Revue des Romans/Sophie de Renneville

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Revue des romans.
Recueil d’analyses raisonnées des productions remarquables des plus célèbres romanciers français et étrangers.
Contenant 1100 analyses raisonnées, faisant connaître avec assez d’étendue pour en donner une idée exacte, le sujet, les personnages, l’intrigue et le dénoûment de chaque roman.
1839
◄  Rémusat Rességuier  ►


RENNEVILLE (Sophie de SENNETERRE, dame de),
née vers 1772, morte en 1822.


MISS LOVELY DE MACCLESFIELD, ou le Domino noir, 3 vol. in-12, 1811. — Miss Lovely, mariée à quinze ans, devient veuve à seize de lord Aresby. Son oncle veut la remarier à lord Charles de Salisbury, qui doit revenir bientôt de ses voyages. Mais Lovely s’oppose aux vues de son oncle, sous prétexte qu’elle veut jouir d’un peu de liberté, après avoir été opprimée pendant plus d’un an par un mari et jaloux qui l’avait enfermée dans un vieux château. Elle part pour Paris où elle arrive chez une tante tombée depuis peu dans l’enfance, dont la maison est tenue par sa fille, Mme de Sasseul, jeune veuve d’une conduite plus qu’équivoque. Lovely, qui passait à Londres pour une des plus belles personnes de l’Angleterre, fut bientôt entourée d’adorateurs. Le chevalier d’Orgies, intrigant qui vit depuis longtemps avec Mme de Sasseul, l’enlève un soir et la conduit à sa petite maison, où, malgré la plus héroïque résistance, Lovely aurait peut-être fini par succomber ; mais la maison fut envahie par un secrétaire du prince de ***, qui la conduit de tous les efforts de sa vertu pour triompher des entreprises du prince et de son secrétaire. Parvenue à se tirer de ce mauvais pas, Lovely revient à Paris, où le prince la poursuit avec persévérance. Dans un bal donné par Mme de Sasseul, elle se trouve enfermée dans une chambre où le prince apparaît inopinément, et elle n’a d’autre ressource, pour échapper à ses entreprises, que de monter sur le balcon d’une fenêtre, en menaçant de se précipiter sur le pavé. Un domino noir, qui se trouve dans la rue et qui veille sur Lovely, la sauve de ce danger, s’attache à ses pas, et séduit tellement la jeune veuve par ses jolis propos, qu’il s’en fait aimer éperdument. Lovely se décide enfin à retourner en Angleterre, et là, elle reconnaît, dans son cher domino noir, le même Charles Salisbury que son oncle voulait lui faire épouser, et qu’elle épouse en effet.

Madame de Renneville est auteur d’un grand nombre d’ouvrages pour la jeunesse. On lui doit aussi les romans suivants : Stanislas, roi de Pologne, 3 vol. in-12, 1807. — De l’Influence du climat sur l’homme, nouvelles, 2 vol. in-12, 1808. — Les Secrets du cœur, 3 vol. in-12, 1816. — Les Aventures de Télamon, 3 vol. in-12, 1819. — La Dot, roman qui, d’après M. Mahul, a été traduit en russe par Martinoff.