Robinson Crusoé

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
List2 gray&blue.svgPour les autres utilisations de ce mot ou de ce titre, voir Robinson Crusoé (homonymie).

Traduction par Pétrus Borel.
Borel et Varenne (p. d).



ROBINSON CRUSOÉ,


PAR


DANIEL DE FOË.
TRADUCTION
DE PÉTRUS BOREL


ENRICHI
DE LA VIE DE DANIEL DE FOË,
PAR PHILARÈTE CHASLES ;


DE NOTICES SUR LE MATELOT SOLEIRE, SUR SAINT-HYACINTHE, SUR L’ÎLE DE JUAN-FERNANDEZ, SUR LES CARAÏBES ET LES PUELCHES,
PAR FERDINAND DENIS ;


ET D’UNE DISSERTATION RELIGIEUSE,
PAR L’ABBÉ LA BOUDERIE,
VICAIRE GÉNÉRAL D’AVIGNON.


ORNÉ DE 250 GRAVURES
SUR BOIS




PARIS,
FRANCISQUE BOREL ET ALEXANDRE VARENNE.
ÉDITEURS,
RUE DE SEINE-SAINT-GERMAIN, No 16.


1836.


Tome premier :


Tome second :


Note[modifier]

Dans la préface de l’édition de référence, le traducteur Pétrus Borel justifie son orthographe du mot « tous » en « touts » et « mousse » (jeune marin) en « mouce ». L’orthographe de l’édition originale est conservée ici.