heures de nuict, à cauſe du long & faſcheux chemin qu’il auoit faict, auquel lieu feiſt ſon entree le lendemain.

Pour ce iour. viii. lieuës.


Et le Ieudy ving-ſixieſme dudict mois demeura tout le iour audit lieu, pendant lequel les habitans d’icelle ville luy donnerent grand plaiſir de danſes en vne belle grand place qui eſtoit deuant ſon logis, auquel lieu ſe trouua grande abondance de fort belles filles toutes abillees de taffetas, les vnes de vert, les autres changeant, les autres de blanc, qui danſoyent à la Les belles dãces de Bringnoles. mode de Prouence, des dances que lon appelle la volte, & la Martingalle. Et en ladicte dãce le Roy feit preſenter la collation, & durerent leſdictes dances depuis vnze heures iuſques à cinq heures du ſoir, dont le Roy y print grand plaiſir.

Et le Vendredy vingtseptieſme iour dudict moys diſna à Gareau, pauure village, & coucha à Cueurs, qui eſt vne belle petite ville, auquel lieu le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Et au meſme lieu eſt le commencement des Orenges, & y en a grande abondance.

Et le Samedy vingthuictieſme iour dudict moys diſna à la Gallerie des ſouliers, qui eſt vn beau Chaſteau, auquel y a grande abondance d’Orengers de toutes ſortes. Et audict lieu Meſsieurs de Souliers (qui eſt vne belle petite ville pres ledit Chaſteau) apporterent leur preſent au Roy. Et apres diſner le Roy alla coucher à Yerres belle & bonne ville, & Chaſteau, ſus vne haulte montaigne, ou le Roy fiſt ſon entrée cedict iour.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Autour d’icelle ville y a ſi grande Labondãce d’Orengers qui ſont à Yerres. abondance d’Orenges, & de Palmes, & Poiuriers, & autres arbres qui portent le cotton, qu’ilz ſont comme foreſtz. Le Roy eſtant en ce lieu de ſeiour ſ’en alla le Lũdy trentieſme iour d’Octobre diſner à Briganſon, qui eſt vn fort en la Mer, ſur vn haut rocher, & eſt vne des gardes de la coſte de Prouence tirant vers Nice, par dela ledict fort y a deux Iſles qui ſont fort grandes, & ſont en plaine Mer, auquel lieu les Turcs deſcendent bien ſouuent, & prennent les hommes du pays qu’ilz emmenent priſonniers. Cedict iour le Roy retourna coucher à Yerres.

Pour ce iour. vi. lieuës.


Audict lieu le Roy feit la feſte de Touſſaincts, & y ſeiourna cinq iours, puis en partit le lendemain apres diſner, pour aller coucher à Toullon, qui eſt vne belle & bonne ville, Eueſché & port de mer, qui eſt fort beau & grand, auquel lieu fiſt ſon entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Vendredy troiſieſme iour de L’entree du Roy à Toullon. Nouembre enſuyuant audict an mil cinq cens ſoixante & quatre, tout le iour audict lieu de Toullon, auquel lieu le Marquis d’Elbeuf vint trouuer le Roy auecques ſept galeres bien en poinct, dedans leſquelles le Roy ſ’en alla pourmener apres diſner, ou il prenoit grand plaiſir.

Le Samedy quatrieſme iour dudict mois diſna au Riolle, belle petite ville, ou il feit ſon entree, & apres diſner alla paſſer par entre des Rochers fort haults & faſcheux, pour aller coucher à la Cadiere, belle petite ville, ſus vne montaigne.      Entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Le Dimanche cinquieſme iour dudict mois diſna audict lieu. Et apres diſner alla paſſer encores de faſcheuſes Roches, pour aller coucher à Aubenes, belle petite ville & Chaſteau ſus montaigne.      Entree.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Le Lundy ſixieſme iour de Nouembre diſna à la Baſtille & iardin de Gauſet, qui eſt vne fort belle petite maiſon pres Marſeille, puis apres diſner le Roy ſ’en alla mettre en vn beau theatre, qui luy auoit eſté preparé pour veoir paſſer les compagnies de L’entree du Roy à Marſeille. ladicte ville en armes, qu’il faiſoit bõ veoir. Et feit cedict iour ſon entree en ladicte ville de Marſeille, qui eſt vne belle, grande & forte ville, Eueſché & port de mer.

Pour ce iour. iii. lieuës.


De laquelle lon tira grande quantité d’artillerie. Le Roy eſtant à Marſeille le Ieudy neufieſme iour dudict mois, alla faire celebrer la Meſſe en vne Galere neuue, qui nauoit encores nauigué, & fut baptiſee, laquelle le Roy & la Royne ſa mere la nõmerent Charlotte Catherine. Ladicte Galere appartenoit au Comte de Fiſque.

Le Roy ſembarqua, pour aller diſner à la tour d’If. Et le dixieſme iour dudict mois, le Roy ſembarqua en vne Gallere appellee la Reale, accompagnee de treize autres Galleres, penſant aller diſner à la tour d’If, qui eſt vne forte place, vne lieuë auant en pleine mer, ſur vn recher, Et en ce lieu, la tourmente ſe trouua ſi faſcheuſe, que leſdictes Galleres ne ſceurent aborder, & les falut mettre à l’ancre contre vn autre rocher, qui eſtoit à vn quart de lieuë de lá, & lá le Roy diſna : puis ſ’en alla les mener en pleine Mer, & en fiſt faire deux Eſquadrons qu’il fiſt combattre l’vn contre l’autre, Puis ſ’en retourna coucher à Marſeille, ou il fut tiré du port & de la ville à ſon arriuee grand nombre d’artillerie.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Auquel lieu il ſeiourna ſept iours, Puis en partit le Lundy trezieſme iour dudict mois pour aller diſner à la Baſtille de la Bedoulle, qui n’eſt que vne ſeule maiſon, & coucher à Marignan, belle petite ville & Chaſteau, ou il feit ſon entree.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Et le Mardy quatorſieſme iour dudict mois diſna audict lieu, puis Le Roy ſ’embarqua ſur l’Eſtang de Martegues. apres diſner ſ’en alla embarquer ſus vn grãd eſtang de mer, qui dure bien deux lieuës de large, & quatre lieuës de longueur, & ſ’appelle l’Eſtang de Martegues.

Et cedict iour le Roy alla coucher à Martegues, qui ſont trois petites villes, ioignant l’vne de l’autre, La premiere ſ’appelle Ionqueres, Celle du milieu l’Iſle, & la tierce eſt Martegues, toutes ſituees en vn Mareſcage de mer, ou le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Et le Mercredy quinzieſme iour dudict mois diſna audict lieu, puis apres diſner ſ’embarqua ſur ledict Eſtang pour aller coucher à ſaĩct Chamant. Au ſortir dudict Eſtang, falloit paſſer par dedãs vn Rocher percé, qui a bien trente toiſes de large, & alla le Roy coucher audict lieu de ſainct Chamant, qui eſt belle petite ville & Chaſteau ſur vne montaigne, ou il fiſt ſon entree.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Et le Ieudy ſeizieſme iour de Nouẽbre diſna à ſainct Martin, qui ne ſont que deux ou trois maiſons, au milieu de la pleine de Salon de Craux, qui eſt vne grand pleine toute couuerte de Thim, d’Iſope, & Saulge, & dure bien huict ou dix lieues d’eſtenduë.

Cedict iour le Roy alla coucher à L’entree du Roy à Arles. Arles, qui eſt vne belle, bonne & grãde ville, Eueſché, auquel lieu cedict iour feit ſon entree.

Pour ce iour. viii. lieuës.

En laquelle ville y a des antiquitez que lon appelle les Araines, que les Romains feirẽt faire pour iouer leurs Comedies, en ſigne de leur victoire du temps qu’ils tenoient ce pays là.

Le Roy faiſant ſeiour en icelle ville ſe trouua fort aſſiegé des grãds eaux, auquel lieu ſeiourna vingt & vn iour, durant lequel temps print plaiſir aux dances du pays, & à faire combatre des toreaux ſauuages, que les hommes combatoient & faiſoiẽt tomber en terre feul à ſeul.

Le Roy partit de ce lieu le Ieudy ſeptieſme iour de Decembre, enſuyuãt apres diſner, pour aller faire ſon entree & coucher à Tarraſcon, qui eſt vne belle petite ville, & fort Chaſteau ſitué ſus vn Rocher, ſur le bord du Rhoſne, qui eſt vn gros Fleuue & fort faſcheux, qui va tumber dans la mer à huict lieuës au deſſoubz ladicte ville de Tarraſcon, & viz à viz de Beauquaire, qui eſt vne autre ville & fort hault Chaſteau de l’autre coſté de ladicte Riuiere du Rhoſne.

En la grand Egliſe de Tarraſcon eſt enſepulturé le corps de ſaincte Marthe, auquel lieu le Roy fiſt ſon entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


S’enſuit la harangue faicte au Roy
audict lieu de Tarraſcon
à ſon entree.


La harãgue faicte au Roy à Tarraſcon.

L’or, & l’encens, la mirre d’Arabie
Qu’au Roy des Roys, les Roys vindrent offrir,
Qui du monde feit tenebres fuir
Lors qu’ariua ſa venue benie,
Peu de cas eſt, veu ce qu’eſtoit beſoing
A cil qu’auoit des lumieres puiſſance
Et qui plus eſt accoururent de loing
Comme ſubiectz monſtrer obeiſſance :

Pareillement (Sire) ſi en Prouence
Ou a paſſé ta noble maieſté,
Or ou argent, & treſors, ou cheuance
On t’a offert, liuré & preſenté,
Plus que cela merite ta grandeur :
Car tu demonſtre en ta ieuneſſe tendre
Que plus aagé, auras de Dieu tel heur
Que tu feras par tout le monde eſtendre
Que Tarraſcon de ta noble preſence
Prent plus de bien que tu n’en pourrois prendre
Si de tous biens te donnoyent abondance,
Auras à gré (Sire) la ſupplication
Du peuple tien, ce peuple obeiſſant
Tarraſconnois qui a treſgrand enuie
Voir ta couronne en ton aage croiſſant.


Ce qui eſtoit à vn tableau ſur le
portail du logis du Roy,
au meſme lieu.


D’aage croisſant, de puiſſance croiſtra,

Et tout le rond du monde en fin tiendra
Entre ſes mains, comme bien nous preſage
L’aſpect & traict de ſon Royal viſaige.


Et le Roy ſeiourna audict lieu de Tarraſcõ trois iours, pour faire paſſer tout le train de ſa court, le fleuue du Roſne, qui tous paſſerẽt en batteaux, & eft vn faſcheux paſſage. Puis apres Le Roy paſſa le Roſne. que tout fut paſſé, le Roy ſe miſt à paſſer le Lundy vnzieſme iour du mois de Decembre, Et ledict iour ſortit de Prouence pour entrer en Languedoc, & alla diſner & faire ſon entree audict lieu de Beauquaire, qui eſt vne belle petite ville, & apres diſner ſ’en alla coucher à Sarignac petite ville, ou il feit ſon entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Le Mardy douzieſme iour dudict mois le Roy alla paſſer deſſoubz vn des boutz du Pont du Gap, qui eſt vn Le pont du Gap est fort antique. Aqueduct, & pont fort antique, que les Romains feirent faire pour faire paſſer l’eau d’vne Fontaine par deſſus ledict pont, pour la faire aller en la ville de Nymes, & ledict pont eſt de telle haulteur qu’il y en a trois l’vn ſur l’autre, Les deux boutz d’icelluy prẽnent ſur deux montaignes, & par deſſoubz paſſe vn faſcheux Torrent, Et au pied d’icelluy il y a neuf Arches, Et au ſecõd vnze, Et au tiers treize, & faict de fort groſſes Pierres ioinctes l’vne contre l’autre, & ſans mortier.

Et cedict iour le Roy alla diſner à ſainct Priuat, qui eſt vn beau Chaſteau pres ledict pont, Puis apres diſner le ſieur de Curſol feit appreſter vne belle collation de Cõfitures au Roy, & à toute la compaignie, que des Nymphes preſenterent, qui eſtoient cachées ſoubz vn grand Rocher qui eſt à vn des boutz dudict pont. Et cedict iour le Roy alla faire ſon entree L’entree du Roy à Nymes. & coucher à Nymes, qui eſt vne belle, bonne & grande ville, Eueſché.

Pour ce iour. v. lieuës.


Il y a en ladicte ville de Nymes de grandes & anciennes antiquitez, que lon appelle les Arenes, que les Romains feirent ainſi faire, pour iouer leurs comedies, Et ſont faictes toutes Amphytheatre à Nymes. de fort groſſes pieces, ioinctes l’vne contre l’autre ſans mortier & ſont faictes en rondeur, & toutes en grãds degrez, ou le peuple ſ’aſſeoit pour veoir iouer leſdictes Comedies, & vont touſiours en eſlargiſſant par le hault.

Et le Mardy treizieſme iour dudict mois tout leiour ſeiourna audit lieu de Nymes. Et le Mercredy quatorzieſme iour, il vint diſner & coucher Le diable de Vauvert. à Vauvert, que lon appelle le diable de Vauvert, qui eſt vne petite ville & Chaſteau.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Ieudy quinzieſme iour dudict mois diſner & coucher à Aigueſmortes, Aigueſmortes. qui eſt vne belle & forte ville en vn Mareſcage de mer, ou le Roy feit ſon entree, pres laquelle ſont les Maretz & ſalins du Peccays, ou ſe faict le ſel.

Pour ce iour. iii. lieuës.

Et le ſeizieſme iour dudict mois diſner audict lieu, & alla coucher à Marſeillagues, belle petite ville, ou il feit ſon entree.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Dimenche dixſeptieſme iour L’entree du Roy à Montpellier. de Decẽbre alla diſner à ſainct Brez pauure village, & coucher à Montpellier, belle & grande ville, Eueſché, auquel lieu feit ſon entree.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Le Roy eſtant de ſeiour à Montpellier, alla le Ieudy vingthuictieſme dudict mois diſner à villeneufue, qui eſt vne petite ville pres le fort de Maguelone, qui eſt vn fort dans vn Mareſcage de mer, auquel y a grande abondance de grãdz Oyſeaux que lon appelle des Flamãs, & cedit iour le Roy retourna coucher à Montpellier.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Et eſtant audict lieu, feit crier par la ville que tous les habitans d’icelle ſe trouuaſſent à la grande Proceſſion generalle, ſur peine de cent liures d’amẽde, laquelle fut faicte le lendemain de Noel, & y aſſiſta ſa Maieſté, puis la tierce ferie de ladicte feſte donnerent plaiſir au Roy en vn grand Carroy, qui eſtoit deuant ſon logis, d’vne dãce que lon appelle la Treille, & danſoient au ſon des Trompetes, tenant en leurs mains des Cerceaux tous floriz, & les Danſeurs tous maſquez & reueſtuz, qu’il faiſoit bon veoir, Le Roy ſeiourna au dict lieu treize iours, & en partit le Samedy trẽtieſme iour dudict mois pour aller diſner à Fabriques, qui eſt vne petite ville, & coucher à Pouſent belle petite ville, ou il feit ſon entree.


Pour ce iour iii. lieuës.

Et le Dimenche dernier iour de l’an mil cinq cens ſoixãte quatre, tout le iour audict lieu de Pouſent, puis le Lundy premier iour de l’an mil cinq cens ſoixante cinq, diſner audict lieu, & coucher à Florenſac, belle petite ville, ou il feit entree.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Et le Mardy deuxieſme iour de Ianuier L’entree du Roy à Agde. diſner audict lieu, & coucher à Agde, belle & bonne ville, Eueſché, ou le Roy feit entree.

Pour ce iour. ii. lieuës.


Et le Mercredy troiſieſme iour dudict mois, le Roy paſſa la Riuiere du Lerault au ſortir de ladicte ville, par deſſus vn pont faict de Barques, pour aller diſner à Villeneufue, qui eſt petite ville, pres laquelle y a vne grande Garenne toute de Regalliſſiers, & peuplee de Connins qui ſentẽt la Rigalliſſe quand on en menge.

L’entree du Roy à Beziers, & à Narbonne. Cedict iour le Roy alla faire ſon entree & coucher à Beziers, qui eſt vne belle grand ville, Eueſché.

Pour ce iour. iii. lieuës.

Et le Ieudy quatrieſme iour dudict mois diſner à Nyſens petite ville, & coucher à Narbonne, belle grande & forte ville, Eueſché : ou le Roy feit cedict iour ſon entree.

Pour ce iour. v. lieuës.


Auquel lieu feit la feſte des Roys, Et y ſeiourna deux iours, puis en partit le Dimãche ſeptieſme iour dudict mois pour aller faire ſon entree, diſner & coucher à Sylan, belle petite ville.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Lundy huictieſme iour de Ianuier Locquatre la derniere place de Frãce. diſner à Locquatre, qui eſt vne belle fortereſſe, & derniere place de France, à quatre lieuës de Parpignan : Et cedict iour retourna coucher à Sylan.

Pour ce iour. iii. lieuës.


Et le Mardy neufieſme iour dudict mois diſner audict lieu, & coucher à Narbonne.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Mercredy dixieſme iour dudict mois fut tout le iour audict lieu, Puis le Ieudy vnzieſme iour alla diſner à Canet petite ville, & coucher à Mont, pauure village & Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Vendredy douzieſme iour L’entree du Roy à Carcaſſonne. dudict mois diſner à Barbairen petit village, & coucher à la haulte Carcaſſonne, qui eſt vne belle & forte ville, Eueſché, ou il feit ſon entree.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et penſoit le Roy partir le Samedy trezieſme iour, qui eſtoit le lendemain : Mais la neige vint en ſi grande abondance, qu’il ſe trouua aſſiegé, tant que perſonne n’euſt oſé aller par pays, Et en tomba tant qu’elle eſtoit en plaine campaigne de la haulteur de quatre piedz pour le moins : Et Le Roy aβiegé des neiges. en fut ainſi aſſiegé en ce lieu dix iours durãt. Pendant leſquelz le Roy prenoit plaiſir à vn Baſtillon qu’il feit faire tout de neige en la court de ſon logis, Lequel feit deffendre par ceulx de ſa maiſon, contre tous ceulx des deux villes, haulte & baſſe Carcaſſõne, qui ne le ſceurẽt iamais prẽdre, & ſe retirerent bien battuz. Puis feit faire deux bandes de ceulx de ſa maiſon, l’vne pour le garder, qui eſtoient tous ceulx de ſes gardes, & l’autre pour l’aſſaillir, qui eſtoient Pages & Laquais, duquel l’aſſault dura bien deux heures, & le gaignerent. Puis apres q̃ le Roy veit que les neiges ſe fondoyent, partit de la haulte ville de Carcaſſonne le Lundy xxij. iour de Decembre apres diſner, pour aller faire ſon entree en la baſſe ville, qui eſt vne belle ville & forte, en laquelle il ſeiourna trois iours, puis en partit le Vendredy vingt-ſixieſme iour dudict mois pour aller diſner à Arzãt, petite ville, & coucher à Mõtreal, belle petite ville, en laquelle il feit ſon entree.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Samedy vingt-ſeptieſme iour dudict mois diſner à Proille, qui eſt vne Abbaye de Religieuſes, & coucher à Villaſpic, petite ville & Chaſteau.

Pour ce iour iii. lieuës.


Le Dimenche vingt huictieſme iour dudit mois diſner à Ferratz, qui eſt vn beau Chaſteau, & Barõnye, appartenant au Seigneur de Malras, & audict lieu feit vn beau feſtin, & vn baſtillon qui eſtoit gardé de bien ſoixante ſoldars, qui incontinent fut pris, par ce qu’ils n’auoyent pas leué leur pont leuis. Cedict iour le Roy alla coucher à Caſtelnauderry, qui eſt belle & bonne ville, ou le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Lundy ving-neufieſme iour dudict mois tout le iour le Roy fut audict lieu, pendant lequel les habitans de la ville donnerent plaiſir au Roy d’vne dance qu’on appelle la Martingalle, ſouz les halles de ladicte ville. Et Puis le Mardy trentieſme iour dudict mois, diſner à Vingnonet, qui eſt belle petite ville, ou le Roy feit entree, Et alla paſſer par Ville franche, qui eſt vne belle petite ville, ou il feit entree, Et alla coucher à Ville-nouuelle, autre petite ville, & belles maiſons, ou il feit entree.

Pour ce iour iiii. lieuës.
.


Le Mercredy dernier iour de Ianuier, mil cinq cens ſoixante cinq, le Roy diſna audict lieu, Puis apres ſ’en alla paſſer & faire ſon entree à Bazieges & à Mongiſcart, qui ſont deux petites villes, & alla ledict iour coucher à Thoulouſe, qui eſt vne belle, grande & forte ville, Archeueſché, & Parlement, pour le pays de Languedoc.

Pour ce iour. iiii. lieuës.


Et le Ieudy premier jour de Feurier, le Roy alla diſner aux Minimes L’entree du Roy à Thoulouſe dudit lieu, qui ſont hors la ville, puis apres diſner ſ’en vint en vn beau Theatre, qui auoit expreſſement eſté faict veoir paſſer les compagnies, entre leſquelles y auoit vne compagnie de ſept à huict cens gentilzhõmes du pays, qui eſtoient tous armez, & à cheval, en fort bon equipage. Et apres que tout fut paſſé, le Roy alla faire ſon entree en ladicte ville, qui fut fort triomphante, qui eſtoit la vigile de la Chandeleur.

Le Roy eſtant de ſeiour audict lieu, le Ieudy huictiſme iour dudict mois apres auoir faict quelque nombre de Cheualiers de ſon ordre, partit de ſon logis apres diſner, pour aller en grand magnificence, tenir ſon ſiege en ſon Palais & Court de Parlement dudict lieu, comme il auoit faict aux autres. Puis les Capitoulx d’icelle ville preſenterent vn beau feſtin au Roy en la maiſon de ladicte ville le Mardy vingtieſme iour dudict mois de Feurier.

Et le Dimanche quatrieſme iour de Mars, le Roy alla paſſer la Riuiere de la Garonne en batteau, pour aller diſner à ſainct Michel, qui eſt vn fort beau petit Chaſteau, & dependant de l’Arceueſché de Toulouſe, puis apres diſner ſ’en retourna coucher en ſon logis de Toulouſe.

Pour ce iour ii. lieuës.


Audict lieu le Roy feit ſon Careſmeprenant, auquel iour fut faict le mariage du Marquis d’Alis, & de ma Damoiſelle de Curton.


S’enſuit ce que diſoyent les Maſques
au Roy, luy preſentant les armes,
& pilliers de Iuſtice.


Mars le Dieu des batailles, baille les armes au Roy.

Souillé de ſangles armes i’en apporte
Pour de rechef la France renuerſer,
Et en ſon ſein mille bandes dreſſer :

Ie ne veux pas pour la rẽdre moins forte,
La pieté, & Iuſtice que porte
Toy ieune Roy, ains ton Royaume cher
Soubz toy fera tout l’vniuers pencher,
Le chef vaincu apres la guerre morte :
Donc en bon heur (Prince ou le ciel aßẽble
Tous ſes treſors, & ſes graces enſemble
Recoy en don les armes de ton Mars
Afin que toſt armé de ſon audace
Victorieux les baignes dans la trace
Au ſang du Turq, & de tous ſes ſoldatz.


Et le Dimãche dixhuictieſme iour de Mars, le Roy feiſt faire la proceſſion faire generale en ladicte ville, en laquelle Le Roy feit faire la proceſſion generale. il aſſiſta, & y auoit de grandes richeſſes, puis ayant ſeiourné audict lieu quarante ſix iours, en partit le Lundy dixneufieſme iour dudict mois de Mars, pour aller diſner à ſainct Iorry, qui eſt vn petit village & Chaſteau, & coucher à Fronton beau village & Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Mercredy vingtieſme iour L’entree du Roy à Montauban. dudict mois diſner à Clau, qui n’eſt qu’vn petit Chaſteau, puis apres diſner alla paſſer la Riuiere du Tart, par deſſus vn pont de pierre, pour entrer en la ville de Montauban, qui eſt vne belle, & forte ville, Eueſché, ou le Roy feit entree.

Pour ce iour iii. lieuës.


De laquelle ville le Roy feit demanteler & rompre les fortifications au mois de Feurier & Mars, audict an mil cinq cens ſoixante & cinq.

Et le Mercredy vingt & vnieſme dudict mois diſna à la Baſtide del Tempe, qui eſt vn pauure village, puis apres diſner ſ’en alla paſſer la Riuiere du Tart, par deſſus vn pont de boys tout couuert, pour aller faire ſon entree, & coucher à Moiſac, qui eſt vne belle petite ville, entrant au pays d’Agenes.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Ieudy vingt-deuxieſme iour, le Roy alla diſner à Pontuy, qui eſt vn petit village & Chaſteau, puis apres diſner alla faire ſon entree à Ballence en paſſant, qui eſt vne petite ville, & coucher à la Mageſterre, qui ne ſont que trois pauures maiſons ſur le bord de la Garonne.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Vendredy vingt-troiſieſme iour Le Roy ſ’embarqua ſur la Garonne dudict mois, le Roy ſ’embarqua en vn beau batteau que les Capitoulx de Toulouſe luy firent faire pour aller diſner à la Foſſe, qui eſt vn beau Chaſteau, & puis ſ’en reuint ſur l’eau L’entree du Roy à Agen en Agenes.pour aller faire ſon entree à Agen en Agenes, qui eſt vne belle ville, bonne & grande, & Eueſché.

Pour ce iour iii. lieuës.


Le Roy ſeiourna audict lieu le Dimanche vingt-cinquieſme iour de Mars, auquel iour fut faict le Bapteſme de l’vne des filles du Sieur de Montluc, que le Roy & la Royne tindrent, & madame de Guyſe, & la nommerent Charlotte Catherine.
Le Roy ſeiourna audict lieu d’Agen trois iours, puis ſ’embarqua en ſondict batteau le Mercredy vingt-ſeptieſme iour dudict mois, pour aller faire ſon entree, & diſner au port ſaincte Marie, qui eſt vne petite ville, ſur le bord de ladicte Riuiere, puis apres diſner ſ’en reuint en ſondict batteau pour aller faire ſon entree & coucher à Eguillon, petite ville & Chaſteau, ou il feit ſon entree.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Mercredy vingt-huictieſme iour dudict mois diſna audict lieu, puis apres diſner le Roy ſ’embarqua en ſon batteau pour aller faire ſon entree à Marmande, qui eſt vne belle petite ville.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Ieudy vingt-neufieſme iour dudict mois diſna audict lieu, puis ſ’en reuint en ſon batteau, pour aller faire ſon entree & coucher à la Reolle, qui eſt vne belle ville, diuiſee en trois.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Vendredy trentieſme iour dudict mois, tout le iour audict lieu. Le Samedy dernier iour dudit mois, diſna encores audict lieu, puis ſ’embarqua pour aller coucher à Quadillac, petite ville & beau Chaſteau, qui appartiẽt au Seigneur de Candalles.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Roy à Bordeaux.Le Dimanche premier iour d’Auril enſuyuant diſna audict lieu, puis apres diſner ſembarqua ſus ladicte Garonne pour aller coucher à Bordeaux, bonne, grande & forte ville, ou port de mer, Eueſché, & Parlement pour la Guyenne.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Lundy deuxieſme iour dudict mois, tout le iour dudict lieu.

Le Mardy troiſieſme iour alla diſner & coucher à Toars, qui eſt vn petit Chaſteau à vne lieuë de ladicte ville, auquel lieu le Roy ſeiourna ſix iours, pendant leſquels l’entree de ladicte ville de Bordeaux ſe preparoit, Et quant elle fut preſte le Roy partit de Toartz, Le Lundy neufieſme iour dudict mois d’Auril, pour aller diſner à Frands, qui eſt vne belle petite maiſon, & apres diſner ſ’en alla embarquer ſur la Garonne, en vn batteau q̃ les Maires & Iuratz de ladicte ville luy enuoyerẽt : Et ſ’en alla deſcendre au deſſoubz du Chaſteau Trompette, qui eſt vn fort Chaſteau, qui faict le coing de la ville, ſur le bord du port, Et alla le Roy deſcendre à vn beau Theatre, que ladicte ville auoit faict faire pour veoir paſſer les compagnies d’icelle, entre leſquelles y auoit grãd nombre de ſauuages de toutes ſortes, & grand nõbre de Nauires, qui feirent bien leur deuoir de tirer leur artillerie. Et apres que toutes leſdictes cõpagnies furent paſſees, le Roy mõta à cheual pour aller faire ſon entree en icelle Entree du Roy à Bordeaux. ville, qui fut fort magnifique, Et alla loger à l’Eueſché.

Pour ce iour ii. lieuës.


Le Roy eſtant audict lieu, partit de ſon logis le Ieudy douzieſme iour dudict mois apres diſner, pour aller en grande magnificence tenir ſon ſiege en ſon Palais & Court de Parlement dudict lieu, comme il auoit faict es autres lieux.

Le Mercredy dixhuictieſme dudict mois, le Prince de Parme, & le Conte d’Aiguemont qui alloyent en poſte en Flandres, vindrent trouuer audict lieu ſa Maieſté, ou elle les receut honorablemẽt. Le Roy feit audit lieu la feſte de Paſques, qui eſtoit le vingt-deuxieſme iour d’Auril, & feit ſeiour audict lieu vingt & trois iours, puis en partit pour prendre ſon chemin de Bayonne le Ieudy troiſieſme iour de May enſuyuant, & aller diſner à Montplaiſir, qui n’eſt qu’vne ſeule maiſon, & coucher à Caſtres, pauure village & Chaſteau.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Vendredy quatrieſme iour dudict mois diſner & coucher à Lengon, belle petite ville & Chaſteau, ſur le bord de la Garonne.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Samedy cinquieſme iour dudict mois le Roy alla faire ſon entree, & diſner & coucher à Bazas, qui eſt vne bonne ville & Eueſché.

Pour ce iour ii. lieuës.


Le Dimanche ſixieſme iour dudict mois, ſeiourna tout le iour audict lieu, durant lequel ceulx de la ville dõnerent plaiſir au Roy de faire combatre des Thoreaux en vne grande place, que des hommes combatroiẽt auec de grandz eſguillons. Puis le Lundy ſeptieſme iour, le Roy alla paſſer la riuiere du Sirron par deſſus vn pont de pierre, qui ſ’appelle le pont de Boullas, & eſt le lieu qui fait la ſeparation de France, & des terres de Nauarre. Cedict iour le Roy alla diſner & coucher à Captieux, qui eſt vne petite ville au commencement des landes de Bordeaux.

Pour ce iour ii. lieuës.


Le Mardy huictieſme iour dudictLe Roy aux landes de Bordeaux. mois le Roy commença à entrer es landes dudict Bordeaux, pour aller diſner à la Trauerſe, qui ne ſont que deux maiſons au milieu deſdictes lãdes, & coucher à Roquehort, petite ville, ou le Roy feit cedic iour entree.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Mercredy neufieſme iour dudict mois le Roy continua ſon chemin eſdictes landes, pour aller faire ſon entree, & diſner & coucher au Mont de Marſen, qui eſt belle ville & Chaſteau.

Pour ce iour iii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna quinze iours, puis en partit le Ieudy vingt-quatrieſme iour dudict mois, pour continuer ſon chemin eſdictes landes, & alla diſner à Millac, petite ville, & coucher à Tartas, qui ſont deux petites villes, entre leſquelles paſſe la Douue, qui eſt belle petite Riuiere, portant batteaux, qui vont tomber dans le Fleuue du Gaue à deux lieuës au deſſus de Bayonne.

En icelle ville de Tartas, le Roy feit cedict iour ſon entree.

iiii. lieuës.


Auquel lieu ſeiourna trois iours, puis en partit le Lundy vingthuictieſme iour dudict mois, pour aller diſner à Pouton, qui eſt vn beau village, puis apres diſner ſortit deſdictes landes, pour aller paſſer la Douue, par deſſus vn pont de pierre pour faire ſon entree à Dax, qui eſt vne belle & L’entrée du Roy à Dax. forte ville, Eueſché, en laquelle y a des baings les plus beaux que lon peult veoir, qui rendent fort grande abondance d’eau toute bouillante.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Mardy vingt-deuxieſme iour dudict mois de May, Le Roy alla diſner à Saubuſe, qui eſt vn pauure village ſur le bord de la Douue, Puis apres diſner ſ’embarqua ſur ladicte riuiere, pour aller coucher à Bayonne, qui eſt vne grande, forte & derniere ville de France, & Chaſteau, Eueſché.

Pour ce iour vii. lieuës.

Et le Dimanche troiſieſme iour de Iuin, le Roy ſ’embarqua ſur le fleuue du Gaue, qui paſſe au pied de ladicte ville, en vn batteau, que meſſieurs d’icelle luy feirent faire, & alla diſner à la Houſſe, vne petite abbaye cachee Le Roy à Bayonne en vn boys, Et apres diſner ſ’en reuint en ſon batteau deſcendre au bout du pont, en vn beau theatre qui auoit eſté faict pour veoir paſſer les compagnies de ladicte ville de Bayonne, toutes en armes & bon equipage. Et apres que tout fut paſſé, le du Roy feit ſon entree, qui fut fort belle. L’entrée du Roy à Bayõne.

Pour ce iour ii. lieuës.

S’enſuit ce qui eſtoit eſcrit en quatre tableaux, qui eſtoyent ſeparez en quatre endroicts le iour de ladicte entree.


Ce qui eſtoit ſur le portail de la
ville, ou ladicte ville eſtoit
pourtraicte.


Du hault des cieux iadis ie fuz eſleuë
Pour aux Gaullois rendre fidelité :
Donc, O mon Roy, tiltre de non polluë
Iuſques icy ſans fleſchir ay porté :
Maintz portz marins ſoubz mes droictz ay dompté,
Et bien qu’encor Tetis me tienne ancree,
Ores ie tombe, & penche d’vn coſté
Sans le ſupport de voſtre main ſacree :
Voſtre grandeur oultrepaſſe les vndes
De l’Occean, & me peult exceller
Le hault ſucces de vos graces fecondes
Sur Macedon deſirons exceller.


Ce qui eſtoit au bout du
ſecond pont.


Entrez, entrez, ò Charles de Vallois,
Roy excellent, plein de magnificence,
Icy le peuple eſt mis deſſoubz vos loix,
Recoit ſoulas voyant voſtre preſence.


Ce qui eſtoit à vn portail en la ville,
auquel ladicte ville eſtoit pour-
traicte, & vn Mars ayant
les deux pieds ſur
deux colonnes.


Vn Mars guerrier icy iadis tenoit
En ſon pouuoir les Colonnes Alcides,
Et pluſieurs ports ſoubz ſa force obtenoit,
Bayonne, alors opulente en ſubſides,
Roy excellent, Mars, Ceſar, & Achilles,
En loz Chreſtien ores vous ſurpaſſez,
Et voſtre eſprit en graces tant fertilles
Monſtre vos faicts de vertu compaſſez.


Ce qui eſtoit ſur vn portail pres le logis du Roy, auquel eſtoit pourtraicte la Royne & ſes ſix enfans, a la dextre eſtoit le Roy, puis Monſieur d’Aniou, & Mõſieur d’Alençon à la feneſtre, & eſtoit la Royne d’Eſpaigne, puis ma Dame de Lorraine, & Madame Marguerite.


C’eſt à l’entour de Royalle couronne
Que le iardin Esperien floronne :
Ce ſont les fruicts de Sibelle feconde
Qui auiourd’huy ne trouue ſa ſeconde :
Ce ſont rameaux vigoreux & puiſſans
Ce ſont fleurons en vertu verdiſſans,
Royne ſans pair, de grace decoree
Vous ſurmontez Pallas, & Cuharee


S’enſuit vn autre Epigramme, qui fut
mis à la porte d’Eſpaigne, quand
ladicte Royne d’Eſpaigne feit
ſon entree en ladicte ville.


Elizabeth de Roy fille excellente,
Vous auez ioinct vn iour deux Rois puiſſans,
Frãce, & l’Eſpaigne, en gloire permanẽte
Extolleront vos aages triomphans :
Oncques ne fut plus belle la venue
Du clair Soleil, apres l’obſcure nuict
Que voſtre grace en vertu maintenue
Qui en paix a le fort de Mars reduict.


Mõſieur d’Orleãs ſ’en va au deuãt de la Royne d’Eſpagne. Le Roy faiſant ſeiour à Boyonne, Monſieur d’Orleans ſon frere le laiſſa audict lieu, le Samedy neufieſme iour de Iuin, pour aller en poſte, accompaigné de grands Seigneurs qui eſtoyent tous habillez de ſes liurees, au deuant de la Royne d’Eſpaigne leur ſeur, iuſques a dix lieuës dans Eſpaigne pres Thoulouzette : Le Roy feit audict lieu la feſte de Pentecouſte, auquel lieu ſe trouua ſi grande abondance de peuple, & principalement d’Eſpaignols qui feſtoyẽt amaſſez pour ſe faire toucher, qu’en paſſant vne porte ſe preſſerent tant, qu’il ſ’en eſtouffa bien vingtcinq ou trente. Il ſeſtouffa des gẽs en preſſe. Le Roy feit auſſi audict lieu les feſtes de Trinité, la feſte Dieu, & la ſainct Iean Baptiſte. Et partit dudict lieu de Bayonne. Le Mardy douzieſme iour de Iuin apres diſner, pour aller coucher à ſainct Iean de Luz, qui eſt vn fort beau village, port de mer, lequel auoit eſté bruſlé par les Eſpagnols, en l’an mil cinq cens cinquante ſept, beau lieu de plaiſir, ſur le bord de la grand mer.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Mercredy trezieſme iour, tout le iour audict lieu, pendant lequel feit mettre vne galeace en mer, qui fut baptiſee, & la nomma la Caroline, & le Ieudy quatorzieſme iour de Iuin partir dudict lieu de ſainct Ieã de Luz apres diſner, auec la Royne ſa mere, qui eſtoyent bien accompagnez des Princes & grands Seigneurs de France, pour aller receuoir la Royne d’Eſpaigne iuſques au dernier Receptiõ de la royne d’Eſpagne. pas de ſon Royaume, à vn lieu appellé Endaye ou Boyuie, auquel y a vne petite Riuiere qui faict la ſeparation de Frãce & d’Eſpaigne, le tout pres Fontarabie, qui eſt vne belle & forte ville, appartenant au Roy d’Eſpaigne par force. Et audict lieu le Roy mena ſon Regiment qu’il a touſiours mené auecques luy en tout ce voyage, qui eſtoyẽt dix compagnies de gens de pied, deſquelles eſtoit Coronnel le Seigneur Stroffe. En ſondit voyage menoit auſſi auecques luy quatre compagnies d’hommes d’armes, & vne de cheuaulx legers. En ce meſme lieu de Boyuie, le Roy mena leſdictes compagnies, deſquelles en mourut cinq ou ſix qui eſtoufferent en leurs armes, à cauſe de la grande chaleur qu’il faiſoit, & ſi n’auoyent que deux lieuës à faire. Et audict lieu le Roy feit faire vne belle fueillee ſur le bord de ladicte Riuiere, en laquelle feit appreſter vne fort belle & riche collation de Iambons de Magence, & langues de Bœuf, Seruelat, Paſtez de toutes ſortes de Fruicts, Salades, confitures, & grande abondance de bon vin. Audict lieu le Roy attendit la Royne d’Eſpaigne, qui diſna à vn village qui ſ’appelle Airon, qui eſt dela l’eau. Et puis apres qu’elle eut diſné, commença a deſcendre la mõtaigne pour venir trouuer le Roy, accõpagné de bien trois cens Archers à cheual, de la garde du Roy ſon mary & vne enſeigne de gens de pied, qui tous vindrẽt ſur le bord de l’eau. Et quand les ſoldats François les veirent, commencerent à faire de magnifiques eſcopetteries, & alors que le Roy la veit ſur le bort de l’eau, ſ’embarqua pour l’aller receuoir au milieu la ladicte Riuiere, laquelle auec grande careſſe entra au batteau du Roy, & tous ſ’en vindrent raffreſchir ſouz ladicte fueillee, auquel lieu furent bien vne heure, pendant tabourins, trõpettes, hault-bois ſonnoyent en grande melodie de toutes pars, puis quand ils furent preſts à partir, le Roy feiſt preſenter vne belle Hacquenee blanche à la Royne ſa ſeur, & ſ’en vindrent tous enſemble à ſainct Iean de Luz.

Pour ce iour iiii. lieuës.

Ladicte Royne d’Eſpaigne eſtoit accompagnee du Duc d’Albe, lequel apporta l’ordre que le Roy d’Eſpaigne enuoyoit au Roy, qui eſt la Thoiſon d’or, laquelle le Roy porta le jour de la feſte Dieu à veſpres, & eſtoit aſſis auec ladicte Royne le Duc de Saulne, & le Duc de Iaſzars, & le Comte de Beneuente, l’Arceueſque de Pampelune, & la Cõteſſe d’Araigne, laquelle ſeruoit ladicte Royne de bailler à boyre : car elle n’eſt ſeruie à table que de Dames.

Le Vendredy quinzieſme iour de Iuin, le Roy laiſſa à ſainct Iean de Luz la Royne ſa Mere, Monſieur ſon Frere, auec toute la trouppe Eſpaignolle, & ſ’en alla diſner à Bayonne, pour faire appreſter l’entree de la Royne ſa ſeur, laquelle partit dudict lieu apres diſner pour venir ſe raffreſchir à vne belle fueillee, qui eſt à vn iardin hors la ville, qui ſ’appelle Paradis, auquel lieu luy fut preſentee vne collation telle comme la ſuſdite, puis au ſortir de ce lieu, ladicte Royne d’Eſpaigne monta ſur vne belle Hacquenee blanche, de laquelle le harnois eſtoit priſé à quatre cens mil ducatz, qui eſt celle meſme que le Roy ſon mary luy donna quand il la reçeut : Et cedict iour ladicte Royne alla faire ſon entree en ladicte ville de Bayonne, laquelle fut ſi longue qu’il fallut auoir des flambeaux & torches, par ce qu’il eſtoit bien neuf heures du ſoir quand elle entra en icelle.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et audict lieu le Roy tint maiſon ouuerte aux Eſpaignolz de toutes choſes. Au meſme temps vint vne embaſſade du Turcq, pour demander au Roy vn port de mer en Prouence pour raffreſchir leur armée, au cas qu’ilz ne prinſſent la place de Malte qu’ilz tenoient aſſiegee. Et le Lundy dixhuictieſme iour dudict mois, le Roy alla diſner à ſainct Bernard, qui eſt vne petite Abbaye de femmes, auquel lieu il receut ledict ambaſſade, puis retourna coucher à Bayõne. Et le Samedy vingttroiſieſme iour dudict mois le Roy ſ’embarqua apres diſner auec la trouppe Eſpaignolle, pour aller ſoupper en l’Iſle Daiſguemeau, qui eſt vne Iſle ou il n’y a pas vne maiſon. Et pour ceſte cauſe la Royne y fiſt faire vne belle fueillee, qui couſta vn grãd denier, Et vn feſtin au ſouper, auq̃l les grãds Seigneurs & Dames portoiẽt la viande, & eſtoient habillez en bergers & bergeres, Puis apres ſouper, qui eſtoit la vigile ſainct Iehan Baptiſte, ſ’embarquerent pour aller veoir le plaiſir du feu de la Iouannee, qui fut magnifiquement faict au milieu du fleuue de Gaue, Et y auoit tout du long de ladicte riuiere des Balenes, Daulphins, Tortues, Sereines toutes contrefaictes en artifice de feu, qui fut vn grãd plaiſir. Et ſ’arreſterent tant à veoir ledict plaiſir qu’il eſtoit bien deux heures apres minuict quand ilz furent retirez en leurs logis à Bayonne.

Pour ce iour ii. lieuës.


Tournon de Bayõne.En ladicte ville, le Roy feit preparer vn beau & grand champ, pour faire le tournoy, alencontre duquel y auoit de beaux theatres pour mettre les Dames & Damoiſelles, & aux deux boutz d’icelluy y auoit vn grand portail, pour faire entrer les compaignies, lequel fut ouuert le Lundy vingtcinquieſme iour dudict mois, dans lequel y auoit enuiron vingt-cinq maiſtres de Camp à cheual, l’eſpee nue au poing, tous habillez d’vne pareure, qui eſtoit de toille d’or leſquelz eſtoyent les Princes & grandz ſeigneurs, Et audict combat n’auoit que deux compaignies, qui eſtoyẽt celle du Roy, & de Monſieur ſon frere, Et en chaſcune compaignie n’auoit que huict hommes d’armes, bien en poinct, auec leurs Couſtilles. dont la compaignie du Roy commença, Et entra vn beau, grand & riche Chariot triumphal, tout reueſtu de toille d’or, lequel cheminoit dans les nues, Et eſtoit mené auec quatre belles Hacquenees blanches, au plus hault d’iceluy eſtoit la deeſſe Venus, tenant ſon Brandon de feu, & au plus bas eſtoient des ieunes enfans habillez en Mercures chantans, & en faiſant le tour du camp, la Deeſſe enuoyoit d’Eſchauffault en Eſchauffault par ſes Mercures, les faueurs de celuy pour qui eſtoit ledict Chariot, aux Dames & Damoiſelles, tant d’Eſpagne que de France, puis quand ledict chariot eut faict le tour du camp, ſe retira à vn des boutz d’icelluy, puis entra l’autre chariot du coſté de Monſieur, tout de meſme l’autre, fors les couleurs, qui eſtoient differentes aux autres : Car ilz eſtoient reueſtuz de toille d’argent, au hault duquel, eſtoit Cupido le Dieu d’Amours, auec autres Mercures, qui tous alloient chantans, & en faiſant le tour du Camp, enuoyoyent pareillement aux Dames & Damoiſelles, les faueurs de celuy à qui eſtoit ledit Chariot, Puis ayant faict le tour dudict Camp, ſe retira à vn des boutz, pour faire entrer les ſuſdictes compagnies, deſquelles celle du Roy entra la premiere, fort bien en poinct, Et celle de Monſieur de l’autre coſté, leſquelles le Roy & Monſieur conduiſoient en armes, & ſe combattirent à l’eſpee ſeulement. Et dura ledict combat bien trois heures, A l’iſſue d’iceluy, l’on feit tirer grãde quantité d’artillerie & feuz artificielz.

Les autres iours prenoient plaiſir à faire autres cõbatz en ſalle, & à faire iouer Comedies. La Royne d’Eſpaigne demeura dixſept iours à Bayõne, & le Roy y demeura trẽte trois iours, puis en partirent tous enſemble, le Lundy deuxieſme iour de Iuillet enſuyuant apres diſner, pour aller coucher à Sainct Iehan de Luz.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Mardy troiſieſme iour dudict La Royne d’Eſpaigne hors de France. mois diſna audict lieu, puis apres diſner, le Roy & tous les Eſpagnolz partirent enſemble pour aller reconduire ladicte Royne d’Eſpagne, iuſquęs au meſme lieu qu’ilz l’auoient receuë, duquel lieu le Roy ſ’en retourna coucher à Sainct Iehan de Luz, à quatre lieuës, Et la Royne ſa mere paſſa la riuiere pour aller coucher auec la Royne ſa fille au village de Heron, duquel lieu ſ’en retourna le lendemain apres diſner coucher à Sainct Iehan de Luz. Et Monſieur d’Orleans retourna conduire ladicte Royne d’Eſpaigne, iuſques à Sergouſe, qui eſt vne ville quinze lieuës en Eſpaigne, duquel lieu il fut de retour à Sainct Iehan de Luz ou le Roy l’attendoit, le dixneufieſme iour dudict mois, Et y ſeiourna huict iours, pendant leſquelz print plaiſir à ſe faire pourmener à la grand Mer auec des Barques, & à veoir dancer les filles à Les filles du pays ſont toutes tondues. la mode de Baſque, qui ſont toutes tondues, celles qui ne ſont point mariees, & ont toutes chacun vn tabourin, faict en maniere de Crible, auquel y a force ſonnettes, & danſent vne dance qu’ilz appellent les Canadelles, & l’autre le Bendel.

Et le Mercredy vnzieſme iour de Iuillet, le Roy partit de Sainct Iehan de Luz, pour aller diſner & ſoupper à Bierry, qui eſt vn beau village, ſur le bord de la mer, auquel lieu lon prend les Balenes, puis apres ſouper le Roy alla coucher à Bayonne.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Ieudy douzieſme iour dudict mois, le Roy ſ’embarqua au ſortir de Bayonne, ſur le fleuue de Gaue, pour venir diſner à Hurt, qui ne ſont que deux maiſons, ſur le bord de ladicte Riuiere, puis apres diſner ſe remiſt en ſon batteau pour aller coucher à Bidach, qui eſt vn beau village & Chaſteau Il mourut des perſonnes de chault. en Byart, appartenant au Sieur de Grammont, & cedict iour faiſoit ſi grãd chault qu’il mourut pluſieurs perſonnes, & cheuaux, à cauſe de la chaleur, & du long & faſcheux chemin.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Vendredy trezieſme iour dudict mois diſner & ſoupper audict lieu, puis apres ſoupper le Roy alla coucher à Perrehorrade, qui eſt vne petite ville & Chaſteau.

Pour ce iour i. lieuë.


Et le Samedy quatorzieſme iour dudict mois diſner & coucher à Dax.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna trois iours, puis en partit le Mardy dixſeptieſme iour dudict mois pour venir diſner & coucher à Tartas.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Mercredy dixhuictieſme iour du mois de Iuillet, diſner & coucher au mont de Marſan.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Auquel lieu les Seigneurs des Cantons L’alliance des Suiſſes. de Suiſſes attendoient le Roy, pour renouueller la bonne alliance, laquelle fut faicte audict lieu, auquel le Roy leur feit de beaux feſtins, & y ſeiourna cinq iours, puis en partit le Lundy vingt-troiſieſme iour dudict mois, pour aller diſner & coucher à Cazaire, qui eſt vne belle petite ville.

Audict tẽps faiſoit ſi grand chauld, que le Roy eſtoit contrainct de cheminer la nuict.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Mardy vingt-quatrieſme iour dudict mois, diſner & coucher à Noguero petite ville, en laquelle le Roy feit ſon entree.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Mercredy vingt-cinquieſme iour dudict mois, alla diſner & coucher à Yauze, qui eſt vne petite ville, en laquelle le Roy feit entree.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Ieudy vingt-ſixieſme iour dudict mois diſner & coucher à Mõt Real, petite ville en Gaſcongne, aſsiſe ſus vne haulte montaigne, auquel lieu le Roy feit entree.

Pour ce iour ii. lieuës.


Le Vendredy vingt-ſeptieſme dudict L’entree du Roy à Condon en Gascongne. mois le Roy partit de Mõt-Real, pour aller faire ſon entree, diſner & coucher à Condon, qui eſt vne belle, grande & forte ville & Eueſché.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Samedy vingt huictieſme iour dudict mois de Iuillet, le Roy partit de Condon pour aller faire ſon entree, diſner & coucher à Nerac, qui eſt vne belle ville & Chaſteau appartenant à la Royne de Nauarre.

Pour ce iour iii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna quatre iours, duquel lieu partit le Mercredy premier iour d’Aouſt, pour aller diſner & coucher à Buſet, petite ville & Chaſteau, ſus montaigne.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Ieudy deuxieſme iour dudict mois, le Roy alla paſſer la Riuiere de la Garonne en batteau, pour aller entrer au pays d’Agenois, & alla faire ſon entree, diſner & coucher à Thonintz, qui ſont trois petites villes ioingnans l’vne l’autre.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Vendredy troiſieſme iour dudict mois, diſner & coucher à Verteuil petite ville.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Samedy quatrieſme iour dudict mois d’Aouſt diſner & coucher à Loſun, petite ville & beau Chaſteau.

Pour ce iour iii. lieuës.


Auquel lieu fut faict le bapteſme de la fille d’vne des filles du Sieur de Loſun : laquelle le Roy & la Royne ſa mere tindrent, & ma Damoiſelle du Lude, & la nommerent Charlotte Le bapteſme d’vne fille. Catherine. Et eſtoit le Dimãche cinquieſme iour dudict mois. Et le Roy ſeiourna audict lieu quatre iours, puis en partit le Mercredy huictieſme iour dudict mois, pour aller paſſer la riuiere de la Dordonne par deſſus vn pont de bois, tout couuert de belle toille blanche, & en paſſant ledict pont, feit ſon entree, diſna & ſouppa à Bergerac, qui eſt vne belle & bõne petite ville, & premiere ville de Perigort.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Ieudy neufieſme iour dudict mois diſner & coucher à Laugat, qui eſt vn petit Chaſteau dans vn boys.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Vendredy dixieſme iour dudict mois, le Roy alla en paſſant faire ſon entree à Menſiden, qui eſt vne belle petite ville. Au ſortir d’icelle paſſa la riuiere de l’Iſle, & alla diſner & coucher à Ribera, qui eſt vn beau & grand village & Chaſteau, ſur montaigne.

Pour ce iour iiii. lieuës.

Et le Samedy vnzieſme iour dudict mois diſner & coucher à Rochebeaucourt petite ville & beau Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.

Et le Dimanche douzieſme tout le iour audict lieu.

Le Lundy trezieſme iour d’Aouſt, L’entree du Roy à Angouleſme. diſner à la Tour Garnier, qui eſt vne belle maiſon pres Angouleſme, puis apres diſner le Roy alla faire ſon entree en ladicte ville d’Angouleſme, qui eſt vne belle grande & forte ville, Eueſché, & Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Ieudy ſeizieſme iour dudict mois Le Roy alla diſner à la Thouure, qui eſt vn village & Chaſteau, auquel lieu y a grande abondance de fontaines : abyſmes deſquelles lon ne Les fontaines & abyſmes de la Thouure peult trouuer le fondz. Et d’icelles ſort ſi grande abondance d’eau, que dés le meſme lieu ſe faict vne groſſe Riuiere qui ſappelle la Thouure, & va tõber en la Charente, deux lieuës au deſſoubz, laquelle eſt toute couuerte de Cignes, bordee d’Eſcreuiſſes, & pauee de Truittes les meilleures que lon ſçauroit menger, & y a des gardes pour les garder cõme aux foreſtz du Roy.

Audict lieu le Roy feit faire vne fueillee ſur le bord deſdictes fontaines, en laquelle il diſna, pour en diſnant auoir le plaiſir de veoir peſcher des Truittes à des hommes qui en prenoient grande abondance, & ſe feit amener deuant luy bien huict ou neuf vingts Cignes tout en vne troupe, puis le Roy ſ’en retourna coucher audict lieu d’Angouleſme.

Pour ce iour ii. lieuës.


Auquel lieu ſeiourna quatre iours, puis en partit le Samedy dix-huictieſme iour dudict mois pour aller faire ſon entree, & diſner à Chaſteauneuf, qui eſt vne belle petite ville & fort Chaſteau, puis apres diſner le Roy alla paſſer la Charente en batteau, pour aller coucher à Iarnac, petite ville & Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna deux iours, puis en partit le Mardy vingt L’entree du Roy à Coignac & vnieſme iour d’Aouſt pour aller paſſer la Charente en batteau, & alla faire ſon entree, diſner & coucher à Coignac, qui eſt vne petite ville & beau Chaſteau, qui eſt de la maiſon d’Angouleſme.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Samedy vingt-cinquieſme iour d’Aouſt, diſner à Lonza, qui n’eſt qu’vn petit village, appartenant au Compte Rimgraue, puis ſ’en retourna coucher à Coignac.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Auquel lieu de Coignac, le Roy ſeiourna vnze iours, puis en partit le Samedy premier iour de Septembre enſuyuant, pour aller diſner au Port Chauueau, qui ne ſont que deux ou trois maiſons, qui ſont le commẽcement du pays de Xaintonge. Et cedit iour le Roy alla paſſer la Charente, par deſſus vn pont, au bout duquel y a deux grãdes Arches, fort hautes, & antiques, qui ſont du temps que les Romains tenoient ce pays, & ſ’appelle la tour de Montrubel. Au ſortir d’celuy, le Roy feit ſon entree L’entree du Roy à Xaintes. à Xainctes, qui eſt vne belle ville, & Eueſché.

Pour ce iour v. lieuës.


Et de l’autre coſté d’icelle ville y a de grandes & anciennes antiquitez, qui ſ’appellent les ars, tout de meſme celles qui ſont à Nymes.

Et le Dimãche deuxieſme iour dudict mois, ſeiourna tout le iour audict lieu de Xainctes.

Le Lundy troiſieſme iour dudict mois alla diſner à Cormoreau petit village, & apres diſner le Roy alla paſſer par le Meſnil, & par ſainct Iuſt, qui ſont deux beaux villages, à vne lieuë l’vn de l’autre, deſquels les habitans, qui ſont tous mariniers, vindrent en bon equipage, tous habillez de velours de couleur, ayant les enſeignes deſployees, & force artillerie, pour receuoir & faire honneur au Roy. Et alla cedict iour coucher à Marennes, qui eſt vn beau & grand village, auquel les habitans d’iceluy vindrent auſſi en fort belle ordonnance pour receuoir le Roy. Et y feit ſon entree comme en vne ville.

Pour ce iour vii. lieuës.


A l’entour de cedict lieu de Marennes y a bien l’eſpace de vingt-cinq ou trente lieuës de Salines, les plus belles que lon peult veoir au mõde.

Par dela ledict lieu y a des Iſles, entre leſquelles y en a vne qui eſt fort L’entree du Roy à Marennes, & les belles Salines du lieu. belle, & a dix lieuës de long, & ſept de large, ou il y a vne belle ville & fort Chaſteau, le tout vne lieuë auant en pleine Mer, & ſ’appelle l’Iſle D’oleron.

Et le Mardy quatrieſme iour dudict mois de Septembre le Roy ne bougea des Marennes, pẽdant lequel les habitans tant dudict lieu que des villages circonuoiſins ſ’aſſemblerent tous en fort belle ordonnance, qui eſtoient bien de ſix à ſept mille hommes, qui tous vindrent paſſer par deuant le logis du Roy, auſquelz le Roy print plaiſir.

Et le Mercredy cinquieſme iour dudict mois le Roy partit de Marennes pour aller diſner & veoir vn beau port de mer, auquel lieu lon a faict vne nouuelle ville qui ſ’appelle le Broage, auſquels lieux ſ’amaſſerent tous les habitãs tant dudict lieu que des villages circõuoiſins en fort belle ordonnance, & tirerent d’artillerie des vaiſſeaux qui eſtoient dedans ledict Les hommes du lieu en belle ordõnance. port, qui en ne prenant pas garde à eux tuerent deux hommes, & en bleſſerent quelques autres.

Et puis apres diſner les Mariniers donnerent plaiſir au Roy d’vn combat des vaiſſeaux contre vaiſſeaux ſur la mer que en ce faiſant bruſlerent vne de leurs Nauires, & apres le Roy ſ’en retourna coucher à Marennes.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Ieudy ſixieſme iour dudict mois de Septembre tout le jour audict lieu, pendant lequel ſ’aſſembla bien huict ou neuf cens perſonnes à l’Egliſe dudict lieu pour ſoy confeſſer & faire leurs Paſques. Laquelle choſe ne pouuoient faire, le Roy eſtant abſent, à cauſe que les principaux du lieu eſtoient de la Religion pretendue reformee, que nous appellons Huguenotz. Plus ce meſme iour il fut baptizé des enfãs en grand nombre. fut baptizé pareillement grand nombre d’enfans deſquels il y en auoit de ſi grãds qu’ils reſpõdoient au preſtre en les baptizant, Le Roy aſſiſta a la plus grand part, & en feit nommer de ſon nom, auſſi la Royne & Madame.

Le Vendredy ſeptieſme iour dudict mois alla diſner à Cormoran & coucher à Xainctes.

Pour ce iour vii. lieuës.


Et le Samedy huictieſme iour dudict mois tout le iour audict lieu de Xainctes, & le Dimanche, le l’endemain pareillement, lequel iour le Roy feit faire la grande proceſſion generalle, à laquelle il aſſiſta, puis le Lundy dixieſme iour de Septembre diſner à Briſembourg petit village & Chaſteau, puis apres diſner le Roy alla paſſer la riuiere de la Boutonne, aux faulxbourgs de ſainct Iehã D’angely, & la paſſa par deſſus vn pont de bois, nouuellement faict, Et alla faire ſon entree & coucher en ladicte ville de ſainct Iehan D’angely, qui eſt vne belle & bonne ville.

Pour ce iour v. lieuës.


Le Mardy vnzieſme iour dudict mois tout le iour audict lieu de faĩct Iehan.

Et le Mercredy douzieſme iour dudict mois diſner à Parenſes, qui eſt vn pauure village & Chaſteau, & coucher à Surgeres, autre beau village & fort Chaſteau.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Ieudy trezieſme iour dudict mois, diſner à la Iarrie, qui eſt vn beau & grand village, & coucher à vne petite Abbaye, qui eſt aux faulxbourgs de la Rochelle.

Pour ce iour v. lieuës.


Le Vendredy quatorzieſme iour dudict mois de Septembre, diſner audict lieu, puis apres diſner ſ’alla mettre à vn theatre qui luy auoit eſté appreſté deuant la porte de ladicte Abbaye, pour veoir paſſer en armes les compagnies de ladicte ville de la Rochelle, qui eſtoyent en grãd nombre & bon equipage : Quant ils furẽt tous paſſez, le Roy alla faire ſon entree L’entree du Roy à la Rochelle. en ladicte ville, qui eſt vne belle & forte ville, & port de mer, alentour de laquelle y a grand nõbre de fort belles vignes & des ſalines.


S’enſuyt ce qui eſtoit en vn tableau ſur le portail du logis du Roy en ladicte ville de la Rochelle.

Les Rocheloys chantent l’heur immobile
D’vne Chreſtienne & notable Sybille,
Qui par prudence ordonne vn ſi grãd bien
Au Roy Gaulloys, qu’au champ Eliſien

Au ſein de paix ores il ſe repoſe
Et à ſes voix ſon peuple ſe dispoſe.


Le Roy ſeiourna en ladicte ville de la Rochelle trois iours, puis en partit le Mardy dixhuictieſme iour dudict mois pour aller diſner à Benon, qui eſt vn pauure village & Chaſteau, & coucher à Mozé beau & grand village, & Chaſteau.

Pour ce iour vii. lieuës.


Le Mercredy dixneufieſme iour dudict mois, diſner à Fontenay le Battu, qui eſt vn petit village & Chaſteau, & le commencement du pays de Poictou.

Cedict iour coucher à Nyort, qui L’entree du Roy à Nyort. eſt vne belle & bonne ville, premiere ville de Poictou, en laquelle le Roy feit cedict iour ſon entree.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Ieudy vingtieſme iour dudict mois, diſner à Echeroé pauure village, au ſortir duquel le Roy paſſa la riuiere de la Seure par deſſus vn pont de pierre, nouuellement faict, Et alla coucher à Chantdenier, qui eſt vn beau & grand village.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Vendredy vingt & vnieſme dudict mois diſner à Baubare, qui n’eſt que vne petite meſtairie, puis apres diſner alla paſſer par deuant Parthenay, qui eſt vne belle ville ſur montaigne, Et alla coucher à la Rochefaton, qui n’eſt qu’vn petit Chaſteau.

Pour ce iour vii. lieuës.


Le Samedy vingt & deuxieſme iour dudict mois, diſner à Heruaut, qui eſt belle petite ville, & coucher à Oueron petit village & beau Chaſteau, qui eſt à Monſieur de Boiſi.

Pour ce iour v. lieuës.


Le Roy ſeiourna deux iours audict lieu d’Oueron, & en partit le Mardy vingtcinquieſme iour dudict mois de Septẽbre, pour aller faire ſon entrée & diſner à Touarts, qui eſt vne belle petite ville & chaſteau, appartenant au ſeigneur de la Tremoille, lequel enuoya au deuant du Roy iuſques à vne demie lieuë hors la ville bien huict ou neuf cens Griſons, qui ſont les Poiteuins, c’eſt à dire les bonnes gens des champs du païs, qui eſtoyent ſes ſubiects. Le Roy alla diſner au chaſteau du ſeigneur de la Trimoille, auquel il feit vn beau feſtin, puis apres diſner fut faict le Bapteſme de la fille dudict ſeigneur de la Trimoille, laquelle le Roy & la Royne ſa mere, nommerent Charlotte Catherine, A l’iſſue du Bapteſme fut preſentee vne belle collation de toutes ſortes de confitures, puis le Roy ſ’en retourna coucher à Ouerõ.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Auquel lieu ſeiourna trois iours, pendant leſquelz prenoit plaiſir aux dances que lon appelle les Branles de Poictou, puis en partit le Mercredy vingt-ſixieſme dudict mois de Septembre, apres diſner, pour aller faire ſon entree & coucher à Loudun, qui eſt vne belle ville & chaſteau.

Pour ce iour iii. lieuës.


Le Ieudy vingt-ſeptieſme iour dudict mois diſner à Seaulx, qui eſt vn pauure village, & coucher à Champigny, qui eſt vn beau village & beau Chaſteau, qui appartient à monſieur de Montpenſier.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna trois iours, pour faire la feſte de ſainct Michel, Puis en partit le Lundy premier iour Doctobre enſuyuant audict an, mil cinq cens ſoixante cinq, pour aller diſner à Marſé qui eſt vn petit village & Chaſteau, & coucher à Chauigny, qui eſt vn fort beau Chaſteau.

Pour ce iour v. lieues.


Le Mardy deuxieſme iour dudict mois, diſna audict lieu & coucha à Fronteuaux, qui eſt vn beau village, & belle grande Abbaye de Religieuſes, la principalle Abbaye des Religieuſes de France.

Pour ce iour ii. lieuës.


Le Mercredy troiſieſme iour dudict mois, diſna & coucha à Brezé, qui eſt vn fort beau petit Chaſteau, auquel lieu ledict Seigneur de Brezé tint cedict iour maiſon ouuerte à tous venans.

Pour ce iour ii. lieuës.


Le Ieudy quatrieſme iour dudict mois diſna à Doué, qui eſt vn beau & grand village, & coucher à Martigny Bryant petit village & Chaſteau.

Pour ce iour v. lieuës.


Le Vendredy cinquieſme iour dudict mois diſner à Alẽſon, qui eſt vn pauure village & petit Chaſteau, & coucher à Briſſac, grand village & beau Chaſteau, ſitué ſus vn Rocher.

Pour ce iour iii. lieuës.


Le lendemain ſixieſme iour dudict mois diſner audict lieu de Briſſac, & coucher à Gonnor, beau village & Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Dimãche ſeptieſme iour, tout le iour audict lieu.

Le Lundy huictieſme iour dudict mois diſner à Chemilly, petite ville, & coucher à Iallays, grand village.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Mardy neufieſme iour dudict mois d’Octobre, le Roy alla diſner La mort du Prince de la Roche ſu rion. à Beaupreau, qui eſt vn village & Chaſteau, auquel eſtoit fort malade feu Monſieur le Prince de la Roche Suryon, lequel deceda le lendemain. Et pour ceſte cauſe de maladie, le Roy ne voulut pas diſner audict chaſteau, & alla diſner à vne grande ſalle triumphale, laquelle auoit eſté expreſſément appreſtee dedans le parc, y pẽſant faire de beaux feſtins, puis apres diſner le Roy alla coucher à la Regrepiere, qui eſt vne belle petite Abbaye de Religieuſes.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Mercredy dixieſme iour dudict mois, diſner audict lieu, & coucher au Loron Bottreau, petite ville & Chaſteau, lequel fait la ſeparation d’Aniou, & de Bretaigne.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Ieudy vnzieſme iour dudict mois, le Roy alla paſſer la riuiere de Loyre en batteau au port de la Chebiette, & alla diſner à Thoret, qui eſt vn beau petit Chaſteau, puis apres diſner alla prendre ſon chemin tout du long des grands prairies de Nantes, qui ſont fort belles, & alla coucher en ladicte ville de Nantes, qui eſt bõne & forte ville & Chaſteau, port de Mer, & Eueſché.

Pour ce iour iii. lieuës.


Le Vendredy douzieſme iour du L’entree du Roy à Nantes en Bretaigne. mois d’Octobre le Roy partit de ſon logis du Chaſteau, pour aller diſner la Foſſe, qui eſt aux faulx-bourgs de ladicte ville ſur le bord du port, Et apres diſner ſ’en alla mettre en vn beau Theatre qui luy auoit eſté preparé au meſme lieu, pour veoir paſſer en armes les compagnies de la ville, qu’il faiſoit bon veoir. Et apres que tout fut paſſé, monta à cheual pour aller faire ſon entree en ladicte ville, qui fut fort belle, En laquelle ville ſeiourna trois iours pendant leſquelz print plaiſir aux dances que lon appelle le Trihory de Bretaigne, & les guidelles, & le paſſepied, & le guilloret, & puis partit dudict lieu de Nantes le Lundy quinzieſme iour dudict mois d’Octobre, pour aller diſner à la Gallochette, qui n’eſt qu’vne maiſon ſeule, & coucher au Chaſteau de Ioué, qui eſt vn ſeul Chaſteau.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Mardy ſezieſme iour dudict mois, diſner à Maidon, qui eſt vn pauure village, & coucher à Chaſteaubriand, qui eſt vne petite ville & Chaſteau, appartenant à monſieur le Conneſtable.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Roy eſtant de ſeiour audict lieu de Chaſteaubriand, luy vindrẽt nouuelles le Samedy vingtieſme iour dudict mois d’Octobre, que les Turcs auoyent quitté le ſiege de Malte, qu’ils tindrent aſſiegée enuiron quatre mois, & ſ’eſtoyent retirez auec grand perte de leurs gens, iuſques au nombre de trentehuict mille hõmes, deſquelles nouuelles le Roy fut ſi ioyeux, qu’il en feit faire le feu de ioye.

Le Dimanche enſuyuant, vingt & vnieſme iour dudit mois d’Octobre, mil cinq cens ſoixante cinq, le Roy ſeiourna audict lieu dixhuict iours, & y feit la feſte de la Touſſaincts, puis en partit le Samedy troiſieſme iour de Nouembre enſuyuant, pour aller diſner au Bourg delbret, qui eſt vn pauure village, & coucher à la Motte, qui eſt vn petit Chaſteau en vn bois.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Dimanche quatrieſme iour dudict mois diſner à Candé, qui eſt vn beau & grand village, & coucher au Lorou, qui eſt vn petit village.

Pour ce iour v. lieuës.


Le Lundy cinquieſme iour diſna à la Touche aux Aſnes, qui ne ſont que deux petites maiſons, Et coucher à Angers, qui eſt vne belle, grãde, bonne ville & fort Chaſteau, Eueſché.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Mardy ſixieſme iour le Roy partit de ſon logis du Chaſteau d’Angers, pour aller diſner à l’Abbaye Sainct Nicolas, qui eſt aux faulxbourgs de la ville, puis apres diſner ſ’alla mette en vn beau Theatre, qui luy auoit eſté preparé pres la porte de la ville, pour veoir paſſer les compaignies, L’entree du Roy à Angers. puis apres feit ſon entree en ladicte ville, qui fut fort belle.

Pour ce iour i. lieuë.


Et le Mercredy ſeptieſme iour dudict mois diſna audict lieu d’Angers, & coucha au Verger, qui eſt vn fort beau Chaſteau, qui appartient au ſieur de Guymenay.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Ieudy huictieſme iour dudict mois tout le iour audict lieu du Verger.

Et le Vendredy neufieſme iour dudict mois diſner à Lezigny, qui eſt vn pauure village, puis apres diſner le Roy alla paſſer la riuiere de Loire par deſſus le pont Durtal, & coucha audict lieu, qui eſt vn beau & gros village, & Chaſteau, qui appartient au ſieur de Vieille ville.

Pour ce iour iii. lieuës.

Auquel lieu le Roy ſeiourna deux iours, puis en partit le Lundy douzieſme iour dudict mois, pour aller diſner à Gerzé, qui eſt vn beau petit village & beau Chaſteau, & coucher à Baugé qui eſt vne belle petite ville & Chaſteau, ou le Roy feit cedict iour ſon entrée.

Pour ce iour iiii. lieuës.

Et le Mardy xiij. iour dudict mois diſna à Mõtliherné, qui eſt vn beau village, & coucha à la ville aux Fouriers, qui n’eſt qu’vn petit Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.

Et le Mercredy quatorzieſme dudict mois, diſna & coucha à Bourgueil, qui eſt vn beau gros village, & belle abbaye de religieux.

Pour ce iour iii. lieuës.

Auquel lieu le Roy ſeiourna cinq iours, puis en partit le dixneufieſme dudict mois de Nouẽbre, pour aller diſner à Ingrande, qui eſt vn petit village, qui faict la ſeparation du pays d’Aniou & de Touraine, Et cedict iour coucher à Lẽgés, qui eſt vn beau gros village & Chaſteau, duquel les habitans du lieu vindrent au deuant du Roy iuſques à demie lieuë hors dudict village, ayans tous chacun vn petit botteau de paille en leur main, qui eſt vn certain deuoir qu’ils doiuent au Roy la premiere fois qu’il y va. Et cedict iour coucha audict lieu de Lengés.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Le Mardy vingtieſme iour dudict mois diſner a Mailly, qui eſt vn bon village & Chaſteau, aſſis ſur montaigne & Rocher, puis apres diſner le Roy alla paſſer la Riuiere de Loire en batteau audict lieu, pour aller coucher au Pleſſis léz Tours, qui eſt vn beau Chaſteau à vne demie lieuë de Tours.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Mercredy vingt & vnieſine iour dudict mois de Nouẽbre, diſner audict lieu, puis apres diſner le Roy monta à Cheual, pour ſ’aller mettre à vn beau Theatre, qui luy auoit eſté preparé aux faulx-bourgs de la ville, pour veoir paſſer les compagnies d’icelle qu’il faiſoit bon veoir. Et quãd L’entree du Roy à Tours. tout fut paſſé, le Roy alla faire ſon entree en icelle ville, qui eſt belle, bõne & grande, Archeueſché, & alla deſcendre à ſainct Gatien, qui eſt l’Egliſe cathedralle de la ville, puis ſ’en retourna coucher audict Pleſſis.

Pour ce iour i. lieuë.


Auquel lieu le Roy ſeiourna vnze iours, puis en partit le Samedy premier iour de Decembre enſuyuant, pour aller diſner à la Bourdoiziere, qui eſt vn beau Chaſteau, & coucher à Chenonçeau, qui eſt vn autre beau Chaſteau de plaiſir, qui appartient à la Royne, ſitué ſur la Riuiere du Chef.

Pour ce iour viii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna trois iours, puis en partit le Mercredy cinquieſme iour de Decembre, pour aller paſſer par Amboiſe, qui eſt vne belle petite ville, & fort Chaſteau. Au ſortir d’icelle le Roy paſſa la Riuiere de Loire par deſſus les pontz dudict lieu, & alla diſner à Ecures, qui ne ſont que deux ou trois tauernes, ſur le bord de ladicte riuiere, & ledict iour coucher à Bloys, qui eſt vne belle ville & Chaſteau, au Dioceſe de Chartres.

Pour ce iour xii. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna huict iours, & puis in partit le Vendredy quatorzieſme iour dudict mois apres diſner, pour aller paſſer la riuiere de Loire par deſſus les pontz de ladicte ville, Et prindrent le chemin de Bourbonnoys, Et cedict iour le Roy alla coucher à Cheuerny, qui eſt vn petit village & Chaſteau.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Samedy quinzieſme iour dudict mois diſner à Mur, qui eſt vn petit village, & coucher à Remorentin, qui eſt vne belle petite ville & Chaſteau.

Pour ce iour vii. lieuës.


Et le Dimanche ſeizieſme iour dudict mois diſner à Menetou, qui eſt vne petite ville, & coucher à Viarrõ, qui eſt vne autre belle petite ville & Chaſteau.

Pour ce iour viii. lieuës.


Et le Lundy dixſeprieſme iour dudict mois diſner audict lieu, & coucher à Meun ſur Yeure, qui eſt vne petite ville & Chaſteau.

Pour ce iour viii. lieuës.


Et le Mardy dixhuictieſme iour dudict mois, diſner & coucher à Bourges en Berry, qui eſt vne belle, grãde, & forte ville, vniuerſité & Arceueſché.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Mercredy dixneufieſme iour dudict mois diſner à ſainct Ieu, qui eſt petit village, & coucher aux faulx bourgs de Dun le Roy, qui eſt vne belle & bonne ville.

Pour ce iour vii. lieuës.


Et le Ieudy vingtieſme iour dudict mois diſner au pont de Chargé, qui ne ſont que deux ou trois maiſons, & coucher à Couleuures, qui eſt vn moyen village.

Pour ce iour viii. lieuës.


Le Vendredy vingt-vnieſme iour dudict mois de Decembre diſner à la Franchiſe, qui eſt vn petit village, & coucher à ſainct Menou, qui eſt vn petit village, & belle Abbaye de Religieuſes, qui faict le cõmencement du pays & Duché de Bourbonnoys.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Samedy vingt-deuxieſme iour dudict mois de Decembre diſner audict lieu de ſainct Menou, puis apres diſner le Roy alla paſſer par Sauigny, qui eſt vne belle petite ville, puis alla paſſer la Riuiere d’Allies, qui eſt vne belle & groſſe Riuiere, portant batteau, qui deſcend des Montaignes d’Auuergne & va tomber en Loire au bec d’Allies pres Neuers. Le Roy paſſa icelle riuiere par deſſus vn pont de bois, faiſant ſon entree à Moulins L’entree du Roy à Moulins en Bourbonnoys. en Bourbonnoys, qui eſt vne belle & bonne ville, & Chaſteau.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Auquel lieu le Roy feit la feſte de Noel, les feſtes des Roys, & de noſtre Dame de la Chandeleur.

Auquel lieu feit aſsẽbler Meſſieurs de Guyſe & de Chaſtillon, Admiral de France, & la plus grand part des Princes & grands Seigneurs de ſon Royaume, auec les Preſidens & Conſeillers des Cours ſouueraines de Parlement de France, pour donner ordre aux affaires de ſondit Royaume, Entre leſquelles voulut mettre fin aux differens qui eſtoient entre Meſſieurs de Guyſe, & ſieur de Chaſtillon, Admiral de France, pour raiſon de l’homicide commis en la perſonne de deſſunct Monſieur de Guyſe deuant Orleans, auquel different le Roy miſt fin, & donna ſon arreſt, le vingt-neufieſme iour de Ianuier, Et feit audict lieu pluſieurs beaux Edicts, entre autres defendit à toutes perſonnes de porter armes à feu, Et audict lieu ſupprima de toutes ſortes d’Eſtats & Offices, & ſur le faict des Finãces & Reiglement de Iuſtice, Et ſupprima iuſques à ceux de ſa maifon, dont il y en auoit qui n’en furent pas trop contens, le Roy dudict lieu de Moulins alla le Samedy deux-ieſme iour de Mars diſner à vne belle maiſon qui eſt au parc, à vne lieuë de la ville, auquel lieu la Royne feiſt faire vn beau feſtin, puis ſ’en retournerent coucher à Moulins.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et ayant ſa maieſté faict toutes ces choſes audict lieu, demoura malade enuiron quinze iours : Et ayant ſeiourné audict lieu trois mois, partit pour faire le voyage à lentour de la limaigne d’Auuergne, le Samedy vingt-troiſieſme iour de Mars, mil cinq cens ſoixante ſix, apres diſner, & alla coucher à Beſſé, qui eſt vn petit village.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Dimanche vingt-quatrieſme iour dudict mois, diſner audict lieu, & coucher à Varennes, qui eſt vne petite ville.

Pour ce iour iii. lieuës.


Et le Lundy vingt-cinquieſme iour dudict mois, qui eſtoit le iour de la feſte de noſtre Dame de Mars, tout le iour audict lieu, puis le Mardy vingt-ſixieſme iour dudict mois, diſner à Sainct Germain de la Foſſe, qui eſt vn beau village & beau Chaſteau, par le pied duquel paſſe la Riuiere d’Allies. Apres que le Roy eut diſné audict lieu, il partit pour aller faire ſon entree à Vichy, qui eſt vne petite ville, & alla coucher dedans vne petite Abbaye, qui eſtoit hors la ville.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Mercredy vingt-ſeptieſme iour dudict mois de Mars, le Roy partit de ce lieu au matin, pour aller paſſer ladicte ville de Vichy, au ſortir d’icelle paſſa la Riuiere d’Allies, par deſſus vn pont de bois qui eſt fort long & faſcheux. Au ſortir d’iceluy le Roy entra au pays de la Lymaigne d’Auuergne, qui eſt vne fort belle vallee, de bien quinze ou ſeize lieuës de lõg, & trois de large par le milieu de laquelle paſſa la Riuiere d’Alliés, qui deſcend des montaignes dudict pays, & va tõber pres Neuers au bec d’Allies. Aux deux coſtez d’icelle vallee y a de fort belles montaiges, auſquelles y a grand abondance de beſtial, entre leſquelles y a des brebis qui ont la laine pendante iuſques en terre, & ſur icelles montaignes ya de fort belles vignes, & des blez, qu’il faict bon voir.

Ledict iour que deſſus le Roy alla diſner à ſainct Priet de Brameſan, qui eſt vn pauure village, puis apres diſner ledict Seigneur alla faire ſon entree, & coucher à Maringues, qui eſt vne belle petite ville dudict pays de ce coſté là.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Ieudy vint-huictieſme iour dudit mois, ledict Seigneur partit de Maringue, pour aller paſſer vne belle plaine, Et alla diſner au pont du Chaſteau, qui eſt vne belle petite ville & Chaſteau, qui appartiẽt au Sieur de Curton, auquel lieu ledict Seigñr feit ſon entree, puis apres diſner alla paſſer la riuiere d’Alliés par deſſus vn pont de bois, pour aller coucher à Duſſet, qui eſt vn petit Chaſteau dãs vn bois, qui appartient à la Royne.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Vendredy vingt-neufieſme iour dudict mois diſner audict lieu, & apres diſner ledict Seigneur alla paſſer par vn petit chemin qui expreſſement fut faict, qui eſtoit fort falcheux. Car il eſtoit ſur le bord d’vne Riuiere. Et pour faire ledict chemin, fut couppee vne mõtaigne fort haulte, puis alla paſſer par pluſieurs montaignes, pour aller faire ſon entree & coucher à Villeconte, qui eſt vne belle petite ville & beau Chaſteau, qui appartient à la Royne.

Pour ce iour ii. lieuës.


Et le Samedy trentieſme iour dudict mois de Mars, diſner audict lieu, puis apres diſner ledict Seigneur alla paſſer la riuiere d’Alliés par deſſus vn pont, qui fut expreſſement faict de batteaux, pour paſſer le Roy & ſon train. Et continuant ſon chemin, alla paſſer & faire ſon entree en paſſant à ſainct Amand, qui eſt vne belle & bõne ville, puis alla ledict iour coucher à ſainct Saturnin, qui eſt vne petite ville & Chaſteau, ſituee ſur vne haulte montaigne & rocher, qui appartient à la Royne. Et par dela iceluy lieu y a de fort grandes & haultes montaignes, que lon appelle les Monts dorez, ſur leſquelles y a en tout temps de la neige.

Pour ce iour ii. lieuës.

Et le dimanche dernier iour de Mars, diſner audit lieu, puis apres diſner ledict Sieur Roy alla paſſer par deſſus le bord d’vn grand Lac, de fort grande eſtendue, auquel y a grande abondance de beau & bon poiſſon, & principalement des plus belles & meilleures Breſmes que lon peult veoir. Et cedict iour le Roy alla coucher à Clermont en Auuergne, qui eſt vne belle & bonne ville, Eueſché.

Pour ce iour iii. lieuës.


Par dela icelle ville de Clermont y a vne haulte montaigne que lon appelle le puys du Doſme, ſur icelle montaigne y a vn grand gouffre, duquel il ſort ordinairement vne grand fouldre de grelle & tõnerre, qui gaſte les bledz des vallees.

Puis le Lundy premier iour d’Auril enſuyuāt ledict ſeigneur Roy ſeiourna audict lieu de Clermont, pendant lequel iour alla prẽdre plaiſir à veoir La fontaine qui faict le Rocher. vne Fontaine, qui eſt hors ladicte ville, de laquelle l’eau d’icelle faict le Rocher, & en a deſia tant faict qu’elle a faict vn pont, par deſſoubs lequel paſſe vne Riuiere, qui eſt vne choſe fort eſtrange à veoir.

Et le Mardy deuxieſme iour dudict mois le Roy partit de Clermõt pour aller faire ſon entree & diſner à Mõtferrand, L’entree du Roy a Montferrant. qui eſt vne belle & bonne ville, dans laquelle ceulx d’icelle donnerent plaiſir au Roy à l’iſſue de ſon diſner, deuāt la porte de ſon logis, de grand nombre de fort belles filles, qui danſerent triumphamment. Et La fontaine qui faict la poix. pres icelle ville de Montferrant y a vne fontaine qui faict la poix auſſi naturelle que lon en peult veoir.

Apres tous ces plaiſirs le Roy monta à cheual pour aller faire ſon entree & coucher à Clermont, qui fut fort belle.

Pour ce iour i. lieuë.


Et le Mercredy troiſieſme iour dudict mois d’Auril le Roy partir de Clermont pour aller paſſer par dedans Rion, qui eſt vne belle & bonne ville ; en laquelle le Roy ne feit point d’entree, Et alla diſner à ſainct Bonnet, qui eſt vn pauure village, puis apres diſner alla faire ſon entree & coucher à Aigueperſe, qui eſt vne belle & longue ville, qui appartient audit ſieur de Montpenſier.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Jeudy quatrieſme iour dudict mois d’Auril le Roy alla paſſer la riuiere d’Eziole par deſſus vn pont de bois, entrant à Ebruſle, qui eſt vne belle petite ville, & belle abbaye de Religieux, en laquelle le Roy diſna, & en ce meſme lieu ledict Sieur ſortit d’Auuergne pour entrer en Bourbõnois, & diſna audit lieu d’Ebruſle, puis apres diſner alla faire ſon entree & coucher à Chantelle le Chaſteau, qui eſt vne petite ville, & beau & fort Chaſteau, que le feu Duc de Bourbon feit faire.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Vẽdredy cinquieſme iour dudict mois, le Roy partit de Chantelle, pour aller diſner à la Coue, qui ne ſont que deux ou trois maiſons, puis alla coucher à Serre qui n’eſt que vn petit Chaſteau pres Montmarault, qui eſt vne belle petite ville.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Samedy ſixieſme iour dudict mois, diſner à Brés, qui eſt vn pauure village, & coucher à Coſne en Bourbonnois, qui eſt vn beau village.

Pour ce iour iiii. lieuës.


Et le Dimanche ſeptieſme iour dudict mois d’Auril, qui eſtoit le iour de Paſques flories, tout le iour audict lieu, puis le Lundy huictieſme iour dudict mois ledict Seigneur alla diſner à Tenoille, qui eſt vn pauure village, & coucher à Torſy, qui eſt vn beau village.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Mardy neufieſme iour dudict mois diſner à Grouſobre, qui eſt vn beau & fort Chaſteau, & coucher à la Guyarche au pays de Nyuernois, qui eſt vn beau & grand village, & beau Chaſteau, qui appartient au Duc de Neuers.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Mercredy dixieſme iour dudit mois, diſner à Aubigny, qui eſt vn beau village & Chaſteau, puis apres diſner le Roy alla paſſer la riuiere de Loire par deſſus les pontz de la Charité, en faiſant ſon entree en ladicte ville, qui eſt vne belle & bonne ville.

Pour ce iour v. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna cinq jours, pour faire la feſte de Paſques, puis en partit le Mardy ſeixieſme iour d’Auril, pour aller diſner à Nerſy, qui eſt vn petit village, & coucher à Douzy le pré, qui eſt vne belle petite ville, ou le Roy feit fon entree.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Mercredy dixſeptieſme iour dudict mois, le Roy alla faire ſon entree & diſner à Entrain, qui eſt vne belle & bonne ville, qui eſt entouree de fort beaux & grandz eſtangz : puis apres diſner ledict Seigneur alla coucher à la Peſſeliere, qui eſt vn beau petit Chaſteau.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Ieudy dixhuictieſme iour dudict mois diſner à Auoynes, qui eſt vn beau village, puis apres diſner ledict Seigneur alla paſſer vn beau païs de Campaigne, pour aller faire ſon entree, & coucher à Auxerre, qui eſt vne belle, bonne, grande, & forte ville, au pays de Bourgongne, laquelle eſt entource de belles vignes, Et par icelle paſſe la riuiere de Yonne, qui va tumber en Seine.

Pour ce iour vii. lieuës.


Et le Vendredy dixneufieſme iour dudict mois, ledict Seigneur partit d’Auxerre, pour aller diſner à Regẽt, qui eſt vn beau Chaſteau, qui deppend de leueſché d’Auxerre, Puis apres diſner alla paſſer la riuiere de Yonne, par deſſus les pontz de Iuigny, en faiſant ſon entree en ladicte ville, qui eſt belle & bonne ville.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Samedy vingtieſme iour dudict mois diſner à Remeau, qui eſt vn pauure village, Puis apres diſner ledict Seigneur feit en paſſant ſon entree à Ville-neufue le Roy, qui eſt vne bonne ville, puis alla coucher à Sens, qui eſt vne grand ville, Arceueſché.

Pour ce iour vii. lieuës.


Et le Dimanche vingt & vnieſme iour dudict mois d’Auril, qui eſtoit le jour de Quaſimodo, tout le iour audict lieu de Sens.

Et le Lundy vingt deuxieſme iour dudict mois au partir de Sens, le Roy alla diſner à Sergines, qui eſt vn grãd village enclos de fort grans foſſez, puis apres diſner le Roy alla faire ſon entree & coucher à Brais ſur Seine, qui eſt vne belle & bonne petite ville, qui appartient au Duc de Nemours.

Pour ce iour vi. lieuës.


Et le Mardy vingt-troiſieſme iour dudict mois au ſortir de Brais, ledict Seigneur Roy paffa la riuiere de Seine, par deſſus les pontz dudict lieu, pour ſortir du pays de Champaigne, & entrer en Brye, Et alla diſner à Mont-montoys, qui eſt vn grand village, encloz de grandz Foſſez, Puis apres diſner ledict Seigneur alla coucher à Nangy, qui eſt vn bon village & beau Chaſteau.

Pour ce iour v. lieuës.


Et le Mercredy vingt-quatrieſme iour dudict mois d’Auril ledict Seigneur Roy alla diſner à Toquin, qui eſt vn beau village, & coucher à Monceaux qui eſt vn fort beau Chaſteau, qui appartient à la Royne.

Pour ce iour xi. lieuës.


Auquel lieu le Roy ſeiourna cinq iours, puis en partit le Mardy dernier iour d’Auril, pour aller diſner à Buſſy ſainct George, qui eſt vn petit village, puis apres diſner ledict Seigneur Roy alla paſſer la Riuiere de Marne par deſſus les pontz de Sainct Mor des foſſez, pour aller coucher audit lieu de Sainct Mor, qui eſt vn petit village, & beau petit Chaſteau, comme il eſt dit au commencement dudict voyage.

Pour ce iour x. lieuës.


Et le Mercredy premier iour de May audict an, mil cinq cens ſoixãte ſix, ledict Seigneur partit de ſainct Mor pour aller diſner au logis de Madame du Peron, qui eſt vn beau petit logis aux faulxbourgs ſainct Honoré léz Paris.


Ici est la fin dudict Voyage.


Honeſta bonis viris, non occulta quæruntur.