100%.png

Revue des Romans/Auguste Luchet

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Revue des Romans.
Recueil d’analyses raisonnées des productions remarquables des plus célèbres romanciers français et étrangers.
Contenant 1100 analyses raisonnées, faisant connaître avec assez d’étendue pour en donner une idée exacte, le sujet, les personnages, l’intrigue et le dénoûment de chaque roman.
1839


LUCHET (Auguste).


FRÈRE ET SŒUR, 2 vol. in-8, 1838. — M. Duplessis, négociant de Dieppe et ancien corsaire devenu armateur, est un vrai tyran domestique. Sa première victime est sa femme ; victime douce, résignée, modèle des épouses malheureuses, qui sait que son devoir est de souffrir, création charmante qui fait honneur au romancier. M. Duplessis a deux enfants, un fils et une fille ; son fils, qui aurait le goût de l’étude et la passion des arts, il le condamne à la vie de négoce et de boutique, et il faut que le jeune homme étouffe sa vocation, embrasse une profession qu’il déteste, parce que son père le veut ainsi. Quant à sa fille, il lui notifie un jour qu’elle doit épouser M. Valery, l’ancien commis de la maison, homme habile, qui a su se rendre nécessaire à son chef, auquel il a prêté de l’argent, et s’il retirait ses fonds, la maison Duplessis courrait grand risque de faillir à l’honneur commercial. Il faut donc que la jeune fille épouse un homme méchant, qu’elle déteste, parce que son père le veut ainsi. Mais elle a un frère, noble jeune homme dont elle connaît le grand cœur ; elle a recours à lui dans sa détresse ; il accourt, et, à force de résolution, de courage, il empêche le sacrifice de s’accomplir. Mais le père sera ruiné ; pour se venger de ses enfants, dont la résistance a fait son malheur, il les maudit et les chasse. Toutefois, après un grand nombre d’événements et de situations touchantes, le roman se termine pas un dénoûment satisfaisant.

Nous connaissons encore de M. Aug. Luchet : Thadéus le Ressuscité, publié en société avec M. Michel Masson (voy. ce nom).