50%.png

Thresor de la langue françoise/H

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


H
G

Thresor de la langue françoise, Douceur, 1606
H, pages 329 à 345

I


Nicot-1606-H1.png

HA

Nicot-1606-H2.png
A, interjection Françoise servant à divers usages, comme quand on dit en souhaittant, ou bien en regrettant quelque chose passée: Hà s’il m’estoit permis dire ce que j’en pense! Hem si quod sentio effari liceret ! Et quand on menace ou tance quelqu’un. Hà que faites vous ? Hem quid agis?

Hahà, autre interjection, quand on apperçoit d’adventure quelque chose, Atat.

Hai, dyssilab. Interjection aussi, qui ne se dit qu’avec desdaing et rebut, comme, Hai vous me faschez, Hui molestiam exhibes mihi.

Qui Ha, Cerchez Avoir.

Il ha, Habet.

Il en ha, Certe captus est.

Il ha de quoy donner, Habet quod det.

Qui ha neuf ans, Genitus annos nouem.

Habile, Il vient de Habilis, Gnauus, Strenuus.

Habile du corps, Agilis.

Mal habile à faire quelque chose, Instrenuus.

Habileté et aptitude, Dexteritas, Industria.

Habileté de se mouvoir, Mobilitas.

Une ruze, finesse, ou habileté de plaidoirie, Stratagema forense. Budaeus.

Habilement, Gnauiter, Strenue.

Habiller, Vestire.

Habiller son fils trop somptueusement, Indulgere filio vestitu nimio.

Fort bien habillé et couvert, Vestitissimus.

Mal habillé, Pullatus.

Qui est povrement habillé, Pannosus.

Habillement, m. acut. Est un mot general pour toute sorte de vesture d’homme et de femme, Vestis, Vestimentum, Indumentum. Selon ce on dit, L’habillement en est riche. et, Il a de beaux habillements, Vestitus maximi pretij est, Splendide indutus est, Vestitu splendido vtitur. Il se prend aussi pour la mode et façon de vestir d’une nation, comme, Il est vestu d’un habillement Espagnol, ou à l’Espagnole, Cultus habitusque illius est Hispanicus. Liu. lib. 23. Il est aussi usurpé en termes de guerre pour l’armure et harnois, de tout le corps de l’homme d’armes, soit heaume, ventaille, bassinet, cappeline, corps de cuyrasse ou hallecret, brassals, cuyssotes, greves et autres pieces dudit harnois. Nicole Gilles en ses Annales: Iceluy Ninus trouva premier les harnois et habillements de guerre. Et quand on en veut particulariser une piece, on le fait par adjonction, comme, Habillement de teste pour le heaume, etc.

Sorte d’habillement de quoy usoient les Sardes, Mastruca, inde Mastrucatus.

Toute sorte d’habillement, Stola.

Une sorte d’habillement ancien, Regilla regillae, Vdo vdonis.

Une sorte d’habillement ancien à usage de femme Rica.

Une sorte d’habillement ancien de quoy usoient les Rois et les augures, Trabea trabeae.

Une sorte d’habillement grossier de vil pris, Leuidensa.

Sorte d’habillement court qui couvre seulement le ventre, Semicinctium semicinctij.

Habillement double, Diplois, diploidis.

Maniere d’habillement qui n’a point de cocluchon, Bardiacus.

Habillement qui est velu de deux costez, Amphimallum.

Habillement de femmes long jusques aux talons, Stola.

Habillemens ou ornemens d’or, principalement de femmes, Aurum.

Habillement des Philosophes du temps passé, Abolla.

Il estoit venu habillé de dueil, Lugubri habitu venerat.

Habillement de laine qui ne fut jamais teincte, Coloriae vestes.

Habillement de toile, Lintea vestis.

Habillement fait par cercles et cameloté ou damassé, Scutulata vestis.

Un habillement pers, Cumatile.


Prendre habillement portant signification de dueil et d’ennuy, à cause d’aucun parent qui est accusé et en danger, Vestem cum aliquo mutare.

Changer d’habillemens, Vestem immutare.

Homme vestu d’habillemens à manches, Homo manuleatus.

Ils vindrent vestus d’habillemens blancs, In tunicis albis venerunt.

Un Habit, Il vient de Habitus, Vestis, Vestimentum, Indumentum.

Cet habit a beaucoup de plis, Rugat haec vestis.

Habit appartenant à une femme, Vestimentum muliebre.

Une sorte d’habit ancien de quoy usoient les augures, et pareillement les gens de guerre, Laena laenae.

Une sorte d’habit blanc duquel usoient les gens delicats, Galbanum.

Une sorte d’habit ancien servant à hommes et femmes, povres et riches, Lacerna.

Habit d’hommes de ville, Toga ciuilis. Bud.

Un habit tissu de fils de diverses couleurs, Vestis polymita.

Habit triomphant et de quoy usoient ceux qui triomphoient, Habitus triumphalis.

Une sorte d’habit, comme un manteau, Amiculum.

Une sorte d’habit sans manches, dequoy usoient les Romains, Colobium.

Habit de fin lin servant aux filles, Amictorium.

L’habit d’un pasteur, Pastoralis habitus.

Ornement d’habit, Vestitus, huius vestitus.

Les habits et autres menuës choses qu’a un prisonnier quand il est mis en prison, Pannicularia.

En habit d’estudiant, In habitu studentis.

Changer l’habit de paix en celuy de guerre, Mutare praetextam paludamento.

Prendre l’habit d’aucun, Imaginem alicuius sumere.

Reprendre ses premiers habits, Ad suum vestitum redire.

Habiter, Stabulare, Stabulari, Habitare, Inhabitare.

Habiter et demeurer en une ville, Colere vrbem.

Le lieu où on avoit envoyé gens pour habiter, Colonia.

Qui habite en un lieu, Colonus.

Qui habite en une terre, Cultor terrae.

Qui habite en Orient, Incolae Orientis.

Qui n’est point habité ou cultivé, ne labouré, Incultus.

Habité, Habitabilis.

Habitant, Habitator.

Les habitans d’un païs, Incolae regionis.

Habitation, Habitatio.

Habitable, Habitabilis.

Rendre habitable et peupler, Frequentare solitudines. Bud.

Habitude, Pour cognoissance et accez ou accointance, Consuetudo.

Avoir habitude avec quelqu’un, Rem habere cum aliquo.

Habituer, Consuefacere, voyez Accoustumer.

S’habituer, de plus en plus prendre exercices, Augere exercitationes animi, Consuescere, Assuescere.

Habitué, Assuetus, Assuefactus.

Habitué à faire grand monstre de soy, Compositus in ostentationem.

Habituation, Assuetudo, Consuetudo.

Hable, C’est à dire, Port de mer, Portus, Nauale, naualis, Statio nauium.

Hache, f. penac. C’est un instrument de fer de quoy on fend le bois, Securis et Ascia, dont il semble estre derivé. On appelle aussi une hache d’armes un baston de guerre tout de fer, en façon de hache, dont les hommes d’armes usent au combat apres la lance brisée, dont elle est appelée hache d’armes. Hache aussi en fait d’arpentage, est une certaine forme de champ, et consequemment tenant ou aboutissant de flanc ou front courbe, et faisant tournailles, et non de droicte et pleine ligne, comme, Une piece de terre assise en tel lieu, contenant deux arpens en hache. Item une piece de terre contenant dix arpens, assise en tel territoire, tenant d’une part a Henry Flocard, d’autre part à Pierre Famy, et en hache à François Godelle. Ainsi dit on de la figure d’une hache qui tourne le bec, ou de la lettre h, d’escriture Françoise.

Hachette, f. penacut. Est le diminutif de Hache, Securicula.

Hacher, act. acut. Proprement prins est despecer auec hache, Asciare, aussi vient il de là. Hacher en pieces, Membratim dissecare, & par abusion dit on, Hacher de la chair, Carnem minutatim concidere, combien que cela ne se face auec vne hache, ains auec vn couperet, ou bien vn couteau. Et de là vient Hachis, pour la chair ou autre viande ainsi menu hachée.

Hachement, m. acut. Incisio, Concisio. Et par hachement, ou hachements, au pluriel, par forme d'aduerbe, Incisim, Concisim.

Hachis, Minutal.

Hagard, C'est vn mot de Faulconnerie, dont est dit Faulcon hagard, celuy qui n'est de l'année, ains a plus d'vne mue, & a longuement esté à luy, qui a esté prins de repaire, ou au passage, & est le contraire de sor, voyez Sor. Par metaphore on vse de ce mot Hagard, pour farouche, estrange & qui ne s'accorde & ne compatit auec les autres.

Fortune m'a tousiours esté estrange & hagarde.

Haict, promptitude, allegresse à faire quelque chose dont vient Dehaict, Expeditus, comme si vous disiez Actif, & par ce le faut escrire par ct. Villon,

M'en deuez vous tenir à vil ne sot.
Si l'ayme & sers la belle de bon haict ?

Combien qu'aucuns interpretent de bon haict pour de bongré.

Haidroict, que aucuns mal escriuent & prononcent Hedret, Osor recti.

Haie, voyez Haye.

Haillier, ou Hallier, c'est vn buisson fort & espais, Dumetum, Dumus, Locus sentibus obsitus.

Haillon, m. Panniculamentum, C'est vn vieux retail de drap, ou drappeau, & plus generalement haillon, c'est vne vieille harde espennaillée.

Garnir de haillons tout au tour, Suffocinare.

Haillonner, act. acut. Est detrancher & mettre par haillons, Dissecare particulatim.

Haim, monosyll. m. Vient du Latin Hamus, par interposition Françoise de la voyele i, come en Rain, ou Raim de Ramus, & Pain de Panis, & Freim de Frenum, & signifie le mesme que Hamus, c'est vn crochet de fil d'archal dont on prend les poissons à tout la ligne. Il s'appelle aussi hamesson, Hamus piscatorius, & vient dudit mot Latin, Hamus.

Petit haim, Hamulus.

Hamesson, ou Hameçon, m. acut. est diminutif de Haim, mais de mesme signification.

Hamessonné, Garni d'haims ou d'hamessons, Hamatus.

La pesche qu'on fait auec des haims, Piscatus hamatilis.

Haine, Odium.

Particuliere haine, Priuatum odium.

Haine notoire & apparente, Insigne odium.

Vne haine cachée & fort grande qu'on retient en son cœur, Intestinum odium.

Vne haine cachée & dissimulée, Compressum atque tacitum odium, Occlusum odium.

Vne haine couuerte, Simultas.

Vne haine enracinée, Inustum odium. B. ex Cic. Insitum penitus odium.

Haine insatiable, Ieiunum odium.

Haine mortelle, Odium acerbissimum, vel internecinum.

Vne haine immortelle, Odium infinitum, Immortale odium.

Haine obstinée, Odium inexpiabile, Inexorabile, Pertinax.

Haine inueterée, Inueteratum odium, vel vetus.

Vne haine que le peuple a enuers aucun, & mauuaise estime, Offensio.

Haines s'engendrent, Odia nascuntur.

Haine passée par temps, Vetustate exoletum odium.

Acquerir haine, Odium re aliqua conciliare.

S'assembler force haine, Cumulare sibi inuidiam.

Aualler doux comme laict la haine d'aucun, Odia alicuius sorbere, vel deuorare.

Auoir haine à aucun, Odio aliquem prosequi, voyez Auoir.

Auoir vne haine & rancune contre aucun, Odium gerere.

Auoir quelque chose en haine, tellement qu'on brusle, Flagrare odio alicuius rei.

Qui a en grande haine quelque chose, Perosus.

Ils ont en haine vostre ordre, Odium vestri ordinis tenet eos.

Le diamant & l'aimant ont haine l'vn contre l'autre, Adamas dissidet cum magnete.

Conceuoir vne haine contre les bons, Concipere odium in bonos.

Encourir la haine & malegrace du peuple, Inuidiam atque offensionem suscipere apud populum.

Esmouuoir vne grande haine & rancune contre aucun, Concitare magnum odium in aliquem.

Estre en la haine de tout le monde, In odio esse omnibus, Odio esse apud omnes, Venire in odium omnibus.

Estre chargé de haine & malueillance, Premi inuidia & odio.

Mettre en haine, In inuidiam aliquem adducere, Concitare inuidiam alicui, vel conflare.

Se mettre en la haine d'aucun, Odium alicuius subire, vel suscipere, Suscipere


inuidiam.

Se mettre en la haine des gens, Inimicitias adire.

Pourchasser à mettre quelqu'vn en haine, Quaerere inuidiam in aliquem.

Tascher à mettre aucun en haine de plus en plus, Faces inuidiae alterius subiicere.

Porter patiemment la haine d'aucun, Odia alicuius sorbere.

Prendre aucun en haine, Odium alicuius capere.

Soubstraire quelqu'vn à la haine & malueillance des gens, Subtrahere aliquem inuidiae.

Haineur, ou qui a en haine, Exosus, Osor.

Vne cause haineuse, maluouluë, ennuyeuse, Causa inuidiosa. B.

Mon haineux, qui me porte haine, Osor meus.

Hainavlt, Hannonia.

Hannuiers, Hannones.

Hair, Odium in aliquem habere, Odio habere, Odisse.

Hair l'estat de mariage, Ab re vxoria abhorrere.

Se faire hair, Incendere in se odia, Inuidiam & odium suscipere, Cumulare sibi inuidiam.

Cela m'a fait hair le vin, Odium vini attulit hoc mihi, vel fecit : aut, Hoc mihi taedium vini adduxit.

Ie hay, ou i'ay hay, Odi.

Ils hayent naturellement les cheuaux, Odium aduersus equos gerunt naturale.

Nous ne le hayons point, Non alienum animum ab eo habemus.

Qui hait, Osus, Osor.

Qui hait à plaider, qui hait & fuit les proces, Homo litium fugitans, Forense pistrinum grauatè versans. B.

Hay, Inuisus, Inuidiosus, Osus, Exosus.

Hay de Dieu & des hommes, Deo hominibúsque inuisus.

Hay des bons, Inuidiosus apud bonos.

Estre hay, Esse odio, Odium ferre, In odio esse, Incurrere in odia, Suscipere odium alicuius.

Estre hay & maluoulu pour sa cruauté, Inuidiam crudelitatis colligere ex re aliqua.

Estre hay apres auoir esté en credit, Venire in inuidiam ex gratia.

Estre hay des ennemis, Odio apud hostes laborare.

Estre fort hay, Peruenire in maximam inuidiam, Flagrare inuidia, vel conflagrare, Opprimi inuidia, Inuidia aestuare.

Estre tousiours hay des meschans, Inuidiam suam apud improbos retinere.

Ie seray hay, Veniam in odium.

Qui est aucunement hay, Subinuisus.

Il est hay pour les maulx que son compagnon a faits, Istius flagitiorum ac furtorum inuidia conflagrauit. Iunius. B. ex Cicer.

Haire, f. penac. Est vne chemisette sans manches, faite de crin de cheual, que ceux qui veulent macerer leur corps vestent sur la chair nue, Cilicium, Indusium setaceum. Ainsi dit on, Porter la haire, pour faire penitence, ou chastiment de son corps.

Vn Hairon, ou mieux Heron. Car il vient du Grec έρώδιοζ, Ardea, Ardeola, έρώλεοζ, etiam dicitur.

Haironnier, qui tient du hairon. Ainsi dit on auoir la cuisse haironniere, de celuy ou celle qui a la cuisse d'escharnée & maigrelette, & vn homme haironnier qui est sec & maigre : mais Faulcon haironnier est dit par autre raison, & par ce qu'il vole pour le hairon, c'est à dire, qui est duict à voler & prendre le hairon. Pour mesmes causes dit on aussi du Faulcon gentil, qu'il est bon gruyer, si prins niaiz, vous l'oyselez sur la grue.

Homme Haitié, Sanus, Incolumis. Eius contrarium Dehaitié.

Haiter, id est, Auoir à gré, auoir agreable. Cela me haite bien, id est, Me plaist bien, ou est bien à mon gré, ou M'agrée bien. Cela est bien à mon hait, id est, à mon gré. Inde Souhait & Souhaiter. Il a fait cela de bon hait, id est, de bone volonté & non pas contre songré. Il est bien de hait, id est, bien sain & dispos & guay. Il est bien haité. Il est tout deshaité, id est, mal à son aise, mal disposé. , id est, serenitas, άίθριοζ.

Halappe, Halapia, anciennement Mesopotamia, voyez Alep.

Halbrené, Est vn terme de Faulconnier, lequel appelle vn Faulcon, halbrené, cil qui a vne ou plusieurs pennes rompues.

Hale, penac. Ores est masculin, & signifie la grande ardeur du soleil en esté, Sole accensus ac quasi inflammatus aër, comme, Il fait grand Hale, ou bien, Le Hale est grand, Ardens est aër. Et de ce en telle signification vient le participe Halé, m. acut. & Halée, f. penac. Celuy ou celle qui ont le visage bruslé de l'air chaud. Le tout venant de ce mot Grec ήλιοζ, que les Doriens prononcent άλιοζ, & signifie Soleil ; Ou du Latin Halitus, qui n'est si à propos. Et tantost est feminin, & se prend pour vn lieu couuert & patent de tous costez, esleué sur piliers de bois ou de pierre és grandes places d'vne ville, pour y estaler & vendre les denrées & marchandises, Forum rerum venalium. Bud. Ou bien, Porticus rerum venalium. Et en cette signification il vient de άλια mot Grec, qui signifie congregation, assemblée. Herodot. (ou de άλίσαι, qui signifie assembler, faire congregation) parce que c'est le lieu auquel pour l'exercice du commerce on s'assemble de toutes parts, mesmes és iours ordinaires des marchez. Et aussi pour conferer & communiquer, comme on void estre vsité és villes du pays de Suisse, & ailleurs. Aucuns le veulent tirer en cette signification, de cet autre met Grec άλων, ou de άλωζ, signifians place vuyde sur rez de chaussée, que le Languedoc dit Ayro ; L'Espagnol Era, & l'Italien Aia ; Le tout du Latin Area. Aussi ce mot François Place, horsmis qu'elle est à descouuert & subdiale, est de tel vsage que la Hale. Et l'Italien dit Piazza, & le Languedoc Place, & l'Espagnol Plaça, en mesme façon de signification. Si fait le Latin Platea. Lampridius in vita Heliogabali. Et par tant est appelé la Place Maubert, ce grand lieu à marché, qui sied au pied des monts Sainte Genefuiefue, & Saint Hilaire à Paris. La place de Greue, & autres tels lieux. Dire que ce mot vienne de Hebrieu, qui signifie Tabernaculum, ce seroit le tirer de bien loing.

Halé, m. acut. Qui a le visage bruslé ou haui du soleil, ou de la chaleur de l'air, A sole perustus, Adustus aestu, vel solis ardore.

Il garde du hale, Defendit, vel arcet solis ardores.

Halebarde, f. penacut. Est vne espece d'arme, ayant au bout d'enhaut vn fer large, façonné de sorte qu'estant enfoncé dedans vn corps, il n'en peut sortir qu'en accroissant la playe, pour auoir des poinctes qui s'accrochent en la retirant aux parties ioingnants l'vlcere qu'elle a fait à son entrée, & les deschirent auec plus grande violence & ouuerture, & du milieu dudit fer large s'auance vne longue & forte poincte, propre à repoulser vne inuasion, & resister mesme à ceux qui sont armez de toutes pieces. La hante en est longue, & en plusieurs garnie d'vne petite poincte de fer au bout d'en-bas, que le soldat fiche en terre, quand il fait halte, Hasta.

Halebardier, m. penac. Est l'homme qui porte, ou qui est armé d'vne Halebarde, Hastatus.

Halebreda, f. acut. Est vn mot de mespris & desdaing, qui signifie celle qui a vn grand corps, long & mal basti. Il peut bien estre extrait de Halebarde, comme si l'on vouloit dire, que telle personne a le corps aussi long que le manche ou la hante d'vne Halebarde. Aucuns l'vsurpent aussi au genre masculin.

Halecret, m. acut. Est la couuerture & armure de fer, dont le gendarme & le picquier sont armez par le bust du corps, sans brassals ne fauldieres, qu'on dit aussi Corselet, parce qu'il n'arme que le corps, sans plus, Thorax, aut potius Lorica.

Halecreté, m. acut. Est celuy qui est armé de Halecret, Thoracatus, aut potius Loricatus.

Vestir vn halecret ou harnois, ou se couurir & garnir d'autre chose contre son ennemy, Loricare.

Haleine, Anhelitus, Anima, Spiritus, Halitus.

Puante haleine, Grauis halitus, Grauitas oris, Graueolentia halitus, Oris graueolentia.

Vne haleine qui sent fort mal, Grauis halitus.

Haleine qui sent le vin, Anhelitus vini.

Courte haleine, Angustus spiritus, Suspirium.

Qui a courte haleine, Suspiriosus.

Difficulté d'haleine, quand on ne peut auoir son haleine, Dyspnoea.

Qui a difficulté d'haleine, Anhelator, Anhelus.

Qui a vne difficulté d'haleine, tellement qu'il ne la peut auoir s'il ne tient le col droict, Orthopnoicus.

Difficulté d'auoir son haleine, Anhelatio.

Vn trou par lequel l'haleine, l'air, ou le vent sort, Spiramentum.

Tout d'vne haleine, Vno spiritu.

Quand l'haleine est entreprinse. Animae interclusio.

Auoir & amener son haleine, Spiritum trahere.

Cela fait auoir plus douce haleine, Oris halitus & suauitatem commendat haec res.

Estre à la grosse haleine de courir, Ducere anhelitum ex cursura.

Ietter hors son haleine, Anhelitum reddere.

Ietter vne puante haleine sentant la cuisine & cabarets, Inhalare popinam.

Reprendre son haleine, Animum recipere, Ad se redire, Respirare, Recipere anhelitum.

Quand on reprend son haleine en faisant quelque oraison, Mora & respiratio in oratione.

Retirer son haleine, Animam subducere.

Tenir ou retenir son haleine, Animam comprimere, vel continere.

Tirer son haleine, & viure, Animam ducere.

Qui est hors d'haleine, Exanimatus. B.

Halener, Halare, Exhalare, Spirare.

Halener quelque chose, Adhalare.

Halener contre aucun, Inhalare.

Qui halene, Spiritualis.

Vne Halenée.

Haler, act. acut. Signifie proprement brunir du soleil, & basaner par le hale de l'air chauld, Fuscare, subnigro colore obducere, Subfuruum reddere, efficere, comme, Le soleil, ou l'essor de l'air chauld m'a tout halé, Sol, aërve feruidus me totum fuscauit, subnigrauit. Et en cette signification vient de ήλιοζ, mot Grec, prononcé à la Dorique, comme nous auons dit en Hale. Außi les Grecs disent ήλιάζειν, c'est à dire soleiller, pour haler. Il se prēd außi en termes de marine, pour filer & allonger le chable auquel l'anchre tient, si long qu'il est besoing pour ancrer. Ainsi crient en tel cas ceux qui tirent d'vn bout ledict chable, à ceux qui le destortillent pour le faire courir, Hale, hale, c. fay couler & filer le chable. Haler aussi se prend pour atteyner vn chien


sur & contre quelque personne, Canem in quempiam inclamatione irritare. Et en cette signification il vient de Ha, particule vsitée par les Veneurs, quand ils veulent acharner les chiens courants, leuriers, ou autres apres vne beste. Haleurier, Eia leporarie. Disants pareillement, Ha, ha, à vn chien qui chasse, pour l'encourager à la queste de son gibier.

Haleter, quasi Anhelitare, Anhelare, Hippacare.

Qui halete, Haletant, Anhelus.

Hallebrent, voyez Albrent.

Vn Haillier, voyez Hailler.

Halmyrarch, voyez Admiral.

Hamadryades, voyez Dryades.

Hameau, m. acut. Est vn petit nombre de maisons champestres escartées d'ensemble & ne s'entre-ioingnants. Il peut venir de l'Hebrieu Hham, qui signifie Peuple, comme si l'on disoit Hameau, vn petit amas de peuple. Car Hameau est moins que village, & plus que metairie ou ferme champestre, Viculus.

Hameçon, Hamus, voyez Haim.

Garni d'hameçon, Hamatus.

Hampe, en Venerie, C'est la poictrine d'vn Cerf, Pectus Ceruinum.

Vn Hanap, ou tasse à boire, Scyphus, Cantharus, Patera, Crater.

Hanche, f. Coxa. L'Espagnol dit außi Ancas.

La partie ou se ioinct la hanche, & où est la maladie appelée sciatique, Coxendix.

Hanebane, f. penac. Est vne espece d'herbe que les Herboristes appellent Altercum, & Hyoscyamus. Laquelle est poison aux poules, de sorte que si le grain qui leur est donné à manger en est frotté, elles meurent. L'Anglois dit Henbene, qui signifie Poison aux Gelines, ou Mort à Gelines, & s'il est tiré de là, il le faut escrire Henbene, ou Henbane.

Hanser, act. acut. Est associer aucun aux priuileges, vsages, droicts & coustumes d'vne compagnie marchande, ou d'vn corps de ville, Cooptare, Adcire, Admittere, Asciscere. Ainsi dit on, Hanser vn marchand de la marchandise de l'eauë, quand ceux de la compagnie de ladite marchandise le reçoiuent en icelle pour iouyr de leurs priuileges. Au i. chap. artic. 3. de la iurisdiction de la Preuosté & Escheuinage de Paris : Tous marchands pourront faire amener toutes manieres de grains & farines aual l'eauë, pour vendre en la ville de Paris, au dessus des ports d'icelle, sans congé, sans hanse, & sans compagnie Françoise. Mais non pas ceux qui en admeneront ou fairont venir d'aual l'eauë. Car ils ne pourront mettre sur ladite riuiere entre le pont de Mante & ceux de Paris, pour rebourser l'eau contremont ny autrement, que icelles denrées & marchandises ne soient forfaictes & confisquées ; si non que ceux à qui elles seront, soient bourgeois de Paris, & hansez de la marchandise de l'eauë.

Hanse, f. penac. Est l'association faite d'aucun à vne compagnie ou corps & collége de marchands, Cooptatio, voyez Hanser. Il se prend aussi pour la mesme compagnie, corps & college, Sodalitium, corpus, collegium.

Hanse Teutonique, qu'on dit aussi alliance Theutonique, est l'association des marchands d'Allemagne, traffiquans par mer aux droits, frachises, priuileges & libertez, dont iouyssent les marchands habituez és pays, ports & haures, où iceux marchands Allemans traffiquent.

Hansé, m. acut. Associé, Cooptatus, voyez Hanser.

La Hante, ou Fuste d'vne iaueline, ou autre baston, Hastile.

Hanter, Celebrare, Frequentare, Versari, Conuersari.

Hanter quelqu'vn, Rem habere cum aliquo, Versari cum aliquo.

Hanter quelqu'vn ordinairement, Dare se in consuetudinem vel familiaritatem alterius.

Hanter aucun tous les iours, Congredi alicui quotidiana consuetudine.

Hanter quelque lieu, In loco aliquo versari.

Hanter souuent aucun, Consuescere alicui.

Hanter souuent aucun, & luy faire la cour, Consectari aliquem.

Ils hantoient souuent Claudius, Claudium in manibus habebant.

Hanter & souuent aller en quelque lieu, Obuersari.

Cesser de hanter aucun, Se ab aliquo remouere.

Ie ne le hante & ne parle à luy, Nec locus, nec sermo conuenit mihi cum eo.

Il le hante fort, Frequens est cum eo.

Il a souuent hanté Diodorus dés son ieune aage, Cum Diodoro multum à puero fuit.

Qui hante continuellement les bons, Proximus optimis.

Qui hante ordinairement & a frequentation auec tels esprits, Qui cum ingeniis conflictatur eiusmodi.

Qui hante souuent vn autre, Familiaris.

Gendarme qui ne hante point, ou bien peu la guerre, Infrequens miles.

Pourtant que tu hantois fort Sulpice, Quòd P. Sulpitio vtebare multum.

N'estre plus prisé ne hanté de personne, & ne tenir compte de soy, Iacere in sordibus.

Lieu qui n'est point hante, & où on ne peut aller, Inaccessus locus.

Voye fort hantée & frayée, Via trita.

Hantise, ou hantement, Consuetudo, Frequentatio, Familiaritas.

Hantement & abordement, Congressio.

Hantement & conuersation, Conuersatio.

Hantement de gens, visitation & assemblement d'hommes, Congressus

Happe

Happe, f. penac. Est vne platine de fer longue d'vn demi pied, & large d'vn dour, courbée en demi cercle, laquelle est clouée au bout de l'essieu de la roué auec clous de happe, pour le conseruer qu'il ne soit rongé & vsé du tourner du moyeu de la roue.

Happelourde

Happelourde, f. penac. Est vn nom composé de deux entiers, happe & lourde, & signifie vne chose dont l'apparence est belle, mais le fonds n'est rien qui vaille, où vne personne de lourd & grossier esprit est legerement happée & surprinse, comme si lon disoit, c'est vne prinse lourde, c. où pend de l'interest, de mesme energie qu'on dit vne lourde faulte, & vn lourd sault, ou bien comme si vous disiez Happelourdaut, Imprudentis decipula, Casses stupidorum, Ainsi dit on d'vn cheual, si fait on d'vn homme ou autre chose dont le dehors est tel quaisément il prouoque le regardant à les appeler, & neantmoins ce n'est qu'vn masque, qui couure la faineantise : C'est vne happelourde.

Happelourde

Happelourde, à quoy les simples & lourdauts sont happez & trompez.

Happer

Happer, c'est à dire prendre de sursault & roideur, aucuns estiment qu'il vient de verbe Grec qui signifie prendre par force, comme Capio verbe Latin, mais la commutation de R, en P, n'est pas si aisée, & Happer est vn verbe naïf François.

Haquebute

Haquebute, ou Harquebuze, Sclopus dicitur Paradino, Inde multis vocatur Escopette, à sono, vt equidem puto, voyez Arquebuse.

Haquebutiers, ou Harquebuziers, Tormentarij, Funditores tormentarij, Sclopetarij. Sic Paradinus.

Haquenée

Haquenée, ou comme aucuns l'escriuent Hacquenée, f. penac. Combien que ce soit vn vocable de terminaison feminine, si est-il de commun genre, & se prend proprement pour vn cheual ou iument allant les ambles, c'est à dire le pas hasté & entresuyui de vitesse (à la difference du pas commun, selon lequel vn cheual est appelé cheual de pas, & non haquenée) car vn mulet ou mule, asne ou asnesse quoy qu'ils amblent, ne sont pas pourtant appelez haquenées. Le castillan dit bien Haca par aspiration forte, & l'Aragonois Faca, pour vn petit cheual, que les Latins appellent Mannus ou Mannulus, Aussi les haquenées sont de petite taille communéement, mais par ce mot Haca, Ils n'entendent pas vn cheual d'ambles, car pour vn cheual amblant, selon le mot François ils disent Hacanea, qu'Antoine de Lebrixe rend en Latin assez inconsideréement par Equus Britannicus, Parce ce croy-je, que & en la grande & en la petite Bretagne y a grande quantité de Haquenées. Mais il y a maints trotiers aussi. Les autres le rendent par ce mot Asturco, meuz de ce que Pline escrit liure 8. chap. 42. disant, En icelle Espagne est vne nation appelée Galliciene & Asturiene, où il vient vne espece de cheuaux par nous nommez Thieldons, desquels sont engendrez les Astureons cheuaux de petite taille, l'allure desquels n'est pas comune, ains doulce & aisée, par l'assemblage qu'ils font alternatiuement des pieds de derriere en marchant, dont a esté prinse la maistrise de faire prendre les ambles aux cheuaux, Equus tollutarius, Autres le rendent par Sonipes, autres par Gradarius equus, Et semble que ce mot haquenée soit fait du son que demenent les pieds de la beste qui amble, tout ainsi que trot & trotier, & galop, du son que demenent les pieds de la beste qui trotte & galoppe, voyez Amble.

Haquet

Haquet, c'est vne espece de charrete qui est faicte de deux longs brancars & deux rouës sans plus, ayant sur le deuat vn molinet pour charger les fardeaux trop pesans comme tonneaux pleins & grosses balles de marchandise, commode à porter lesdittes marchandises dans la ville d'vn lieu à autre, & le vin par tout, on en vse ordinairement à Paris, Genus vehiculi birotis apud Parisios vsitatissimi.

Haquetier, c'est le chartier qui conduit le haquet.

Har

Har, ou Hard, f. Est le lien de ieune bois, duquel apres l'auoir tors on lie bien serrément vn fagot ou bourrée, Vinculum, Et pour ceste mesme raison, de estaindre & serrer, Har ou Hard est aussi appelé le cordeau duquel les malfaicteurs condamnez à estre pendus, sont estranglez, Selon ce on dit, Ils se sont rendus la hard au col, Colla resti aut fune suspensorio vincti sese dediderunt, Et qu'on n'outrepasse ceste borne sur peine de la hard, Qui terminum aut limitem prætergressus fuerit, ei ea res fraudi capitali erit, Bud. De dire que ce mot François viene de ce verbe Grec xxxxx, Qui signifie aussi teneo & capio, Parce que par la hard les brins des fagots sont liez ensemble, & que nous les prenons par la hard, il n'y a point de raison. Et non gueres plus de le tirer de cet autre verbe Grec xxxxx, qui signifie leuer en haut, ce que seroit plus approprié quand il signifie le cordeau cy dessus, que quad il est prins pour le lien des fagots, bien que tels trousseaux de menu bois soient prins par la hard pour estre leuez de terre, car la hard est ditte par ce qu'elle estrainct & serre, dequoy est venu que le menu bagage qu'on trousse auec cordes pour transporter çà & là, est appelé en pluriel Hardes, car Harde au singulier vient d'ailleurs, & signifie vne autre chose, voyez Harde.

Commander ou defendre quelque chose sur peine de la hard, Capitalem fraudem edicere, Capitali pœna sancire, Fraudem capitalem sanctione interminari, Capite sancire, B.

Harangue

Harangue, Oratio ad populum.

L'oraison & harangue de celuy qui parle à l'assemblée, Concio.

Propos & harangues seditieuses pour inciter le peuple à tumulte, Conciones turbulentæ.

La raison du parler appartenant au fait des harangues publiques, Concionale genus causarum.

Faire vne harangue ou oraison, Orationem ad populum habere, Orationem agere.

Faire vne harangue au peuple, sans ce toutesfois que par icelle l'on interrogue le peuple s'il veut ordonner quelque chose, Concionem habere.

Qui fait vne harangue, Concionans.

Qui fait souuent harangues, Concionabundus.

Haranguer, Concionari.

Haranguer les soldats, Concionem militum habere, Liu. lib. 23.

Il s'en alloit au gibet haranguant au peuple, Ad supplicium concionabundus incedebat, Liu. ib.

Harangueur, Concionator.

Haras

Vn Haras, c'est vn trouppeau & harde de iuments auec leurs estallons pour faire race, qu'on tient aux champs communément pres des forests, ou en lieux herbus & foisonnants en pasturages, Equaria, Substantiuum, Armentum, xxxxx, ex Vlpiano.

Harasser

Harasser, C'est par fort & long trauail, abbatre les forces à aucun, & l'aggrauer : Il vient de haras, auquel l'estallon par force & frequentation de saillir les iumens, deuient desnué de force, eslancé & allangoury, & par consequent signifie aussi Tormenter, Harauder, Importuner.

Harce

Harce, voyez Herce.

Harceler

Harceler, Vexare, Lacessere, Negotium facere, vel facessere, vel exhibere, voyez s'il vient point de Arcessere, Qui aucunes fois signifie, Accuser, & intenter proces contre aucun. Aucuns le deriuent de xxxxx, id est cauillari, & escriuent Herceler.

En plaidant se piquer & harceler l'vn lautre, In certamine forensi punctim, vt cæsim aduersarios inter se petere, B.

Harceleurs qui ne demandent que procez, Comitiales homines.

Harcelle, f. penac. Est le mesmes que Hard, mais à forme de diminutif, comme qui diroit, Vincellum.

Hardeau, m. acut. Est le vray diminutif de Hard, & signifie vne petite hard, Selon ce on dit que le hardeau du fagot doit auoir tant de poulces, en quoy appert que le mot entier & le diminutif sont de promiscue vsage parmy les buscherons, Hardeau aussi par abusio du mot se prend pour vn ieune garçon. Selon ce on dit par rabbaissement, Il n'est encores qu'vn hardeau, Nondum ex ephebis excessit, Comme si lon disoit, Il est si ieune qu'il n'est pas encore bien noué en ses membres, tout ainsi que Hardelle est prins pour vne ieune garse.

Harde

Harde, f. penac. C'est vne trouppe de bestes sauuages, Armentum ferarum, On lit aussi és anciens romans vne harde d'oiseaux. Il grimpa amont vn rocher dont il apperceut venir vn grand aigle qui menoit vne grosse harde d'aiglons à sa volée. Ce mot pourroit venir de Horda mot Tartaresque, qui signifie aussi assemblée, voyez Bohourd.

Hardelle, f. penac. Est aussi vn diminutif feminin de Harde, & se prend en mesme sens, pour vne trouppe de bestes sauuages, & par metaphore des brutes aux creatures raisonnables, pour vne quantité de personnes, comme, Vne hardelle de caimands, Grex vel turba mendicorum, Il se pred aussi, le deduisant de Hard, ou de Hardeau son autre diminutif masculin, pour vne petite hard, ou brin delié à faire hard. Et par abusion du mot, pour vne ieune garse, comme Hardeau par mesme abusion se prend pour vn ieune garçon, voyez Hardeau.

Harder, est proprement trocquer hardes à hardes, mais il s'estend plus au large, pour bailler & prendre par eschange bestes & choses mobiliaires, Selon ce on dit, Harder cheuaux & autres choses de meuble, Permutare, Soit qu'il y ait soulte, ou non.

Hardes, en pluriel, f. penac. Est de signification toute differente à celle de Harde en singulier, & signifie vn amas de menu equipage seruant à l'vsage de la personne soit ciuile soit militaire, voyez Hard, De sorte que ce pluriel n'est pas dit en nombre de plusieurs, formé dudit singulier Harde, car le pluriel de luy semblable à cestuy-cy en escriture & accent, signifie trouppes de bestes, Armenta, Come de plusieurs trouppes de bestes mordans esparse emmy vne forest, on dira, En la forest voit on plusieurs hardes de bestes.

Crier que chacun trousse ses hardes & bagage pour desloger, Conclamare vasa.

Hardement

Hardement, est vne diction ancienne, & signifie Hardiesse, Audacia.

Hardi, Audens, Audax, Præditus audacia, ab Ardeo, præponitur autem h, vt vegetior sit sonus vel xxxxx, prima litera in aspirationem versa, xxxxx, id est, cor, comme qui diroit Courageux.

Hardi & asseuré en biens, Fidens.

Hardi & vaillant, Audax viribus.

Vn aduocat fort hardi ou asseuré, & qui ne s'estonne de rien, Causidicus frontis panegyricæ, B.

Cheualier preux & hardi, Fortis & intrepidus.

Moult hardi & outrecuidé, Audacissimus.

Homme hardi & prest à frapper, Manu promptus.

Estre fort hardi, Audacia abundare.

Qui est l'autre homme plus hardi que moy ? Qui me alter est audacior homo ?

Sois si hardi de nier, Aude negare.

Gens hardies & belliqueuses, Ferocissimæ gentes.

Tralation qui n'est pas trop hardie, Verecunda tralatio.

Hardiesse, ou Hardement, Audacia.

Voy sa hardiesse & outrecuidance, Vide os hominis.

Hardiesse à quelque meschanceté faire, Confidentia.

Hardiesse & fiance qu'on a de soy-mesme, Fiducia sui.

Vne hardiesse fort temeraire & outrecuidée, Prorupta audacia.

Hardiesse par trop grande, Vn grand eshontement, Impudentia strenua, B.

De quelle hardiesse l'oseroy-ie faire ? Qua fiducia facere audeam ?

Et quelle est ceste tienne hardiesse ? Quæ est ista tua audacia atque amentia ?

Donner hardiesse & asseurance, Confidentiam afferre, Fiduciam dare.

Entrer en toute hardiesse, Audacissimè prorumpere.

Monstrer sa hardiesse, Proferre audaciam.

Vser de hardiesse, Audaciam adhibere.

Hardiesse à plaider, Frons panegyrica, oculósque consessus & circunstantis multitudinis præferens B.

Hardiment, aduerb. acut. Audacter, Confidenter, Intrepidè, Impigrè.

Ils sont venus hardiment à nous, Impigrè concurrerunt. Liu. lib. 23.

Dire hardiment & sans crainte, Dicere animo præsenti, Porrectiore fronte, Audacter.

Faire quelque chose hardiment & sans crainte, Magno animo agere aliquid.

Beaucoup moins hardiment, Minus multo audacter.

Hardillon

Le Hardillon d'vne boucle, Acicula fibulæ.

Hareflevr

Hareflevr. port de mer en Normandie.

Harenc

Harenc, m. pen. Est vne espece de poisson de moyene taille, foisonnat és mers septentrionales, comme en celle de la Gothie, Escosse, Angleterre, de Dieppe & circonuoisines, qui est comme vne manne aux poures du pays de France. On estime que ce soit Halec, en Latin toutesfois rondelet le nomme Harengus. De la nature du poisson il n'en y a que d'vne sorte, qui est harenc blanc, mais de l'artifice de l'homme il y en a de deux manieres assauoir harenc blanc & harenc sor ou saur, estant iceluy blanc encores distingué en deux, c'est assauoir en harenc de mar que qui est le plus beau & exquis, & en harenc simplement.

Harenc sor, ou saure, c'est celuy qui est sauri au roussable par feu, & deuenu de couleur saure à la fumée. Aucuns le veulent appeler harenc soir pource qu'on l'appelle aussi harenc de la nuict & le rendent en Latin, Harengus nocturnus, Mais le Languedoc qui l'appelle harenc sauret, monstre assez qu'il se doit escrire par au, voyez Saurir, Sor, & Roussable.

Harenc de la nuict, voyez Harenc sor.

Harangiere, c'est celle qui fait marchandise de harencs.

Harangeson, c'est la saison & pesche de harencs.

Harer

Harer les chiens apres le loup, Instigare, Animos addere canibus, Hortari canes, Concitare canes in lupum.

Hareleurier, Io canes, Euge canes, celeusma venatorium, & hortamentum, B.

Hargneux

Hargneux, ou Hergneux, car il semble qu'il viet de Herniosus, Herniosi enim sunt admodum morosi, ob acrem dolorem quo sæpe cruciantur.

Homme hargneux, c'est à dire qui se plaint tousiours, Morosus homo.

Vn homme hargneux plaidant à toutes heures, Homo pacatæ vitæ infensus, Lites factitans, B.

Harier

Harier, & importuner, Flagitare, Inquietare, vrgere, Molestare.

Harmonie

Harmonie, Harmonia, Concentus.

Chant harmonieux.

Harnacher

Harnacher vn cheual, Luy mettre son harnois, id est, la selle, &c.

Vn Harnas de cheual.

Vn Harnas de mouton.

Harnois

Harnois d'homme d'armes, Grauis armatura, Lorica, Arma.

Harnois à la legiere, Armatura leuis.

Le harnois ou semblable despouille prinse sur les ennemis, fichée sur vn posteau, Trophæum.

Forger harnois, Facere arma.

Mettre ius les harnois, Arma deponere.

Rendre les harnois & bastons de defense, Arma tradere.

Gens de cheual vestus de harnois, Loricati equites.

Harò

Harò, ou Harol, Est le cas vocatif de ce nominatif Haròl, que Aimoinus Monachus au 4. liu. ch. 110. de ses Annales appelle Harioldus, Et est vn escri & reclame à secours de iustice que fait celuy ou celle qui sont oppressez d'excez criminel seulement, comme d'embrasement, larcin, meurtre ou eminent peril par assaut à glaiue desgainé. Auquel escri tous ceux qui l'ont ouy doiuent issir & apprehender le malfaicteur, ou crier Harò sur luy, autrement sont tenus de l'amender au Prince, s'il y a peril de vie ou de membres, ou de larcin, selon que le contient la coustume du pays de Normandie, auquel seul la clameur de Harò a lieu, l'effect duquel Harò ne tend qu'à la retention du malfaicteur pour le mener en iustice, & l'escrieur aussi, pour selon qu'il apperra le Harò auoir esté iustement ou induement crié, en faire iugement & decision. Car anciennement le Duc de Normandie ayant seul la court dudit Harò, & à present les hauts iusticiers qui l'ont telle que le Prince, & les moyens qui ne l'ont que du Harò de sang & playe, doiuent respectiuement faire enqueste s'il a esté crié à droit ou à tort, & punir l'vn ou l'autre. Ainsi dit-on, Crier Harò, Haroldum, aut certè Harioldum inclamare, i. Haroldi opem atque fidem. Et le mot Harò, est Harolde tuam fidem. sc. inuoco, Et Clameur de Harò, Haroldi fidei imploratio i. fidei publicæ inuocatio ob publicam violatam ac temeratam tranquillitatem. Si que le mot Harò soit simple, & que l'origine de ce cri depende de Harold Roy de Danemarc, qui l'an huict cens vingtsix receut le baptesme a Mayence, & fut grand conseruateur de la iustice. Autres dient que Harò sont deux mots, & qu'il ne le faut escrire aspirément ains Aa Roù, sçauoir est, aide moy, ou venge mon iniure. Et pour ceste opinion se peut alleguer que Roù Danois fils de Guyon, seigneur du pays bas de Danemarc, s'estant fait Duc de Nortmandie tint la main si roide à la punition des mesfaits & seurté publique, que de son viuant, ni long temps apres son decez ne se trouua audit pays aucun qui tollist ne emblast à autruy, & que cheuauchant vn iour par son pays de Nortmandie, ayant fait pendre à vne potence au bord d'vne Mare (qui s'appelle encore auiourd'huy la Mare aux anneaux, & le village d'aupres Rommare) sur le grand chemin passant les anneaux d'or qu'il portoit, ils y furent bien fort long temps sans qu'oncques en fussent ostez, ores qu'ils fussent pendus si bas qu'aisément on y peust atteindre : si que pour la bone paix & iustice qu'il maintint audit pays, ses subiects prindrent ceste vsance, tant de son viuant qu'apres sa mort, de crier Aà Roù, quand on les outrageoit de quelque effort de violence.

Haroder, qu'aucuns escriuent Harauder, act. acut. N'est pas ce qu'on dit crier harò sur aucun, ains crier par tançon ou reprehension apres quelqu'vn, comme, Il me haraude tant que ie quitteray la voisinance, ou le voisinage, Tam me proteruè verbis exagitat, vt è vicinia excedere cogar, Et neantmoins la metaphore est prinse des crieurs de Harò, par ce qu'ils le crient à haute & iterée voix, Clamoribus ac vociferatione aliquem obtundere, Il haraude vn chacun, Neminem non inclamitatione exagitat, c. il criaille à vn chacun, & le poursuit comme à clameur de Harò, & est de la forme de Clabauder, mot vsité entre veneurs.

Harondelle

Harondelle, voyez Arondelle.

Harpail

Harpail, m. acut. Est vne harde de bestes sauuages. Le mot est ainsi formé de ce que tels animaux ne font que harper & endommager où elles se rencontrent. Et par metaphore on dit vn harpail pour vne compagnie de mauuais garnements. L'assemblée desquels on appelle aussi Harpaille, f. penac. De mesme terminaison que Canaille, Villenaille, Goujataille, Marmaille, Maraudaille, &c.

Harpe

Harpe, f. penac. Cithara, Lyra, Et en venerie, la harpe d'vn chien c'est la griffe du chien, Vnguis.

Au lon de la harpe, Ad strepitum cytharæ.

Harper, iouer de la harpe, & autre instrument ayant cordes, Pulsare citharam, Canere fidibus.

Sçauoir iouër de la harpe, Scire fidibus.

Celuy ou celle qui iouë d'vne harpe, Lyricen.

Harpeur qui iouë de la harpe, Citharœdus, Citharista.

Celle qui iouë de la harpe, Citharistria.

Appartenant à vne harpe, Lyricus.

¶ Se harper l'vn à l'autre.

Hars

Hars, ou Hart, voyez Har.

Hasard

Hasard, Sors, Cleros, siue Clerus.

Tout ieu de hasard, Alea.

Essayer le basard de la guerre, Experiri certamen.

Qui fait mestier de iouër à ieux de hasard, Aleator.

Se mettre au hasard, Aleam sequi, Adire fortunam, Committere se fortunæ.

Là estoit le grand hasard, Ibi rem summam agi cernebat, Ibi erat discrimen summæ rerum, B.

Prendre le hasard à vn coup, In summam belli vel imperij vel rerum aleam iacere, B.

Marchandise suiette à hasard, Calamitosa mercatura, B.

Le hasard ou fortune de proces, Alea iudicialis, Fors forensis, Iudiciorum communis alea, Vertumnus litium, Sors iudicioru, B.

Les proces sont de quelque hasard, Litium natura aliquantum affinis aleari, B.

Hasarder, Aleam omnem iacere.

Se hasarder & commettre à la fortune, Vela ventis permittere.

Vn grand hasardeur, Vn homme aduentureux, Homo periclitator, B.

Hasardeusement entreprendre quelque chose.

Hase

Hase, f. acut. Est la femelle du connil, ainsi dite en terme propre au

veneur, comme Lyce pour la femelle du chien. Le traducteur d'Herodote au 3. liu. Pareillement la hase du connil se trouue si pleine de lapins, que les vns sont encores sans poil, les autres vn peu plus formez, & les autres sortent de son ventre.

Hasle

Hasle, Semble plus raisonnable d'escrire Hale & Halé : car & lingua Dorica xxxxx, est Sol, le Soleil, hinc Halé, A sole perustus, Adustus solibus.

Il garde du hasle, Defendit solis ardores.

Vn homme tout haslé, Perustus homo.

Haste

Vne Haste, Veru, Semble qu'il vient de Hasta, Les paisans font des hastes de longs bastons de bois.

Haste

Haste, penac. Est ores masculin & signifie la broche longue de fer, platte, poinctue en l'vn des bouts, & amanotée en l'autre, où lon embroche la chair & autre viande qu'on veut faire rostir au feu, Veru, Il vient de Hasta Latin, duquel mot les Languedocs & nations adiacentes vsent ordinairement. Mais les François se seruent communément de ce mot Broche, commes des verbes Embrocher & desembrocher pour mettre à la broche & tirer de la broche, ce que les susdits appellent Enhastar & Desenhastar, Et ores est feminin & signifie acceleration, presse, Properatio, Festinatio, Dont viennent les manieres de parler qui ensuyuent.

A la haste, Raptim, Properanter.

Il fait tout à la haste, Quicquid agit, properat omnia.

Pain fait à la haste, Panis speusticus, B. ex Plin.

Ramener à haste en Italie, Nauem aliquam ad Italiam rapere.

I'ay escrit ceci à la haste, Hæc raptim scripsi.

Vn decret ou ordonnance fait à la haste, Decretum tumultuarium, B.

Si tu n'as point de haste, ne moy aussi, Si tibi subiti nihil est, tantundem est mihi.

Haster, act acut. Signifie ores clorre de haye quelque chose, Sepire, sepimento vallare, sepibus munire, Dont vient ce mot Hasteur, m. acut. Vn faiseur de hayes, Septor, ou Sepitor, S'ils estoyent en vsage. Et ores accelerer, Festinare, Dont vient ce mot Haste, f. penac. Acceleration, Festinatio, Et les manieres de parler qui s'ensuyuent.

Haster fort, Præfestinare.

Haster quelqu'vn, Vrgere aliquem.

Haster celuy qui de soy-mesme ne va que trop, Currentem incitare, Currenti addere calcar equo.

Faire haster aucun, Commotum aliquem reddere.

Se haster d'aller, Accelerare gradum, Approperare, Celeritatem adhibere, Festinare, Moras rumpere, Moram remouere, Properare, Præcipitare, Ruere, Trepidare, Viam corripere.

Se fort haster, Deproperare.

Se haster d'aller au deuant de quelqu'vn, Conari alicui obuiam.

Se haster d'acheuer ce qui est commencé, Maturare cœpta.

Se haster de courir, Cursum corripere, Cursu tarditatem corrigere.

Se haster & diligenter de faire les funerailles, Funeri instare.

Se haster deuant qu'il en soit temps, Præfestinare.

Se haster de mettre en effect quelque meschanceté, Ad facinus approperare.

Il se faut où il est besoin de se haster, Properato opus est, vel Opus maturato.

Garde de te haster trop, Vide nequid imprudens ruas.

Ne se haster point trop à faire plaisir, Cursum beneuolentiæ sustinere.

S'ils se veulent haster, ou auancer, Si accelerare volent.

S'il ne se fut hasté, Ni maturatum ab eo esset.

Ie voudroye bien que tu ne te hastasse point en rien, Ita velim vt nequid properes.

Qu'ils ne se hastent point tant de vouloir, &c. Segniores ad imperandum posthac cæteri sint.

Sans se haster, Lentè.

Haste toy, Moue abs te moram.

Haste toy de prendre, Accipe à me ocyus.

Il se haste d'aller à la ville, Festinat ad vrbem.

Haster proces qui vont assez laschement, Causæ tardè procedenti gradum addere, Addere gradu litibus tardè procedentibus, B.

Qui se haste, Properans, Festinans.

Qui est hasté, Festinatus.

Il n'y a chose qui soit si hastée, Nulla res minus dilationem patitur.

Ie n'eu chose si hastée que de parler à Massinissa, Nihil mihi potius fuit, quàm vt Massinissam conuenirem.

Point hasté, Improperatus.

Hastif & soudain, Trepidus, Præceps, Festinus.

Fort hastif & soudain, Præproperus.

C'est chose si hastiue, Ita res subita est.

La chose est trop hastiue de retourner, &c. Subitum est ei remigrare Calend. Sextil.

Poyres hastiues, ou de hastiueau, Præcocia pyra, Ocyssima pyra.

Hastiueté, Acceleratio, Festinatio, Properantia, Rapiditas.

Garde de faire chose par ta hastiueté qui te vienne à mal, Vide nequid imprudens ruas.

Hastiuement, Curriculò, Cursim, Festinanter, In præceps, Maturatè, Properanter, Properè, Quantum potest, Trepidè.

Fort hastiuement, Præfestinè, Præfestinatim.

Hastiuement & presséement marcher, Presso gradu incedere.

S'en aller hastiuement & à grand haste, tellement qu'il semble qu'on vole, Prouolare.

Ils s'en vont hastiuement de peur qu'ils ont, Pauore deuolant in eum locum.

Dire hastiuement quelque chose sans s'y arrester longuemet, Percurrere.

Hasterel

Hasterel, ou Hastereau, Picard, Idem quod Collum, Le col & tassettes.

Hasteur

Hasteur, m. acut. Est celuy qui fait & plisse les hayes pour clorre quelque heritage, Sepifex, S'il estoit en vsage, voyez Haster.

Hau

Hau, vocandi, ab Heus, inde Haula.

Hau, c'est tresbien fait, Hei noster, laudo.

Hau mon pere, Hem pater.

Haubert

Haubert, m. acut. C'est proprement vne cotte de maille à manches & gorgerin, au 2. liure d'Amadis : Neantmoins Amadis se releua de grande legereté encore qu'il luy fust demeuré vn tronçon de lance dedans la manche de son haubert, & au premier liure ; Amadis l'attaignit, & luy donna vn coup du bout de l'espée, de laquelle il luy fendit le haubert tout le long des reins. On l'appelle aussi Haubergeon en diminutif. Au Calendrier, Nous vestons le haubergeon d'humilité contre orgueil. Les anciens hommes d'armes François de trois cens ans en sus, n'vsoyent communément de haulsecol, braçals ne cuyssols, couurant le haubert ces endroicts du corps sur lequel ils portoyent la cotte d'armes de fer à lambeaux en la fauldiere, l'escu pendant du col en escharpe, greues & souliers de lames d'acier, & gantelets pour toutes armes defensiues, ainsi qu'on peut veoir és anciens sepulchres dudit temps. Iehan le Maire au liur. 1. chap. 22. des Illustrations : Si commanda generalement à tous de prendre tels harnois qu'ils trouueroyent de prime face. Si comme vieux laques enflez de coton, hauberts de double maille, & lasserans rouillez, &c. Auiourd'huy l'homme d'armes porte le corps de cuyrasse au lieu desdits haubert & cotte d'armes, le haulsecol, braçals, & cuissots au lieu du gorgerin, manches & tassettes d'iceluy haulbert, voyez Fief de Haubert.

Haue

Haue, Les yeux haues, Vsez des formules de Affreux.

Hauement, Auidè.

Hauée

Hauée, voyez s'il vient point de Hapsus.

Emporter sa hauée.

Haueron

Haueron, voyez Aueneron.

Hauet

Hauet, Hamus, Hamulus, Vncus.

Haui

Haui, & tout bruslé, Retorridus, Torridus.

Hauis de froid, Torrida frigore pecora.

Haulsage

Haulsage, neutr. penac. Est arrogance, brauerie, oppression par puissance, peu vsité.

Haulsaire

Haulsaire, com. gen. penac Est dit celuy & celle qui sont arrogants pour se voir en puissance, soit de biens, credit, faueur, ou de corps. Marot rendant ce verset, Eripuit me de inimicis meis fortissimis, du Psal. 17.

Ne recourut des puissans & haussaires,

Et plus que moy renforcez aduersaires.

Haulsebec

Haulsebec, c'est vn niquet, quand en se mocquant on haulse le menton.

Haulsepied

Haulsepied, c'est vn engin dont les Louuetiers prennent les loups, il sert aussi à prendre les Renards & Taissons.

Haulser

Haulser, Tollere, Attollere, Subrigere.

Haulser les gages des gensdarmes, Augere vectigalia belli.

Haulser le prix, Pretia submittere.

En haussant & baissant la sie ils iettent bors la sieure, Alterna inclinatione egerunt scobem.

Haulse, Corij portiuncula qua calceus parte aliqua attollitur.

Haultecontre

Haultecontre, est vne des quatre parties des chansons en musique, & celle qui entonne hault. Il se prent aussi pour le chantre qui tient ceste partie, mais selo l'energie de la diction Contre, dont ce mot est composé, il faudroit dire Contrehaulte, comme Contremont, mais l'vsage a obtenu de preposterer le mot, voyez Contre.

Haultement

Haultement prononcer quelques vers, Summa voce pronuntiare versus.

Haultesse

La haultesse d'vn grand Roy, Sublimitas.

Haulteur

Haulteur, Altitudo, Excelsitas, Proceritas, Summitas.

Haulteur de vignes, Statura vitium.

Haulteur d'hommes depuis la plante des pieds iusques à la teste, Spatium hominum à vestigio ad verticem.

Haulteur difficile à monter, Arduitas.

Vne grande haulteur ou profondeur, Altitudo profunda.

Haulteur outrepassant les autres, Eminens statura.

Il est de la haulteur de quatre doigts, Instar quatuor digitorum est.

Paruenir presque à la haulteur du mur, Propè sum mam muri altitudinem adæquare.

Haultmurer

Haultmurer, act. acut. Est ceindre ou flanquer vne place de haulte muraille, Muro præalto munire, On dit par metaphore & ironie d'vn qui est grand de stature & mal basti de corps, Il est haultmuré, Educto in altum in muri speciem corpore, Et est compose de deux entiers.

Haultmuré, m. acut. voyez Haultmurer.

Hauoir

Hauoir, voyez Auoir.

Haure

Vn Haure, Nauale naualis, Statio nauium, Ostium, Portus, C'est vn port.

¶ Vn homme haure. Vsez des formules de Affreux.

Haut

Haut, m. Est tantost vn nom adiect. qui signifie proprement celuy & ce qui est grandement esleué, l'Espagnol & l'Italien dient aussi Alto, Le tout vient de Altus Latin, mais le François le prononce de plus forte haleine, & par aspiration Haut, comme haute fustaye, hautes montagnes Et par metaphore il signifie Grand en degré de dignité, excellence, préeminence, selon laquelle signification on trouue toutes ces manieres de parler és anciens autheurs, Haut homme, c'est à dire, grand seigneur, soit Roy, Prince, Duc, Comte, ou Baron. l'Espagnol dit aussi altos hombres, pour les grands seigneurs d'vn royaume, Homme de baute seigneurie, c'est à dire de haut estat, Dame de haut lignage c'est à dire de grande maison & parenté. Haute court, c'est à dire la Court d'un Roy & grand seigneur. Et au 2. li. d'Amadis : Le Roy les receut treshautement. c. leur fit vn recueil & reception auec toute grandeur d'honneur & magnificence qu'vn Roy peut faire En Iourdin de Blaues : Il n'est pas digne d'aller à haute court, c'est à dire s'amuser en la court d'vn grad Seigneur. De telle maniere de parler est procedé ce mot Hautesse, dont les François vsent bien peu pour signifier la grandeur, & excellence d'autorité d'vn Roy, mais les Espagnols donnent ordinairement ce mot Alteza à leurs Roy & Royne, & aux enfans d'Espagne & non à autres. Les Ducs d'Italie s'en sont emparez voulans estre arraisonnez par Alterza. La bestise des notaires François & de maints qui adressent leurs copositions à certains seigneurs inferieurs a tant rauallé ce mot Haut de son ancienne dignité & excellence l'attribuat à bien petits gentils hommes, que l'energie en est presques abolie. Il se faisoit hautement seruir, c'est à dire en grande somptuosité & magnificence. La court fut moult hautement à ce iour, c'est à dire, Splendide, grande, & magnifique. Haut louër vn homme, c'est à dire le decorer de magnifiques & excellentes loüanges. Hauts faicts de guerre pour grands faicts d'armes en la traduction de Iosephe par des Essars. Matiere haute, c'est à dire de poix & d'argument excellent. Haut signifie aussi profond Selon ce on dit nager en haute mer, Altus, Celsus, Excelsus, Editus, Profundus.

Haut & agu, Arduus.

Vn lieu haut & malaisé, Præcipitium. Au plus haut, ou Au dessus, In summum euadere.

En hault, In sublime, Supernè.

Ceux qui sont en hault, au regard de ceux d'embas, Superi superorum.

Fort hault, Præcelsus.

Vn homme fort hault & grand, Procerissimus homo.

Il monte plus hault, Scandit excelsius.

Le plus hault de tous, Summus.

Le plus hault & le dernier, Supremus.

Treshault, Præcelsus.

Vers hault, Sursum versum aut versus.

Ils disoyent hault & cler, Haud obscurè ferebant, B.

Aller hault & bas, Sursum deorsum, Vltro citróque commeare.

S'en aller au hault & au loing, Vertere solum.

Qui fut tué de pierres & tuilles qui cheurent d'enhault, Lapidibus & tegulis desuper interfectus.

Pource crie-il si hault, Eo magnum clamat.

Qui est en hault, Superus.

Qui est vn peu plus hault & apparent, ou plus auancé, Eminulus.

Qui n'est point hault, Improcerus.

Parler quand on est aussi hault l'vn que l'autre, Ex æquo loco agere.

Hault nez, phrase en venerie, voyez Nez.

Exposé en hault, à fin que, &c. Hic ordo quasi propositus & editus in altum, vt ab omnibus ventis inuidiæ circunflari possit.

Leuer en hault, Subuehere.

Tirer du fond d'vn puis en hault, Sursum è puteo subducere.

Venir au plus hault qu'on peut, Peruenire ad culmen.

Le hault mal, Caducus morbus, qui & comitialis dicitur.

Les haults faicts des peuples, Rois, & Princes, capitaines, ou autres, Gesta præclara.

Ceste montagne est haulte de L. mille pas, Assurgit hic montis vertex, L. mil. passuum.

Haulte heure, c. tard, à heure tarde. Ce qui se dit iusques au poinct du midi, parce qu'en chacun iour le Soleil se va de moment en moment & d'heure à heure haulsant, iusques audit poinct de midi, où quand il est arriué, il commence à decliner & aualler tant qu'il se resconce. Selon ce on dit dormir haulte heure, Ad multum diei stertere, Il a demeuré là haulte heure, Ad multum diei ibi consedit, stetit, commoratus est, Au lieu qu'apres midi l'on ne peut proprement vser de ceste phrase, Haulte heure, ains vsera-on de ce mot Tard.

Haulte feste, c. festoyement en toute grandeur & somptuosité. Nic. Giles en la Chronique de Charles VII. En l'an mil quatre cens quarantedeux le Roy alla à limoges, & là tint haulte feste, & estoit en sa compagnie monseigneur le Dauphin son fils, les Ducs de Lorraine, d'Orleans, la Duchesse sa femme, & le Conte du Maine, & plusieurs autres Princes, c'est à dire court planiere, Haulte court, voyez Court.

Auoir haulte iustice, Fasces habere, B.

Toutes choses haultes & basses, Omnia supera infera.

Homme qui ne parle que de choses haultes & en hault style, Grandiloquus.

Pierres precieuses qui sont plus haultes en couleur, & luisent plus fort, Excitatius fulgentes gemmæ.

Haultain, est celuy qui tient son rang hault, vn superbe, Elatus, Fastuosus, Superbus, Faulcon hautain est dit par autre raison, par ce qu'il se iette fort à mont & vole hault.

Faire le haultain, Efferri iracundia.

Haultaineté, Fastus, Spiritus, Elatio, siue Excelsitas, aut Sublatio animi.

Haultainement, Elatè.

Haultainement parler de soy, Sublatè de se dicere.

Haye

Vne Haye, Sepes, vel Seps sepis.

Vne haye naturelle, & d'arbreaux viuans, Viua sepes.

Hayes faites d'espines, Hirtæ sepes.

Faire vne haye entour vne piece de terre de blé, Prætendere sepem segeti.

Enuironner & enclorre de hayes, Obsepire, Sepire, intersepire.

Hayr

Hayr, Hay, cerchez Hair.

Hazard

Hé, aduerbe duquel on vse quand on huche ou appelle quelqu'vn, Heus,

On s'en sert aussi en termes plaintifs & dolents, Heu.Hazard, voyez Hasard.

Heaulme

Heaulme, m. penac. Habillement de teste de l'homme d'armes, ce qu'en Amadis est Armet, l'Italien l'appelle aussi Elmo & Elmeto, l'Espagnol Yelmo, & l'Alemand Helm.

Qui a vn heaulme en sa teste, Galeatus.

Heaulmerie, c'est vne rue en la ville de Paris, où les armuriers forget toutes pieces de harnois, ainsi appelée de la plus eminente & digne piece du harnois qui est le heaulme, Via galearia, aut casidaria, s'il se peut ainsi dire, ou bien, Via loricaria, par ce qu'il s'y forge aussi des corselets, Vegece au liu. 2. chap. 11. appelle Fabricas loricarias, Les boutiques ou ouuroirs des armuriers forgeans corselets, l'Espagnol fort esloignément les nomme Herrerias, disant Herrerias de Milan, Pour les ouuroirs des armuriers de ceste ville là, par ce que la principale estoffe qu'ils manient est le fer qu'il appelle Herro.

Heaulmiere, en cas de nauires est le trou qui est au bordage de l'arcasse à l'endroit du gaillart par où passe la barre du temon, lequel trou est tenu couuert d'vne toile cirée, ou d'vn cuir frais salé, bien cousu sur ledit bordage auec clous d'estouppe.

Heaulmier, c'est l'armurier qui fait des heaulmes, mais il se prent aussi pour celuy qui forge toutes pieces de harnois.

Hebene

Hebene, arbre, lequel couppé deuient aussi dur qu'vne pierre, Hebenus, vel Hebenum.

Hebenin, qui est d'Hebene, Hebeninus.

Heberge

Heberge, m. penac. Qu'on dit aussi Herberge, comme au 9. chap. art. 8. des coust. de Par. Et Esberge, c'est maison, logis : Domus, habitaculum, Et aussi Hospitium, Diuersorium, l'Italien dit pareillement Albergo, Et l'Espagnol Aluergue, & Aluergueria, Pour le mesmes, voyez Auberge.

Hebergement, m. acut. Est le mesme que Heberge, logis, maison, demeure, Statio, Domus, Diuersorium, Voila bon herbergement, Ecce domus commoda, Fida statio.

Heberger, est tantost verbe neutre, comme, Il heberge en la montagne, In summo colle habitat, Et tantost actif. comme, Il heberge volontiers les pelerins, Peregrinos hospitio libenter accipit, Et quand on dit, Il s'heberge en lieux destournez, In auiis locis considet, diuersatur, diuertit, Il reciproque son actio (l'Espagnol dit Aluergar, & l'Italien Albergar esdites deux sortes.) Car il est prins ores pour celuy qui donne, ores pour celuy auquel on donne logis ou retraicte, voyez Auberger & Esberger.

Hebeté

Hebeté, Il vient de Hebes hebetis.

Gens hebetez, Asini homines, Rudes & hebetes.

Hebeter, id est, rendre hebeté, Hebetare.

Helas

Helas, Hem, Heu heu, Miserum me.

Hellesponte

Hellesponte, Est vn destroit de mer pres Constantinoble, lequel auiourd'huy on nomme le bras sainct George, Hellespontus.

Hennir

Hennir, Hinnire.

Hennir à vne iument, Adhinnire.

Hennissement, Hinnitus, huius hinnitus.

Henouar

Henouar, m. acut. Est nom d'office au fait de la saulnerie à Paris, & est celuy à qui du droict de son dit estat seul appartient porter le sel des nefs amarrées aux degrez de la saulnerie de Paris au port qui y est, & le descendre & mettre és greniers des saulniers reuendeurs en la saulnerie & és greniers des marchans y estans. Et sont tels Henouars au nombre de vingtquatre à Paris. Ce mot est de la forme de cestuy, Gadouar, ou Guedouar.

Hepathique

Hepathique, Lychen, Pource qu'entre tous remedes qui sont propres contre les dartres, qu'on nomme Lychenas, Elle est à preferer. Les modernes la nomment Hepatique, pource quelle est semblable aux fibres d'vn foye, Hepatica.

Herault

Herault, m. acut. Est vn officier d'armes d'vn Prince souuerain, ayant droict de porter la cotte d'armes ou blason dudit Prince, dont il est herault, auquel on commet ordinairement les desfis publiques, & denonciations de guerre, combien que aussi en temps de paix il face les entrecours d'vn Prince à autre en plusieurs affaires, auquel appartient la decision des blasons des Princes, Seigneurs, & Cheualiers : & les cris & proclamations, soit en combats en camp clos à outrance, ou és tournois de courtoisie, l'Alemad l'appelle Herold, l'Italien Araldo, & l'Espagnol Faraute ou Haraute. (combien que Nebrisse die Faraute estre vn Trucheman) & est le degré du milieu, entre Poursuyuant & Roy d'armes. Gaguin en sa Rapsodie des Herauts, dit que ce mot signifie seigneur noble, vieux & ancien, ce qu'il peut auoir tiré dudit mot Alemand, composé de Herr, qui signifie seigneur, & Alt, ou Alter, qui signifie vieillesse & grand aage, aussi l'ordre des Herauts fut ou premier establi de tres-vaillans, sages, preud'hommes, nobles & vieux cheualiers, sans reproche, pleins de proüesse & hauts faits d'armes, jà paruenus à l'aage excedant les bornes de l'exercice des armes, qui estoient deputez aux iugemens des batailles & questions de guerres, estans assermentez de faire vrais rapports des exploicts de leurs charges, d'amis & d'ennemis, à amis & ennemis, sans y adiouster ne oster malicieusement parole quelconque, sur peine d'auoir les langues traictes. Executans lesquelles charges doiuent porter aux champs les cottes d'armes de leurs seigneurs. Fecialis. Cobien que le pouuoir & charge du Herault semble s'estendre en plus de choses, que ne faisoit enuers les Romains celuy dudit Fecialis. Feron l'escrit par d. Herauld, conforméemet à l'Alemand, Herold. Ce que fait l'Italien aussi, Araldo.

Le herault d'armes du peuple Romain creé pour défier vn ennemi, & luy denoncer la guerre, Pater patratus.

Heraults d'armes qui estoient anciennement prins du nombre des prestres, ordonnez pour denoncer la guerre, & faire certains autres affaires concernans le fait de la guerre, Feciales fecialium.

Herbe

Herbe, Herba.

Toute sorte d'herbe, Gramen.

Toute sorte d'herbe semée pour manger, comme celle des iardins, Olus.

L'herbe chandeliere, Coramble corambles, vel Corymbe corymbes.

L'herbe au chat, Calamintha, Nepeta.

L'herbe au charpentier, Bunium bunij, Les autres, Prunella.

L'herbe au cerf, Elaphoboscon.

Herbe à chien, Canaria lappa.

L'herbe à foulon, ou l'herbe sauonniere, Lanaria, Radicula, Saponaria.

Herbe appelée hepatique, Lichen.

Herbe aux ladres, ou Veronique, Veronica.

Herbe marine. Vlua vluæ.

Herbe à masses, voyez Marteau.

Herbe sainct Iean, ou Mille pertuis, Corion.

Herbe aux mites, Blattaria.

Herbe aux perles, Lithospermum, Milium Solis.

Herbe aux poulx, Herba pedicularis, Pituitaria, Staphisagria.

Herbe à pulces, Psyllium, Herba pulicaris.

Herbe sauuage, Herba erratica.

Herbe des tigneux, Petasites.

Herbe de la Trinité. voyez Pensée, espece de Violette.

Vne herbe qui a diuerses couleurs, comme verd, iaune, rouge, appelée Genesie & Helesie, Syphonia. quæ & Gumphena dicitur.

Herbe qui croist sans semer, ayant le tronc d'vne coudée, beaucoup de fueilles & long ues, auiourd'huy incognuë, Bupleuros.

Vne sorte d'herbe qui a la semence semblable à la queuë du scorpion, Scorpius.

Vne herbe en Syrie dont prouient le benioin, Laserpitium.

Vne sorte d'herbe laquelle beuë rompt la pierre au corps d'vne personne, Saxifragum, & Saxifraga, vel Saxifragia.

Vne herbe ressemblant au pied d'vn lieure, qu'on appelle Pied de lieure, Lacopus.

Vne sorte d'herbe qui n'a qu'vne fueille, Ceratia ceratiæ.

Herbe qui est cruë si grande qu'on espere d'en faire du foin, Nata herba ad spem fœnisecij.

Herbe qui fait router, Ructatrix herba.

Vne herbe qui rend vne griefue odeur en routant, Ructu grauis herba.

Vne herbe qui a la fleur semblable au lis rouge, la semence noire, en figure d'vne demie lentille, & n'a point de nom en François, Phalangites phalangitæ.

Herbe ayant la racine fort odoriferante, Odoratæ radicis herba.

Toute herbe qui estanche le sang ou fait saigner, Sanguinaria vel Sanguinalis herba.

Vne herbe qu'on dit que les biches mangent quand elles veulent faonner, Seselis.

Vne herbe haute de deux coudées à fueilles de laurier, mais plus molles, & de saueur fort picquante, que aucuns appellent faussement Raue, & les autres Passe rage, Lepidium.

Vne sorte d'herbe croissant en la mer, & és rochers d'icelle, ayant fueilles semblables aux laictués, Alga algæ.

Herbe ayant vne fueille de carotte, fleur blanche, semblable à la fleur de vigne sauuage, dont prent son nom, auec racine semblable à plusieurs oliues, & n'a point de nom en françois, OEnanthe œnanthes.

Herbe qui a comme du poil folet au tronc, ou en ses fueilles. Lanuginosa herba.

Herbe qui n'a nulle vertu, Herba medica inualida.

Herbe qui a la hauteur de cinq doigts, Herba quicuncialis.

Amome qui est encore en herbe, Herbaceum amomum.

Herbes nuisantes aux bestes, Olera animalibus noxia.

Herbes ausquelles nulle beste ne fait dommage ou nuisance, Olera nulli animali obnoxia.

Herbes qui sont parcruës & meures, Pubentes herbæ.

Herbes qui ont belles fueilles, & ne rapportent point de fruict, Fallaces herbæ.

Herbes qui croissent en lieu fumé & engraissé de fiens, Herbæ stercorosæ.

Herbes desquelles on ne fait pas grande mention, & n'en tient-on pas grand conte, Surdæ herbæ.

Herbes qui ont des espiz, Herbæ spicatæ.

Champ abondant en herbes, Herbosus campus.

Vne oye nourrie d'herbes, Herbilis anser.

Champ plein d'herbes, Graminosus ager, Herbidus.

Montagne où il croist force herbes, où il y a grand pasturage d'herbes, Herbifer mons.

La science de cognoistre les herbes & la vertu d'icelles, Ars herbaria.

Les hauts bouts & testes de plusieurs herbes quand sont en fleur, ou graine, comme sont du fenoil, anis, persil, & semblables, Muscarium herbarum.

Arracher des herbes, Herbas eruncare.

Deuenir en herbe, Herbescere.

Engendrer des herbes, Herbascère.

Mettre certaines herbes, comme aux & oignons, la moitié, voire presque tout, dessous la terre, par rayes, comme en aucuns lieux on fait des porreaux pour leur faire perdre l'aigreur, Aruare.

Herbier, Herbarius.

Herber, c'est paistre de l'herbe, ainsi dit-on les cochons seurez commencer à herber, Herbam depascere.

Herbu, ou Herbeux, Herbosus.

Herbage.

Herberge

Herberge, voyez Heberge.

Herberger

Herberger, voyez Heberger.

Herbiere

Herbiere, d'vn oiseau, c'est le tuau par où le rent & respir passe des poulmons à la bouche & au nez.

Herce

Herce, f. pen. Est vne maniere de porte coulisse, faicte à claires voyes de plusieurs barreaux ou cheuronots cotretrauersans en esquierre l'vn l'autre, trauersez de grosses cheuilles de fer poinctuës, sortans bien auant au dehors en maniere de dents, qui est souspenduë à grosses cheines de fer aux portaux des villes, chasteaux & forteresses, pour seruir à vne impourueuë & repentine irruption des ennemis, les portes estants ouuertes & occupées par eux, & d'vne seconde porte, quand les autres portes sont bruslées par iceux ennemis, Eritius. Cesar lib. 3. de bell. ciuili. Erat obiectus portis eritius, hic paulisper est pugnatum, quum irrumpere nostri conarentur, illi castra defenderent, Et peu apres, Sed nostri tamen virtute vicerunt, excisóque eritio, primùm in maiora castra, post etiam in castellum, quod erat inclusum maioribus castris irruperunt. Le mot vient de cestuy Latin Hericius, (Car audit lieu de Cesar, Il est mal escrit Eritius.) Lequel est prins par la ressemblance que telle porte coulisse a à la beste appelée Herix & Hericius, que nous appelos Herisson, attournée de piccons pour sa defense. Et de là voit-on que c'est vice d'escriture de l'escrire par s. Herse. Et qui voudroit debatre que Eritius est le droict vocable, ce que non, ores qu'il ne soit aspiré ainsi que l'autre Hericius. On rendra la raison de l'adionction de l'aspiration Françoise, parce qu'en maints mots non aspirez prins du Latin, le François y adiouste laditte aspiration, comme quand il prononce hault, de Altus Latin, ce que l'Espagnol & l'Italien ne font pas, disans Alto. Herce aussi par similitude est appelée cet instrument de labour, ainsi fait à claires voyes, qui est endenté de grosses cheuilles de bois aiguisées, seruans à froisser & esmier les gazons de la terre labourée, & couurir la semence, Hericius occatorius, Occa, voyez Coulisse.

Abbatre la Herce, Hericium demittere.

Leuer la Herce, Hericium sustollere.

Mener la Herce, Occatorium Hericium reptare.

Hercer act. acut. Est seulement approprié à la terre, & signifie briser auec la herce les motes & gazons que la charruë a esleué en bosse en labourant, ce qui est afin d'esgaler & applanir le champ, & que la semence laquelle y a esté iectée soit à couuert, Occare, Occam inducere.

Hercement, m. acut. Qu'on dit aussi Herceure, est l'acte & ouurage du hercer, Occatio.

Herceur, m. acut. Est dit celuy qui herce, qui meine les cheuaux trainans la herce, Occator, Occæ inductor.

Herceler

Herceler, voyez Harceler.

Here

Vne Here, ou estamine, ou saz, Cilicium.

Heredité

Heredité, Hæreditas.

Heredité qui venoit à appliquer au fisque, au moyen de ce que apres la

mort du testateur l'heritier mouroit sans auoir fait adition de l'heredité, Hæreditas caduca.

Les maladies vont de pere en fils, & sont hereditaires, Tradutur per successiones morbi, Hæreditarij morbi.

Heresie

Heresie, Impia fraus. B.

Estre heretique, Impia fraude se obligare, Impiam fraudem admittere. B.

Hergne

Hergne, Hernia.

Hergneux, Herniosus.

Herigoté

Herigoté, m. ac. Fouillous parlant des chiens fauues, Ceux qui sont retroussez & herigotez sont bons à faire Limiers.

Herigoteure, f. penac. Fouillous au 9. chap. autres ont voulu regarder aux iambes de derriere aux herigoteures, que s'il n'en y a point c'est bon signe, & s'il y en a vne, que c'est aussi bon signe, mais s'il y en auoit deux seroit mauuais signe.

Herisson

Herisson, Herinaceus, Echinus, Herix, Hericius.

Herisser son poil, id est, dresser.

Se herissonner & leuer son poil, Horrere.

Se herissonner & dresser son poil de fraieur. Horrere, Inhorrere.

Heristel

Heristel, m. acut. Est le surnom de Pepin Duc de Brabant & Maire du Palais, ayeul de Pepin le Bref Roy de France.

Heritage

Heritage, m. penac. combien qu'il vienne de Hæreditas, ou de Hæredium, vocables Latins (dont l'vn, comme dit Iulien Iuriscons. au tiltre De Reg. iuris. Est la succession en tous les droicts, nos, raisons, & actions que le trespassé auoit en tous ses biens) comme si l'on disoit hereditage de Hæreditagium : ce neantmoins le François luy donne vne signification qui ne concerne tel droict successif, ains commun à tout tiltre d'acquisition, entendant par Heritage l'immeuble, dont l'opposite est le Meuble. Res soli, Fundus, Prædium, Ager. Ores que parlat des edifices & vrbains & rurauls il vse plus comunement du mot particulier maisons ou logis, ou bastimes, ou edifices. Par ainsi heritage est enuers le François l'immeuble, soit qu'il luy aduienne par succession, donnation, achapt, eschange ou autrement. l'Espagnol luy donne vne pareille signification, appelant Eredad, l'immeuble soit champestre, soit villotier, vsant du mot Erencia, pour le dessusdit Latin Hæreditas. tout ainsi que le François le represente par ce mot Heredité.

Auoir à heritage, C'est tenir & posseder vn immeuble en plein droict de proprieté pour en disposer par dispositions testamentaires ou d'entre vifs comme bon nous semblera. Dont l'opposite est tenir viagerement, & à vie, ou par engagement. Nicole Gilles en la chronique de Charles vii. Et la fut appoincté que le Duc de Bourgoigne rendroit au Roy de Sicile les chasteaux de Neufchastel en Lorraine, Clermont en Argone, & Gondrecourt, que ledit Roy de Sicile luy auoit baillez en gage, pour partie de sa rançon : & que ledit Duc de Bourgoigne auroit à heritage le val de Cassel. Et par ainsi demeura le Roy de Sicile acquitté de sa rançon, c'est à dire, auroit à luy & aux siens le val de Cassel. Et peu apres : & afin que la belle Agnes eust aucun tiltre, le Roy luy donna sa vie durant la place & chasteau de Beauté pres le bois de Vincennes. L'Espagnol dit De iuro de Eredad, pour ce mesmes, Et de iuro de por vida, pour sondit opposite, Proprietatis iure, pignoris nomine, vsusfructus iure.

Vn petit heritage, Possessiuncula, Prædiolum.

Heritage duquel on recueille assez pour viure l'année, Cibariis annuis sufficiens prædium.

Vn heritage qui nous appartient seulemet pour l'auoir longuement possede, ou à tiltre de longue possession, & tel que de droict est requis, Captum vsu prædium.

Acheter vn heritage à la charge d'en faire la reuente en rendant le sort, Fiduciam accipere.

Auoir vn heritage par decret, Ab hasta fundum quærere, vel ab auctione publica.

Mettre le pied dedans quelque heritage, Vestigium in possessionem facere, Prædium adire.

Mettre hors quelqu'vn de son heritage, Deiicere aliquem de possessione, Prædio exuere.

Mettre quelqu'vn hors d'aucun heritage, sans force à la façon accoustumée : anciennement entre gens qui estoient en different sur la possession, &c. Aliquem moribus deducere de fundo.

Mettre hors de ses heritages, Dimouere de vel è prædiis, Deturbare.

L'heritage te reuient, Redit ad te prædium.

En la vendant on garde pareilles solennitez, comme si on vendoit vn heritage, In mancipatum venit vt prædium aliquod.

Heritage & terres tenuës en franc aleu, Optima conditione prædia, Optimo iure prædia, Libera prædia.

Heritages dequoy on reçoit grand reuenu, Prædia vberis prouentus.

Les heritages ne sont point prisez, ne de requeste, Iacent pretia prædiorum, Nihili fiunt, Habentur.

Qui a force heritages, Prædiatus.

Heritage amorti, est l'heritage lequel est en main morte, & ne rend profit feodal ne censier, parce qu'il n'est à homme viuant & mourat & confisquant, Prædium quod in causam morticinæ possessionis cecidit, aut quod iure morticinii possidetur. B. voyez Admortissement.

Heritage baillé à loyer d'argent, ou ferme & moison de grain ou vin, Fundus pecuniariam præstationem domino pensitans & speciariam. B.

Heritage baillé en emphiteose, Prædium emphyteuticum. B.

L'heritage contentieux, ou dont est question, sera regi & gouuerné par comissaires, sous la main du Roy, Curatoribus fiduciariis fundus controuersus sententia vel aresto permissus est. B.

Riches en heritages, Gens bien heritez. Prædiati egregiè homines. B.

Gens cognoissans les coustumes & charges des fiefs & autres heritages, Prædiatores homines. B.

Gaigner vn heritage par sentence ou iugement, Auferre iudicio fundu, & obtinere, Vincere iudicio fundum. B.

Vn heritage obligé & hypotequé à certaine rente, Fundus vectigalis. Bud.

Prescrire vn heritage par dix ans entre presens, Inter municipes decem annis authoritatem fundi quærere. B.

Heritage prescrit, Fundus vsucaptione & rata authoritate quæsitus. Bud.

Prendre vn heritage feudal par puissance de fief, Iure patrocinii vti aduersus emptorem fundi beneficiarii, pretiúmque offerre beneficiario. B.

Heritage vendu par criées, Prædium addictum in auctione. B.

Heritage roturier, ou tenu en censiue, Fundus censualis. B.

Heritages tenus en fief Patrimonium beneficiarium aut gentilitium. Bud.

Heritage tenu par engagement, Prædium oppigneratum, Fiducia. B.

Le dernier creancier a iecté tous les autres dehors, pour auoir seul l'heritage hypothequé, tant de son chef, que par transport, Creditor postremus omnes antiquiores dimisit, vt solus oppignerato prædio incumberet, tum suo, tum cesso iure. B.

Herité, f. acut. Est vn mot ancien, qu'on dit à present ou heredité, ou succession, Hæreditas, successio in vniuersum ius defuncti. Conforméement auquel mot on dit heritier, Hæres. Et heritablement, Iure ac nomine hæreditario : L'Espagnol dit par mesme raison de syncope, Eredad, ou heredad, du Latin Hæreditas, Que nos maieurs disoient Herité, du François heredité, comme aussi on dit encores heritage de hereditage.

Heriter, acut. Est succeder, Alicui hæredem existere. Comme, Il a herité d'vn tel, Titio hæres extitit. L'Espagnol dit ainsi, Eredar. Il a aussi vne autre signification, comme quand nous disons, Il s'est herité en ce païs, c'est à dire il a acquis des heritages en ces marches, Fundum, prædia, hac in regione sibi comparauit. Laquelle signification ne tient en rien du Latin, Hereditas, ains de ce mot François heritage, qui signifie patrimoine, possessions, en quoy qu'elles consistent. L'Espagnol en vse de mesme sorte, disant, Eredarse en algun lugar, que Nebrisse tourne en Latin, Constituere alicubi domicilium. Parce que on establit communéement son domicile la part où l'on a du fonds.

Heritablement, aduerb. acut. Titulo nomine, iure hæreditario. On le dit hereditablement, par la raison dicte en ce mot Herité. Enguerrand de Monstrelet au deuxiesme volume : Tous deux demourans au chastel de Chauny sur Oise, appartenant heritablement à Charles Duc d'Orleans.

Le fils herite entierement à son pere, sans ce que le fisque en prenne rien Filius bona patris possidet sine diminutione.

Il doit auoir herité non seulement aux autres biens que son frere Appius auoit, mais aussi à l'amitié qu'il me portoit, Debet etiam fratris Appij amorem erga me cum reliqua hæreditate creuisse.

Heritier, Hæres.

Heritier à qui le testateur se fiant en luy, a baillé quelque succession en garde iusqu'à vn certain temps, Fiduciarius hæres.

Heritier substitu, ou substitué, Secundus hæres.

Heritier vniuersel, & pour le tout, Hæres ex asse.

Laissé heritier pour les deux tiers, Hæres ex besse relictus.

Il s'est porté heritier pour vn tiers, Gessit pro hærede in trientem. B. ex Vlpian.

Il n'est pas pleinement ne droict heritier, Iustus hæres non est.

Qui puisse estre escrit heritier des riches, Vt possit in locupletum testamenta nomen eius irrepere.

Quiconque sera heritier par intestat, comme le plus prochain lignagier, Quicunque ab intestato successerit.

Charger son heritier de tant de laiz qu'il ne demeure que la quarte partie, Exhaurire hæredem legatis, ita vt apud eum non amplius quàm quarta remaneat.

Charger les heritiers de bailler & payer quelque laiz, Hæredes onerare legatorum præstatione.

Ie prendray cela sur mes heritiers, Hanc versuram ab hæredibus meis faciam, Hactenus imminuam patrimonium. Bud.

Faire ou ordonner heritier par testament & par escrit, Aliquem hæredem scribere, Heredem instituere, Hæredem relinquere testamento.

Faire heritier des onze parties de ses biens, Hæredem facere ex deunce.

Maintenir heritier, Creuisse eum hæreditatem aliquo dicto factóve contendere, suóque periculo recipere. B.

Se porter pour heritier, Prendre qualité d'heritier qui se faisoit anciennement par vne solennité, en presence de certains tesmoings, Cernere hæreditatem, Hæredis titulum præ se ferre, Hæredem agere, Hæredis personam suscipere. B.

Vn homme de qui personne ne s'est point porté heritier, iaçoit qu'il eust fait testament, Intestatus.

Solennité qui se faisoit quand on se portoit pour heritier, Cretio.

Priuer les heritiers de leur succession, & leur oster, Mouere hæredes.

Aller sur les lieux où sont les biens desquels on est heritier, Obire hæreditatem.

Heritiers en ligne collater ale, Hæredes transuersarij. B.

Herme

Sainct Herme, Castor & Pollux. Les mariniers sçauent bien que c'est.

Hermite

Hermite, m. penac. En general est celuy qui vit solitairement en vn lieu desert, Il vient du mot Latinise, Heremita. Qui est fait du Grec, xxxxx, par syncope de la voyele e. Mais on n'appelle Hermite sinon celuy qui en porte l'habit, & se deburoit escrire sans aspiration, attendu que la premiere syllabe de son original n'est point aspirée. Aussi le François ne la prononce point, Anachoreta.

Hermitage, m. penac. Est le manoir auec chappelle ou oratoire où l'hermite repaire au desert.

Hermitresse, f. penac. La femme qui ainsi que dit est vit au desert.

Hermodacte

Hermodacte, ou mort aux chiens, Bulbus agrestis, Colchicum, Ephemeron, Hermodactylus.

Heroë

Heroë, ou Heros, Luy gardant sa terminaison Grecque & Latine ; car il vient du Grec xxxxx, Duquel les Latins se sont accommodez, Heros. Signifie l'vn de ceux qui ayans esté hommes, ce neantmoins par leurs hauts faits & proüesses gagnerent enuers les peuples tel degré de reputation qu'ils surent estimez dignes d'estre deifiez apres leur mort. Les anciens les feignoient nez de pere immortel, & de mere mortelle, ou de pere mortel & de mere immortelle. Dont est venu que Herœ a este dit celuy (comme dit Seruius) qui est magnanime & de grand effort, & en proüesse vn demidieu.

Heroique, quadrisyll. com. gen. penac. adiect. Est ce qui est digne d'vn Heroë, comme, C'est vn acte heroique. Facinus viri heroïs. Vne entreprise heroïque, Inceptum, Conatusviri heroïs, c. grande & de haut courage, desseing magnanime & valeureux. Cet adiectif est propre à signalez actes de guerre ou politiques, aduentures cheualereuses & perilleuses, & non point à d'autres efforts d'autre qualité.

Heron

Heron, Cerchez Hairon.

Herpail

Herpail, ou Harpail, m. acut. C'est vne harde de bestes sauuages, voyez Harpail.

Herpaille

Herpaille, ou Harpaille, C'est vne trouppe de caymans & belistres ensemble, qui vont desrobbant le bon homme. Aux vigilles du Roy Charles septiesme.

Illecques & à saincte Ermine,

Appartenant à feu Tremouille,

Auoit grande herpaille & vermine,

Ne n'y demeuroit coq ne poulle.

Il vient de ce mot harper qu'on escrit par E herper, qui signifie aussi gripper, piller, Rapere. Ou bien de harpail qu'on escrit aussi herpail, qui signifie vne trouppe & harde de bestes sauuages, voyez Harpail.

Herpé

Herpé, m. ac. adiect. Du Fouillous parlant des signes d'vn bon chien, la cuisse troussée & le iarret droit & bien herpé.

Hersoir

Hersoir, aduerb. tempor. acut. Composé, Ex corrupto & integro, Et signifie deux temps, l'vn entier, assauoir le iour d'hier, & la partie du soir d'iceluy iour, Heri sero. Dont aucuns le veulent tirer, Vt sit ex duobus corruptis. C'est hier au soir. L'Italien le compose, Ex Duobus integris, disant. Hiersera, pour ce mesme.

Heruper

Heruper, act. reciprocum acut. Est herissonner, & roidir en dressant le poil, herisser les cheueux de peur ou de grande atteine & courroux, Horrere.

Herupé, m. acut. Horrens.

Hessen

Hessen, Païs en Alemagne, dont est nommé le Landgraf de Hessen, Hassia, vel Hissinia.

Hestoudeau

Hestoudeau, m. acut. Est vn chaponneau, qui n'est ne poulet pour estre plus gros, ne chapon pour estre plus petit, Capus iunior, Pulaster.

Hestre

Hestre, m. penac. Est vne espece d'arbre, Fagus. Autrement Fou & Fouteau.

Heù

Heù, m. C'est vne espece de nauire grossier & massif, qui est du port comunéement de cent à deux cens tonneaux, & n'est bon qu'à singler de plein vent, ou de quartier : car il est lourd & peu exploitant au vent de bouline. De tels vsent les Flamens. Heù aussi par aucuns est appelée cette maniere de gros & ventreux bateaux desquels on se sert pour alleger & descharger les nauires arriuées en vn port qui ne peuuent contremonter, & en descharge l'on les marchandises dans ces Heùs pour les mener où lesdictes nauires ne peuuent arriuer. On les nomme autrement Alleges, parce, comme dit est, qu'en eux on allege le nauire.

Heudrir

Heudrir, actif. acut. Est pourrir, gaster par encuirasseure & pourriture.

Heudri, m. acut. particip. pass. Est corrompu, putrefié, pourri. Ainsi dit-on vn linge heudri, lors qu'estant ord & sale & encuirassé de graisse, on le laisse eschauffer.

Heur

Heur, m. Est fortune prospere : car sans addition il se prend tousiours en bonne part, comme, L'heur d'vn tel est grand, Bona vtitur fortuna, ac felici rerum successu. On dit neantmoins bon heur plus emphatiquement pour ce mesme, Felicitas. Dont le contraire est malheur, Infelicitas. Il semble qu'il vienne de Grec, qui signifie aussi Teporis oportunitatem ac quandam maturitatem, Car ce qui est fait à heure & temps deu & oportun, succede communéement bien, & est heureusement fait. Aussi disons nous de celuy qui arriue à temps heureux pour luy, qu'il est arriué à bonne heure & celuy à qui est aduenu quelque infortune arriuant en quelque lieu, qu'il y est arriué en male heure. voyez Heureux.

De bon heur, Forte fortuna.

Vn bon heur qui tourne en mal heur, Fœlicitas degenerans in aduersa.

Le bon heur que les anciens pensoiet auoir d'estre esleuz par la voix de ceux de la premiere classe, Omen prærogatiuum.

Se dresser vn bon heur, Facere & parare sibi magnam fortunam.

Qui porte bon heur, Dexter, Auspicatus, Prosper.

Vn signe de quelque bon heur, ou malheur, Portentum.

Perdre l'heur & condition de viure, Amittere statum vitæ.

Heurté, f. acut. Qui par syncope est fait de Heureté, comme Durté de Dureté, Est autant que heur, Bona fortuna, Fœlix retum successus.

Heureux, m. acut. Vient de heur, & signifie celuy à qui la fortune rit, & est à la forme de terme Grec, de la descente de . Fortunatus. Celuy auquel les choses succedent à temps deu & opportun, auquel le temps vient à propos, & à poinct nommé, voyez Heur.

Il n'est point de rien plus heureux, Nihilo beatior.

Estre plus heureux, In meliore causa esse.

Estre le plus heureux du monde, In cælo esse.

Tu as esté heureux en ceci, Venit fœliciter hæc res tibi.

Heureusement, aduerb. acut. Fait de heureux, Fortunatè, Fœliciter, Beatè, Faustè, Prosperè.

Heureuseté, f. acut. Est ce mesme que heur, mais descend de Heureux, Fœlicitas, Beatitudo, voyez Heureté.

Heure

Heure, Hora, l'Espagnol & l'Italien disent aussi Hora.

Demie heure, Dimidiata hora.

Vne heure & demie, Sesquihora.

D'vne heure, Qui dure l'espace d'vne heure, Horarius.

L'heure s'est passée cependant qu'il disoit ceci, Dum hæc dicit, abiit hora.

A cette heure. Modò, Nunc.

A cette heure si tard ? Nunc demum ?

Ille faut à cette heure faire, ou iamais Nunc denique.

Voicy maintenant l'heure que, &c. Nunc illud est quum, &c. B.

Cercher à l'heure qu'on en a affaire, Sub diem quærere. Budæus ex Quintil.

Mais à cette heure que nous sommes chargez de viande, nous, &c. Nunc onusti cibo & vino, confusa & perturbata cernimus.

Vn sergent qui ne faut point à toutes heures, Omnium horarum apparitor. Bud.

Les heures d'apres les leuées de la Cour, Succisiuæ horæ Curiæ B.

Les heures que l'on respond les requestes à la Cour, Horæ libellariæ Curiæ. Bud.

Cependant l'heure a sonné, Ilicet consilium dimissum est. B.

En plaidant l'heure a sonné, Dimissionis senatus hora causa oppressa eo die perorari non potuit. B.

L'heure a sonné sur les defenses de l'intimé, Prouocati defensio, ab hora consilij dimittendi occupata est. B.

L'heure a sonné sur les repliques de l'appelant, Causa vtrinque perorata, (id est, post vtriusque conclusionem) tertia actio, quæ replicatio dicitur ab horæ sono intercepta, vel interclusa est. Budæus.

Plaider à quelque mauuaise heure, ou n'ayant pas le vent à gré, ou les iuges bien propices, Auspiciis forensibus aduersis ius experiri. Bud.

Vne cause plaidée à quelque mauuaise heure, Controuersia agitata maleuolente fori numine. B.

A l'heure qu'il estoit mal à poinct, Iniquo tempore imperatum tributum. B. ex Liuio.

A l'heure, Tempori.

A l'heure du combat, Sub horam pugnæ.

A l'heure qu'il falloit, In ipso tempore.

A l'heure qu'on contoit l'argent, Vt numerabatur fortè argentum.

A la bonne heure, Bonis auibus, Auspicatò.

Allez en bonne heure, Bene ambulato.

En bonne heure, Optimis omnibus. B. ex Cic.

Haute heure se prend pour heure du iour auancée, le Soleil surmontant nostre horizon, & ce iusques à midi, Tardè. Comme, Il dort haute heure, Il se leue à haute heure, c'est à dire, tard, & hors l'heure commune de se leuer. Et est ainsi prinse cette forme de parler, parce que le Soleil va haussant par dessus nostre horizon iusques audit poinct de midi. Selon ce basse heure sera celle de cinq, six, sept heures : & haute heure, chascune de celles d'apres iusques audit sommet de midi. On dit haut iour par mesme raison d'éleuation du Soleil, mais c'est à difference du crepuscule du matin sans plus, voyez Iour haut. & Haute.

Droictement à l'heure, In ipso tempore.

De bonne heure, se prend aduerbialement pour dire tost, Maturè. Et non en la signification dont a esté parlé cy dessus, en la diction Heur : en quoy se void la difference qui est entre ces deux manieres de parler, A bonne heure, & De bonne heure. Ce que le comparatif, De meilleure heure, monstre euidemment, voyez Heur.

De meilleure heure, Temporius, Citiùs, aduerb.

D'heure en heure, In horas.

Dés cette heure pour le temps aduenir, &c. Nunc iam dehinc erit tibi verax, Iam inde erit tibi verax.

En vne heure, Momento horæ.

Plus d'vne heure, Hora amplius.

Pour l'heure, Ad præsens. Ce que se dit aussi sur l'heure.

Sur l'heure, c'est pour lors, pour le present, Tunc temporis, Ad præsens. Ce qu'on dit aussi pour l'heure au 3. liu. d'Aamadis chap. 3. Et s'esmerueilloient grandement qu'il pouuoit estre, mais ils differerent d'eux en enquerir sur l'heure, pource qu'ils virent l'Hermite se reuestir pour dire la Messe.

Tout à cette heure, Iam, Iamiam, Primulum, Nunc iam, Protinus, E re ipsa, In ipso tempore, In præsentia, Nunc nuper.

Veu l'heure du iour, Vt tempus est diei.

Les heures esquelles on n'est pas fort occupé, Tempora subsecundaria.

Ie ne l'eusse pas laissé viure vne heure, Vnius vsuram horæ gladiatori isti ad viuendum non dedissem.

Quelle heure est-il ? Hora quota est ?

Deux heures sont passées, Horæ duæ fuerunt.

Changer d'heure en heure, In horas commutare.

Heures ciuiles & inegales, Horæ ciuiles, Horæ inæquales. Pour ceci entendre, faut entendre que nous auons deux especes de tour : iour naturel, & iour ciuil. Le iour naturel consiste en vingt quatre parties égales, que nous appelons heures, ou heure equinoctiales. Le iour ciuil est depuis Soleil leuant, iusques au soleil couchant : & consiste en douze parties inégales. Ie di inégales, parce que comme les courts iours d'hiuer ne sont égaux aux longs iours d'esté, aussi ne sont les douze heures des vns aux autres. Et pource que chaque iour ciuil de tout l'an consiste en douze heures, & la nuict ciuile en autant, la sixiesme heure du iour est tousiours midi : la premiere heure commence à Soleil leuant : la douziesme & derniere prend fin à Soleil couchant, c'est à dire, quand le Soleil se couche. Parquoy l'onziesme heure du iour ciuil, est vne heure auant Soleil couchant. Quiconque ignorera cette distinction de iour naturel & ciuil, iamais n'entendra le sens de plusieurs bons autheurs.

Heureté

Heureté, Heureux, Heureusement, Heureuseté, Cerchez Heur.

Heurt

Heurt, Tantost signifie choc & rencontre de coup, Illisio, Offensio. Tantost signifie la sommité d'vn coustau, ou montagne, mesme si c'est rocher.

Sans auoir aucun heurt, Inoffenso secundarum rerum cursu. B.

Ils ont eu tant de heurts, Tot incommodis conflictati.

Le heurt & choc de la bataille, Dimicatio prælij.

Heurter & trebucher, Offendere, Offensare.

Heurter contre quelque chose & froisser, Allidere, Illidere, Copulsare.

Heurter à des rochers, Appellere ad scopulos, Nauem impingere.

Heurter du front contre le front d'vn autre, Coniscare.

Heurter sa teste contre l'huis, Allidere, vel impingere caput ostio, vel ad ostium.

Se heurter à vn tronc de bois, Offendere ad stipitem.

Se heurter à vne pierre, In lapidem incidere.

Les boucs se heurtent l'vn l'autre des cornes, Inter se arietes aduersis cornibus incursant.

Chose à quoy on se heurte & arreste, Offendiculum scandalum.

Heurter & ietter par terre, Arietare.

¶ Heurter ou frapper à la porte, Pulsare ostium, Percutere fores.

Heurter du poulce à l'entrée de la porte, Incutere pollicem limini.

Heurter & frapper des doigts, Digitis concrepare.

Ie heurteray à la porte, Pulsabo ianuam.

Qui est-ce qui a heurté si fort à ma porte, Quisnam à me pepulit tam grauiter fores ?

Heurter des pieds, Plausum dare.

Heurté, Offensus.

Contre quoy on n'a point heurté, Inoffensus.

Heurtant, Offensans.

Heurtement ou Heurtis, Impulsus, Illisus, vel Pulsatio.

Heusse

Heusse, f. penac. Est la cheuille de fer platte, & large par enhaut, & ronde en bas, laquelle passe à trauers la happe & les bouts de l'aisseul sortans hors le museau des moyeus des rouës, & les contretient qu'elles ne s'eschappent dudit aisseul.

Hexamilo

Hexamilo, Est vne muraille contenant six mille ou deux lieuës de long, depuis le goulfre de Patras appelé Sinus Corinthiacus, iusques au goulfre de l'Egine qui fut dit Sinus Megaricus, Où iadis fut la ville de Corinthe, maintenant reduit en vn petit village appelé Corentho. Cet Hexamilo est au lieu que anciennement on disoit, Isthmus, Hexamilum vocant ; qui quidem locus murum in sex millia-


riorum spatium porrectu habet, in iis angustiis quæ Aegeum mare Ioniúmque disterminant : ac Peloponnesum totam (hodie Moream vocant) ita includit, vt eam veluti insulam efficiat. Hunc murum Amurathes secundus expugnauit ac demolitus est, vt illac pateret ei ingressus in proximas regiones.

H I

Hibou

Vn Hibou, Noctua, Vlula, Bubo.

Hideur

Hideur, Horror.

Hideux, Sentus, Horridus, Perhorridus.

Hideux ou horrible a voir, Aspectu horridus, Hispidus.

Hideuses entrailles, Exta atrocia.

Aucunement hideux & laid, Subhorridus.

Hideusement, Horridè, Toruè.

Hie

Hie, f. penacut. Est vn outil & instrument de paueur, fait d'vne grosse piece de bois, de quatre à cinq pieds de long, arrondie en fuseau, c'est à dire grosse au milieu & gresle aux bouts, ansée de deux anses audit milieu, par lesquelles le paueur l'empoigne à deux mains, pour coigner les grez du paué, & celuy des bouts qui coigne reuestu d'vne frete qui est vn cercle plat de fer, large de deux doigts, qui entretient ledit bout, & empesche que au coigner il ne s'entreouure & se fende. On en vse aussi à ficher les gros pilotis, Fistuca.

Hier, Fistucare, Fistuca adigere, Impingere.

Qui est hié, Fistucatus.

Hiement, Fistucatio.

Hiebles

Hiebles, Chamæacte, Ebulum, siue Ebulus.

Hier

Hier, Heri literis transpositis.

Deuant hier, Nudiustertius, Ante diem tertium.

Hierre

Hierre, Hedera.

Vne sorte de liarre qu'on appelle Hierre, Cissus.

Hierre terrestre, Chamæcissos.

Qui est fait d'hierre, Hederaceus.

Qui est plein d'hierre, Hederosus.

Hinard

Hinard, Obstipus, Obstipum caput.

Hipocras

Vin Hipocras, Aromatites.

Hipocras d'eaue, Aqua mulsa. B.

Hippercorentin

Hippercorentin en Bretagne, Cadetes.

Hire

Hire, f. penac. Est vn instrument de bois, de six ou sept palmées de haut, & de la grosseur de la cuisse, moussu par les deux bouts qui sont ferrez d'vn large anneau de fer, & plus gresles que le milieu d'iceluy ; si qu'il est de la façon d'vn aisseul de charrette, & a deux anses en iceluy gros du milieu, par lesquelles il est esleué par le batteur, & coigne sur le paué, pour enfoncer & comme enraciner le grés dans les rez de chaussée, qui est l'vsage auquel il sert.

Hirondelle

Hirondelle, Nom propre d'oiseau, Hirundo, voyez Arondelle.

Nid d'hirondelle. Nidus hirundininus.

Hisnel

Hisnel, Acer, Strenuus, voyez Isnel.

Hisope

Hisope, espece d'herbe, voyez Hyssope.

Histoire

Histoire, Historia.

L'histoire des choses qui sont faictes d'an en an, Annales.

L'histoire des choses aduenuës selon l'ordre des temps, Temporum descriptiones.

Appartenant à histoire, Historialis.

Nous touchons quelque histoire, In aliquem historiam vestigium ponimus.

¶ L'histoire d'vne tapisserie, ou chose semblable, Argumentum operis cælati, vel textilis picturæ & peripetasmatum. Bud.

Fait par histoires & personnages, Historialis.

Historien, Historicus.

Historier quelque lambris à la Mosaïque.

H O

Hlotaire

Hlotaire, m. penac. Est le nom propre d'vn homme, duquel plusieurs Roys de France ont esté nommez. Les anciens le prononçoient du son de la lettre Hebraïque Cheth, ainsi que cet autre nom Hlouis : & pour cette cause on trouue en plusieurs anciens Annalistes de France escrits à la main, mesme en l'exemplaire de Aimoin le Moine, tels mots escrits ainsi, Hlotarius, Hlouis, Hludouicus. Lesquels ont esté par apres escrits par C. Clotaire, Clouis, pour representer la prononciation de la lettre H. proferée de mesme que ledit Cheth Hebraique. Ce qui pareillement est aduenu à maints mots Hebrieux, representez par les Latins, voire en icelle mesme lettre Cheth, Et quelque temps en suite comme il est à presumer, s'esgarant l'ancienne ortographe Françoise quand & l'ancienne prononciation, tels mots ont commencé d'estre escrits & prononcez sans aspiration, Lotaire, Louis.

Hlouis

Hlouis, m. pen. Nom propre dont plusieurs Roys de France ont esté pareillement nommez, voyez Hlotaire.

Hobe

Hobe, vne hobe.

Hober

Hober, neutr. acut. id est, Bouger, Moueri. Ne hobe de là, Illinc ne te moueas. Aux vigilles de Charles septiesme, L'on n'eust osé de là hober, ne partir deux lieuës à la ronde. Aucuns pensent que de ce mot vienne Aubeine, qui est le droict que le Roy a aux biens des estrangers

non naturalisez, mourans dans le royaume, & que à cette cause il le faille escrire hobeine, parce que l'estranger hobe & passe de son pais en vn estranger, mais les autres interpretent Aubeine, Alieniuena, ou Aliundeuena, ou Alibi natus.

Hobere

Hobere, voyez Aubere.

Hobin

Hobin, Asturco, Equus tolutarius.

Hobreau

Hobreau, oiseau de proye cogneu de tous. Aucuns l'appellent Subbuter.

Hochequeuë

Hochequeuë, voyez Battemare.

Hocher

Hocher, Quatere, Concutere.

Souuent hocher, Quassare.

Hocher la teste, & en faisant monstrer signe de non vouloir quelque chose, Abnuere.

Hochet

Hochet de petits enfans, Sistrum infantile, vel Crepundium. B. Crepitaculum puerile. ex Quintil.

Hodé

Hodé, c'est à dire Las, ou Lassé, Fessus. Il vient du mot Grec xxxxx, id est, via. Fessus de via.

Hogue

Hogue, f. penac. Nicole Gilles en la vie du Roy Philippe de Valois : Le Roy d'Angleterre vint en France auec bien deux cens nefs sur mer, & à grande armée descendit à la Hogue sainct Wasten Cotantin.

Hoguiner

Hoguiner, Lacessere, Inquietare, Molestiam exhibere, Infestare, Molestare.

Hoguinement, Inquietatio, Molestia.

Les Hoguines d'vn homme armé.

Hoho

Hoho, si tost ? Hui, tam cito ?

Hoho en souspirant, Bono animo es, duces vxorem hanc. æ. Hem. n. Bono animo es inquam.

Hoho, di moy ie te prie, louës-tu ceux qui trompent leurs maistres ? Eho quæso, laudas qui heros fallunt ?

Hoigner

Hoigner, ou Hongner, Vsez des formules de Grommeler, Gronder, Grongner.

Hoir

Hoir, Hæres.

Luy, ses hoirs, & ayans cause, Ipsum, hæredémve eius, eúmve ad quem res tum pertinebit. B.

Stipulant & acceptant pour luy, ses hoirs & ayans cause, Stipulatus est sibi, posteris, hæredi, eíve ad quem res ab eo pertinebit. Budæus.

Hoirie, Hæreditas.

Hola

Hola, hola, Heus, heus.

Hola, hola, c'est assez, Ohe, iam satis est.

Hola, hola, ne disons rien qui ne soit bon & honneste, ne disons mal de personne, Bona verba quæso. B. ex Macrob.

Holande

Holande, est vne Comté, Inferior Batauia. Hollandia. Hollandiam à cauitate, quod sit cauernosa & poris plena : vnde subtus aquea est, appellatam volunt. Hol enim Flandiris significat cauum, & Land prouinciam.

Hollandois, Batauus. Hollandus.

Hom

Hom, C'est en ancien langage François ce qu'on dit homme, Homo. Dont le pluriel est homs, & auec l'article des anciens li homs, nous disons hommes & les hommes, Homines. L'opinion d'aucuns est qu'on en vse encore à present en ses phrases, On dit, L'on cognoist, & semblables, dicitur, perspicitur, & qu'il faut escrire, hom dit, l'hom cognoit, comme si on disoit homme dit l'homme cognoit. Mais il faut plustost estimer que, on, est vne particule dont le François vse auec le verbe actif pour exprimer les verbes impersonels de voix passiue, on verra, on donnera, Videbitur, dabitur ; & nos hodiéque in significatione verborum impersonalium passiuæ vocis vtimur, vt Curritur. Hom cueurt, vel l'hom cueurt, id est, Homo currit. Ce que vulgairement par ignorance ou inaduertence beaucoup de gens escriuent, On, L'on, On dit, L'on dit.

Hom (l')

L'hom, voyez L'on.

Homar

Homar, ou escreuice de mer, Astacus.

Homicide

Homicide, ou meurtrier, Homicida.

Homicide, ou Meurtre, Homicidium.

Iuger des Homicides, Exercere quæstionem inter sicarios.

Hommage

Hommage, C'est la submission que le vassal fait à son seigneur, pour signe qu'il deuient homme d'iceluy.

Foy & hommage, Fides clientelaris, Fides & obsequium. Bud.

Faire la foy & hommage, Authoramentu inire lege clientelaru. B.

Receu en foy & hommage, Fœdere authoratus. Bud. Ad Clientelam admissus, Ad Clientelæ, seu ad Clientelariæ fidei ac sponsionis professionem admissus.

Tenir en foy & hommage, C'est tenir à la charge & sous l'obligation de la prestation & accomplissement des choses iurées & promises au seigneur Feodal en nous receuant par luy à la foy & hommage du fief mouuant de luy, ou moyennant la foy & hommage à luy par nous faicte dudit fief, ou bien à tiltre de foy & hommage à luy deubs & faits, Iure clientelari possidere. B.

Homme

Homme, m. penac. Signifiant en general tout homme, Homo. Il se prend en special pour vassal terme correlatif de cet autre seigneur Feodal : ainsi dit-on que le seigneur Feodal par faute d'homme peut mettre en sa main le fief mouuant de luy, c'est à dire par faute de vassal. Il est prins ainsi, parce que le vassal faisant sa foy & hommage, deuient bome, c'est à dire, tenu & subiect à son seigneur Feodal. Cliens.

Vn home ayat quelque chose de vertu plus que de l'homme, Heros heroïs.

Homme contrefait, Monstrum hominis.

Homme de bien, Homo abstinens, Integer. Bud. ex Cic. Frugi. Et par ironie, ó l'homme de bien, Vir bone, scilicèt.

Paruenir à estre homme de bien, Ad frugem bonam euadere.

Assez homme de bien, Haud impurus.

Deuenir homme de bien, Redire in rectam semitam, siue in viam.

Tu es homme de bien, Macte virtute. Bud.

Quand on est deuenu homme, Confirmata ætas.

Demi homme, Semiuir, Semihomo, Vegrandis, Homo semissis.

Homme de guerre, Miles, Stratiôtes, Stratiôtis.

Homme de bras, qu'on dit aussi homme de peine, celuy qui trauaille & gaigne sa vie à la peine de ses bras, Operarius, xxxxx, Qui est plus general que . Le Languedoc l'appelle Trabalhadour & afanadour, auec plus d'energie, celuy qui au trauail & ahan gaigne sa vie. Ouurier est de signification plus generale.

Homme de peine se prend ores pour celuy qui est penible, Laboriosus. Et ores pour homme de bras, ou brassier, c'est à dire gaignant sa vie à la peine de ses bras, voyez Homme de bras.

Vn doux homme, Lenis.

Homme excellent en vertu, Præstans virtute homo.

Petit homme, Homuncio, Homunculus, Homulus.

Tout homme sçauant desprise cela, Doctissimus quisque contemnit illud.

Hommes tristes & seueres, Tetrici homines.

Homme qui ne mange guere souuent en compagnie, Homo rari conuictus. Son contraire est, Homo quotidiani conuictus.

C'est vn homme à part, Hic homo suus est. B.

Homme inuentif, Ingeniosus homo. B.

Homme complet, Homo nulla dote à natura fraudatus. B.

Vaillant homme, Vir.

Vn homme qui a autresfois exercé l'estat de grand maistre en l'hostel d'vn Roy. Præfectorius vir.

C'est vn homme qui n'a que faire, Liber homo, Feriatus homo.

Homme qui n'a guere veu, Homo municipalis.

Homme qui est de vie entiere, Sanctissimus vir.

Vn homme qui est en aage de virilité, Vir.

Homme qui n'est point superflu en habits, Cultu, vel in cultu modicus.

Homme qu'on ne sçauroit trop estimer, Quantiuis pretij homo.

Combatre homme à homme, Inire certamen singulare cum aliquo, Ferro decertare cum aliquo, Dimicare, Confligere, Manum conserere cum aliquo.

¶ Nul homme, Nemo, Nullus homo.

A chacun homme, Viritim.

¶ Autrement qu'il n'appartient à vn homme de faire, Inhumanè.

Quand l'homme fait autrement qu'on ne doit l'vn à l'autre, Inhumanitas.

Appartenant à l'homme, Humanus.

Comme vn homme doit faire, Humanè.

Il luy est aduenu selon la nature & condition de l'homme, Humanitus illi accidit.

A la façon & maniere d'vn homme, Humanitus.

Ce n'est point fait d'homme, Parum virile est.

C'est chose qui aduient aux hommes, Humanum.

S'il me fust aduenu ce qui aduient aux hommes, Si quid mihi humanitus accidisset.

Deuenir homme, Deuirginari.

Tu es bien homme pour ce pouuoir faire, Est tuorum neruorum.

Se monstrer homme, Ostendere, vel præbere se virum.

Tu te monstres homme, Homo es.

Si tu ostes d'entre les hommes la, &c. Si exemeris de natura rerum beneuolentiæ coniectionem.

Il me semble qu'il n'y a chose qui sente moins son homme, que de, &c. Nihil mihi minus hominis videtur, &c.

Tourner vn homme & l'induire à faire ce qu'on demande, Mollire hominem.

Vn homme qui fait bien vn procez criminel, Quæsitor callidus & solers. B.

Homme fascheux, qui n'a point de douceur, qui ne se peut accommoder aux meurs des autres, Homo refractarius, id est durus. B.

Homme de petit cœur, & qui n'est homme pour se faire valoir, Homme de petite entreprise, Minutus homo & angustus. B.

Homme de bon cœur, ou de gentil cœur, Vir ingenuus. B.

Vn homme tousiours prest, Homo obuius & expositus, plenúsque humanitatis. B. ex Plin.

Homme prest à faire tout ce qu'on veut, Homo quiduis temporis, id est, omnium temporum horarúmque. B. ex Cic.

Ie ne sçay quel homme tu es, Quid hominis es ? B. ex Terent.

Vn tres-homme de bien de son estat, Ordinis sui frugalissimus homo B. ex Cic.

Tu es homme de bien, Frugi es B.

Tu es homme de bien, & diligent aloüer, Tu quidem macte virtute diligentiáque esto. B. ex Liu. Se faire homme de bien, Ad bonam frugem euadere. Budæus ex Lactantio.

Il sembloit bien estre homme de cœur, Specimen animi præ se ferebat. B. ex Liu,

Voila dequoy sert vn homme d'esprit ou de cœur, Hem viro vir quid præstat. B. ex Terent.

Mon homme, id est, mon vassal & subiect.

Hommet, Hommelet, Homuncio, Homunculus, Homulus.

Homologuer

Homologuer, Vulgò Emologuer, Ratum facere.

Comprobare, xxxxx, id est, Author fio, Assentior, Permitto.

Homologuer l'accord fait entre les parties, Litis decisæ authorem fieri. Budæus.

Accord homologué par la Cour, Lis authore Curia decisa & composita. Bud.

Hon hon

Hon hon, Atat. Quand on a petit à petit apperceu quelque mal.

Hongner

Hongner, voyez Hoigner.

Hongre

Hongre, Signifie ores celuy ou celle qui est du pais de Hongrie, combien qu'on le deust plustost en cette signification escrire sans aspiration, Ongre, ou Vngre : & ores chastré, qu'on dit autrement senné, Cui exerti sunt testiculi : Mais le François attribue ce terme en cette signification, specialement aux cheuaux chastrez.

Hongrie

Hongrie, voyez Austriche.

Honneflevr

Honneflevr, Port de mer en Normandie.

Honneste

Homme Honneste, loüable, & de vertu, de bonne reputation, Honestus.

Fort honneste, Homo cum primis honestus.

Honneste homme & courtois, Bellus homo, Vrbanus, Ciuilis.

Honneste, mignon, & ioli, Lautus homo.

Habit honneste, & non point dissolu, Sanctus ornatus.

Il n'est pas honneste, Non decet.

Il n'estoit guere honneste, Vix satis decorum.

Il a semblé estre plus honneste, Ex dignitate visum est. B. ex Liu.

Vne chose de laquelle il n'est pas honneste à vn homme de douter, Indigna homine dubitatio.

O gens honnestes, Macte.

Vn des honnestes qu'on trouue point, Homo cum primis honestus.

On l'estimoit vn des honnestes qui fust en sa ville, Honestissimus inter suos numerabatur.

Honnestement, Dignè, Honestè, Lepidè, Speciosè.

Honnestement & sans reproche, Frugaliter.

Il ne fait pas honnestement, & selon que raison le requiert, Non par videtur facere.

Honnesteté, Honestas.

Saincteté & honnesteté, Sanctitas, siue Sanctimonia.

L'honnesteté & equalité de laquelle les citoyens vsent les vns auec les autres, Ciuilitas.

L'honnesteté & noblesse qu'ont les franches personnes, Ingenuitas.

Vn des premiers en honnesteté, Homo cum primis honestus.

Il estime tant honnesteté, que, &c. Eo loco habet honestatem, vt sine ea, &c.

Il n'estime nul autre bien que honnesteté, Illi præter honestum, nihil est in bonis.

Entamer l'honnesteté, Honestatem delibare.

Faire quelque chose contre l'honnesteté & debuoir, Decedere de officio.

Garder l'honnesteté, Tenere decus.

Sans honnesteté garder, Importunè.

En mettant à part l'honnesteté, Misso officio.

Vser d'honnesteté, Munditiem adhibere.

Il est d'honnesteté, Bonis moribus conuenit. B. ex Iustiniano.

A qui il ne chaut plus de bien & d'honnesteté, Iam vappa factus. B.

Honneur

Honneur, m. acut. Vient de ce Latin, Honor, & en retient la signification : Mais il a esté vsité aussi par les anciens pour la dignité qu'a le vassal d'estre fieffé par vn Roy ou grand Seigneur, & consequemmet pour le fief mesme duquel le vassal a esté par luy honoré. Ainsi on lit en Guy de Waruich : Ie vous veux reuestir de cette cité, & de toute la seigeurie & honneur qui y append pour estre vostre. Et quand vn Roy haranguoit son armée pour donner la bataille, il concluoit ainsi. Auant mes Barons, qui me rendra mon ennemi mort, ou prins, ie luy croistray son honneur d'vne bonne ville.

Honneurs funebres. Pompa funebris. L'Espagnol le dit sans adiection, Honrras, c'est le conuoy d'vn trespassé, au deuxiesme liure d'Amadis chapitre premier. Ce nonobstant apres que le corps fut inhumé, & que l'on eut mis fin aux honneurs funebres accoustumés.

Honneur & reuerence, Reuerentia Obseruantia.

L'honneur & reputation qu'a vne personne d'auoir fait quelque chose, Decus decoris.

Honneur accoustumé d'estre donné, qui n'est point extraordinaire, Honos vsitatus.

Honneurs appartenans & deubs, Meriti honores.

Honneurs auancez, C'est à dire qu'on donne auant le temps, Festinati honores.

Honneurs deubs de droict, Honores iusti.

Conuoiteux d'honneur, Auarus laudis.

Qui ne demande point d'honneurs, Parcissimus honorum.

Il a oublié son honneur, & sa reputation, Omisit dignitatis memoriam. Liu. lib. 23.

Lieu d'honneur, Locus ad agendum amplissimus.

Auec honneur, Honoratè.

Dits auec grand honneur & bruit, Splendidè dicta.

Auec grand honneur, Honorificè.

Pour l'honneur de Dieu, Per Deos immortales. B. ex Cic.

Pour l'honneur & l'amour d'eux, Cæsar honoris Diuiciaci at que Heduorum causa sese eos in fidem recepturum & conseruaturum dixit. B. ex Cæs.

C'est pour l'honneur, Captat plausum. B. ex Cic.

Que doy-ie faire pour mon honneur ? Quid officij mei esse putas ? B. ex Sueton.

Contre l'honneur de Dieu & le deuoir qu'on doit faire enuers les peres & meres, Impiè.

En quel honneur as-tu esté ? Quo numero fuisti ?

En tout honneur, Honorificentissimè.

Sans honneur, Inhonoratus.

Dire sauf vostre honneur, Præfari honorem.

Sauf l'honneur des escoutans, Honos auribus habitus sit. Budæus ex Curtio.

Autrement comment m'en iroy-ie d'ici mon honneur sauf ? Alio pacto honestè quomodo hinc abeam ?

¶ Abolir par larrecin l'honneur & memoire des faits d'aucun, Depeculari laudem alicuius.

Acquerir honneur en se gouuernant bien en son Consulat, Honori habere Consulatum suum.

Adiuger à aucun quelque honneur, comme de pouuoir triompher, ou autre chose, Honores alicui habere.

Augmenter & accroistre l'honneur de quelqu'vn, Dignitatem alicui adiungere.

Auoir honneur, Laudem ferre.

Qui a honneur & loüange, Compos laudis.

Auoir en honneur, In honore habere.

Aimer honneur, Duci gloria.

Blesser l'honneur d'aucun & sa bonne renommée, Offendere existimationem alicuius.

Qui brigue & pourchasse honneur ? Ambitiosus.

Il departit de son honneur à Scipion, Cum Scipione honorem partitur.

Soubstraire à quelqu'vn & ne luy donner point l'honneur qui luy appartient, Detrahere honorem debitum alicui.

Vous luy auez donné l'honneur d'auoir mis en fuite, &c. Vos illi fugati exercitus dedistis decus.

Emporter honneur, Auferre gloriam.

Esleuer en honneur, Adornare, vel ornare aliquem, Inaurare aliquem.

Estre en grand honneur, Esse summo honore.

Estre né de gens de bien & d'honneur, ou de reputation, Honesto loco natum esse.

Faire honneur à quelqu'vn, Decorare, Decus dare, Honestare, Ornamento esse, Habere honorem alicui, Habere in honore aliquem, Honorem afferre alicui.

Faire à quelqu'vn cet honneur de le constituer Roy, Aliquem regio honore afficere.

Faire honneur à ses ancestres, & accroistre la reputation de la race, Esse dignitati & honori parentibus.

Il fait honneur à ses parens, Ornamento est propinquis. Budæus ex Liuio.

Faire honneur au conuoy de quelqu'vn, Cohonestare exequias alicuius.

Faire grans honneurs à vn mort, Effundere honores in mortuum.

Pour faire honneur & la reuerence, Honoris causa.

Accompagner aucun quand il va en quelque lieu, pour luy faire honneur, Officij causa prosequi aliquem.

Il luy fait cet honneur de l'appeler Orateur, Nomen oratoris ei indulget. B. ex Quintil.

Aller saluer aucun pour luy faire honneur, Officiosè ire salutatum.

On leur a fait aussi grand honneur qu'il estoit possible de faire, Diis immortalibus, quantus maximus poterat, habitus est honos.

Cet honneur t'a esté fait, Habitus est hic tibi honos.

Faisant honneur, Honorificus.

Parlant aux communautez priuéement, & leur faisant honneur, Honorificè ciuitates appellando.

Garder son honneur, Pudori consulere, Tueri dignitatem.

Ie garderay ton honneur, De hoc ita tecum contendam vt conseruem dignitatem tuam. B. ex Cic.

Eux mettant peine de garder l'honneur qu'ils auoient acquis le iour de deuant, Ipsis ad obtinendum hesternum decus adnitentibus.

Mettre en honneur, Cohonestare.

Oster l'honneur à quelqu'vn, Detrahere & spoliare dignitatem alicuius.

Paruenir à grand honneur, In gloriam summam venire.

Paruenir à degrez d'honneur sans peine, & en se mocquant, Per ludum & negligentiam peruenire ad honores.

L'honneur des iuges y pend, Caput atque existimatio iudicum agi putatur. B.

Perdre son honneur acquis, Facere naufragium gloriæ, De gradu dignitatis dimoueri.

Il a perdu tout honneur, Deformata hominis dignitas. B.

Porter honneur, Perhibere honorem. Honorem alicui habere, Obseruare aliquem.

Porter honneur & reuerence à iustice & à la Cour, Maiestatem iustitiæ & Curiæ authoritatem comiter conseruare.

Porter honneur & reuerence à la Cour souueraine, Iustitiæ summæ reuerentiam ferre. B.

Porter honneur à quelqu'vn comme à Dieu, In Deum aliquem reponere.

Ausquels Cesar portoit plus d'honneur, Quos præcipuo semper honore Cæsar habuit.

Celuy apporta gros honneur à Milo, Hic honori summo nuper nostro Miloni fuit.

Portant honneur à aucun, Obseruans.

Prouuoir à son honneur, Existimationi consulere.

Quand il est question de l'honneur & du bien, Non re magis quàm opinione periclitari. B.

Recouurir son honneur, Extinguere suam infamiam re aliqua, Eleuare ignominiam.

Rendre l'honneur de son hoirie immortel, Augere posteritatis immortalem gloriam.

Sortir à son honneur de quelque affaire, & s'en desuelopper, Expedire se de re aliqua.

Ne tenir conte d'honneur, Auersari honorem.

Vous n'auez pas tenu grand conte de mon honneur, Vilis vobis honor meus fuit.

Venir en honneur & reputation, Inclarere, Inclarescere.

C'est par mon conseil que tu es venu en si grand honneur, Proficiscitur à meis consiliis tua laus.

Honorable, Honorabilis, Honorificus, Magnificus.

Amende honorable, Traductio criminis damnatorum supplex & tædifera, & tanquam stigmatica. B.

Honorablement & ornéement, Condecorè, Honoratè, Honorificè, Magnificè.

Honorer, Honorare, Honestare, Cohonestare, Honorem tribuere, Aliquem honoribus impartire.

Honorer quelqu'vn autant que son pere, Colere loco parentis.

Qui honore Dieu, & a tousiours memoire des biens qu'il luy fait, dont il l'en remercie, Colens religionum.

Estre honoré de quelqu'vn, In honore esse apud aliquem.

Estre honoré des hommes, & auoir grand bruit, In honore hominum, & in honore famæ esse.

Estre prisé & honoré de la victoire qu'on a eu contre ses ennemis, Laudem ex hostibus reportare.

Fort honoré & prisé, Laude conspicuus.

Honni

Honni, m. acut. C'est vituperé, laidangé, Probrosus. Et par consequent maudit, comme en cete deuise du Roy d'Angleterre, Honni soit qui mal y pense.

Estre honni & à deshonneur, In probro esse.

Honnir, c'est deshonorer, outrager, haïr, villenner, maudire, blasmer, diffamer. Fœdare, Dedecorare, Maculam alicui imprimere, Aeternas maculas alicui inurere, Infamiam alicui inurere, Honnir en Picard, signifie maculer & ordir.

Se honnir & deshonorer, Turpitudinem sibi infligere,

Honte

Honte, Ignominia, Pudor, Verecundia.

La honte qu'on a de s'enfuir, Deformitas fugæ, negligentiæque alicuius.

N'eust-ce point esté vne grande honte si, &c. Nonne esset puditum, si hanc causam, &c.

Ils commencent à crier que c'estoit grande honte, Tum verò indignum facinus clamitantes. B. ex. Liu.

Honte leur vient au deuant de l'esprit, & les vient assaillir, Pectora versat illis pudor.

¶ Auec honte, Verecundè, Pudenter.

Sans honte, Impudenter.

Auoir honte, Verecundari, Pudere.

Auoir honte du fait d'autruy, Dispudere.

Auoir quelque peu de honte, Suppudere.

Auoir honte de se trouuer deuant aucun, Erubescere ora alicuius.

De quoy on doit auoir honte, Pœnitendus, Erubescendus, Pudendus.

I'ay honte de nous voir ainsi habillées comme nous sommes, Pœnitet ambarum ornatæ vt sumus.

I'ay honte de l'homme, Pœnitet me hominis.

N'as-tu point de honte de ceci ? Non te hæc pudent ?

Le Roy a eu honte, Subiit regem verecundia.

Qui n'a aucune honte, Longissimè à pudore remotus, Inuerecundus, Impudens.

Dire honte & vilenie, Improbrare.

Effacer la honte qu'on a eu d'auoir perdu vne bataille, Delere maculam bello aliquo susceptam.

Effacer vne honte, & recouurer honneur, Eleuare ignominiam.

Faire honte, Ignominiam inferre, Pudorem plagiario imponere, Ferire frontem alicuius.

Ie te feray cette honte, Obstringam te hac verecundia. B.

Perdre toute honte, Perfricare faciem, vel frontem, Perfricare os.

Receuoir grande honte & grand vitupere, Maculam suscipere.

Venger la honte d'aucun, Demere ignominiam alteri.

Se Hontoier, ou Rougir de honte, Erubescere.

Honteux, Pudens, Particeps pudoris & verecundiæ, Verecundus, Pudibundus.

Estre honteux, Pudefieri, Pudorem colere, Pudorem gerere, Verecundari, Verecundia teneri.

I'ay esté si honteux, que ie ne l'ay osé frequenter, Clausit pudor meus mihi consuetudinem illius.

Faire honteux, In verecundiam adducere.

Les honteux le perdent, In aula pudentes & prudentes non eodem iure sunt vel numero.

Chose honteuse, Pudenda res.

C'est chose honteuse de le dire, Verecundum est dicere.

Fuite honteuse, Fuga ignominiosa.

La partie honteuse d'vne personne ou d'vne beste, Natura, Naturalia, Verenda verendorum.

La partie honteuse du corps où il croist du poil, Pecten.

Honteusement faire mourir vn homme, Ignominiosè hominem occidere.

Hoquet

Le Hoquet, Singultus huius singultus.

Auoir le hoquet, Singultire.

Qui a fort le hoquet, Singultans.

Hoqueter, Singultire.

Hoqueton

Hoqueton, m. acut. Est vn mot fait de article masculin Grec, & de xxxxx, nom Grec, & signifie cette façon de saye court sans manches, que portent assez communéement les hommes de village. Mais à la Court ce mot est approprié au saye n'ayant que les espaulieres, orfaurisé de l'emprise du Roy qui regne, que les archers de sa garde portent à sa suite. La façon duquel telle qu'on la void, recerche plus le mot Latin Tunica. Selon la description de Festus, que le Grec susdit xxxxx, voyez Tunique.

Hoqueton d'archer auec la deuise du Roy, Exomis in argentata cum tessera Regia.

Vn hoqueton de guerre, Paludamentum, Sagum.

Hoquetons auec la deuise du Prince, Tunicæ militares cum tessera principis, Exomides inargentatæ cum tessera Regia. Bud. On les appelle aussi hoquetons argentez, & Hoquetons d'orfauerie.

Horée

Horée, Pluuiosa tempestas ad horam durans, vel circiter, Nimbus. Aucuns l'appellent vne ondée d'eauë, les autres vne Guilée.

Horion

Horion, Ictus.

Horloge

Horloge, Horologium.

Horloge a sablon, Arenarium horologium.

Horloge au Soleil, Solarium.

Horloge d'eaue, Clepsydra.

Vaisseaux qui seruent d'horloge, Vasa horoscopa.

Hormis

Hormis vn tel, Illo excepto. voyez Fors.

Horoscope

Horoscope, ou l'ascendant de la natiuité, Horoscopus.

Horreur

Horreur, Horror.

Auoir en horreur, Abhorrere, Abominari, Detestari, Execrari.

Horrible, Horribilis, Durus, Execrabilis.

Horrible, ou cruel à voir, Triste, Horrendum.

C'est chose horrible & espouuentable à ouyr, Nefandum auditu est.

Horriblement.

Horribleté.

Hors

Hors, Extra, Foras, Il vient de Foris, ou Foras, en muant f en h.

Hors d'haleine, Exanimatus. B.

Hors d'ici, ou, Allez hors d'ici, Abite.

Il est hors de la maison, Foris est.

Hors du sens, Hors de soy, Alienatus mente, Amens.

Hors temps & heure, Intempestiuè.

Mettre hors, Producere, Proferre.

Les parties mises hors de Cour, & de procez, Facessere è Curia iussi, litémque dirimere pro derelicto habendam. B.

Horsmis, acut. Preposition exceptiue, Præter, præterquàm. Et est composée de Hors & Mis. Les anciens disoient Mis hors, à contrepoil, c'est à dire la derniere syllabe preferée. Gaguin au traicté des heraults : Vous les tiendrez secrets, mise hors trahison pourpensée. c. horsmis trahison premeditée.

Hospital

Hospital, Hospitium. C'est aussi l'alliance que deux ont ensemble de s'entreloger quand ils vont au pais l'vn de l'autre.

Enuoyer à l'hospital, Euertere bonis omnibus ac fortunis Bud. ex Cic.

Ie m'en vay à l'hospital, Mihi ad manticam res rediit. Bud.

Hospitalier, Nosocomos.

Hospitalité, Hospitalitas. C'est aussi la courtoisie & liberalité de recueillir & festoyer les estrangers en sa maison.

Quitter à aucun le droict d'hospitalité & d'alliance qu'on a enuers luy, Hospitium renuntiare.

Host

Host, m. voyez Ost.

Hostage

Hostage, voyez Ostage.

Hoste

Hoste, ou Hostelier, Hospes. C'est vn terme commun tant à celuy qui loge, qu'à celuy qui est logé, car tous deux sont appelez hostes.

Vn hoste & passant qui va en l'hostellerie, Hospes, vel Diuersor diuersoris.

Penser à bien traicter ses hostes, Hospites accurare.

Hostel

Hostel, C'est proprement vne maison, manoir, domicile & logis, Domus Hospitium. Au village on en vse ainsi ordinairement, comme on faisoit anciennement és villes aussi. Mais à present on n'attribue ce mot d'hostel à Paris & autres villes, si ce n'est par certaines prerogatiues aux logis des Princes, grands seigneurs, & du publique, comme l'hostel de Bourbon, l'hostel de Bourgoigne, l'hostel d'Albret, l'hostel de ville : & les autres domiciles, appelle-on maisons ou logis, & si bien on trouue das Paris aucunes maisons de gens au dessous de ce qualibre, inscrites de ce mot hostel, Comme l'hostel de Mendoce, ce n'est que abus & folle outrecuidance de ceux qui l'vsurpent induement, outre le cours que ledit mot Hostel a à present. On disoit anciennement l'Hostel par antonomasie pour le logis du Roy, ce qu'on dit à present le chasteau, Palatium Regis, xxxxx, Regia. Liu. lib. 23. Dont le vestige demeure encore aux offices de Preuost de l'hostel & des Maistres des requestes de l'hostel, & la maison du Roy : lequel mot est demeuré aux officiers d'icelle, voyez Maison. Le Languedoc & nations adiacentes en vsent indifferemment pour le logis d'vn chacun : mais ils l'escriuent & prononcent Hostau. & l'Italien par vsurpation dit Hostello.

Hostel-Dieu, c'est vn hospital, Nosocomium, Xenodochium. Ainsi dit, parce que les poures y sont receus pour Dieu.

Le maistre de l'hostel-Dieu, ou Hospitalier, Nosocomos.

Hostel de ville, Basilica, Curia municipalis, Comitium Parisiense. B.

Conuenir à l'hostel de la ville, Coire ad comitia municipalia, vel ad Curiam municipalem. B. ex Vitru.

Maistre d'hostel, Cellarius, Architriclinus.

Bon maistre d'hostel, Struere fercula doctus. B.

Hosteler vn homme, id est, le loger.

Hostelier, Hospes, Stabularius.

Hostelerie, Diuersorium, Diuerticulum, Stabulum meritorium, Taberna meritoria, Taberna diuersoria.

Se loger en vne hostelerie, Diuerti apud hospitem.

Hostelage. Hospitalitas.

Hostesse, Hospita.

Hostile

Hostile.

Hostilement.

Hostilité.

Hotte

Hotte, f. penac. Corbis messoria, vel dossuaria. B.

Hotter, actif. penac. Est porter la hotte sur le dos, & se dit peculierement de ceux qui en vendanges portent les raisins dans des hottes, depuis la vigne iusques aux bagnoires chargées sur chariots ou charrettes, ou iusques au pressoir.

Hotteur m. acut. Est celuy qui ainsi porte la hotte.

Hottons

Hottons, m. plur. num. Sont les brisures des espis & grains escrasez & autres superfluitez que le vanneur separe & iette auec vn plumard hors le van d'auec le grain net, qui est pour porter au grenier, & seruent pour la volaille.

Hou

Hou, Hou, hou, Vox qua abiguntur sues. Il vient de ce mot Sus, en muant s en h, ou plustost du Grec xxxxx, qui signifie vn Porc, & l'aspiration se change en h, és mots empruntez, ou prouenans du Grec. On s'escrie aussi de ce mot redoublé apres les femmes vieilles, & de mauuaise reputation, qui en leur façon de viure ne sont non plus curieuses d'honnesteté que des truyes, comme, Oh la vieille hou, hou.

Houbelon

Houbelon, Lupus salictarius, Lupulus,

Houë

Vne Houë, ou Besche, Bipalium, Pastinum.

Houë platte.

Houë fourcheué, Bidens, bidentis.

Hoüer la terre, Terram fodere, Perfodere, Pastinare, Subigere.

Ce qui est hoüé, ou labouré, Pastinatum.

Hoüeur, Pastinator.

Houëment, Pastinatus, huius pastinatus.

Houeau

Houeau, voyez Hoyau.

Houlette

Vne Houlette de Berger, Pedum, Agolum.

Vne houlette de Connil, Voyez Caterolle.

Houplande

Vne Houplande de berger, Penula pastoralis.

Houppe

Vne Houppe, Floccus.

Houppier

Le Houppier d'vn arbre, quand il est esbranché bien haut, & ne demeure que la teste, ou la houppe,

Hourd

Hourd, ou Hourdis, Picard, c'est vn eschaffault.

Hourder, id est, charger.

Hourdé de bribes, id est, chargé.

Hous

Hous, arbrisseau de fueille picquant, Houssaye, lieu où il y a quantité de Hous, voyez Houx.

Houseaux

Des Houseaux, Ocrea ocreæ.

Houser, Ocreas induere.

Houspiller (se)

Se Houspiller, l'vn l'autre.

Housse

Housse, f. penac. Est vne maniere de couuerture de gros drap, de la longueur d'vne aulne, ou enuiron, que les femmes de village en maintes contrées de France portent l'hyuer, s'en affublans la teste, & les espaules contre le froid, la neige & la pluye, laquelle n'a aucune façon de tailleur, ne de cousture, ains est toute telle qu'elle vient de la boutique du marchant drappier, si d'aduenture on ne luy met vn bord, ou faît vn ourlet pour la garder que le drap ne s'effile par la trenche, & pour la faire plus durer. La façon & de l'habit, & du port est semblable à vn pareil affublemet que les matelots & autres gents de marine portent en hyuer pour mesme occasion (qu'ils appellent Mante, ou parce qu'ils s'en enuelopent come d'vn manteau, ou à cause de l'estoffe dont il est, à sçauoir de couuerture veluë de licts, qu'on appelle Manthe) estant fait de grosse catelongne veluë à long toison & (pour proprement le dire en cette maniere d'habillement) houssuë en l'endroit que la teste & les espaules en sont couuertes. De quoy est procedé qu'en l'instruction de separer les malades de lepre, housse est mis Pro stragula. C'est à dire couuerture de lict, & que de mesme mot est appelée la couuerture, soit de drap, soit de cuis, sout courte, soit pendant iusques sur les pasturons, qu'on met sur vn cheual sellé, ou par grandeur & ornemet, ou pour conseruer les chausses quand on va par la ville à cheual, ce que l'Espagnol appelle Gualdrapa. En laquelle signification on dit aller en housse, Equo instrato aur stragulato equitare, equum stragula coperire, sternere.

Housse, Vestis ex panno villoso, Stragula.

Houssepaillée, Composit. ex duobus integris. f. penacut. N'est pas vsurpé en qualité de propre, pour vne robbe à laquelle ait des pailles attachées, & mal nette, mais par metonymie pour vne femme qui de saleté a sa robbe toute semée de pailles, Sordida mulier, quæ veste minus nitida vtitur.

Houssepillée, f. penac. Composit. ex du obus integris. N'est pas prins en sa proprieté pour vne robbe freppie, ou deschirée par lambeaux, ains pour la femme qui la porte telle, Mulier quæ lacerata veste vtitur. Et par syncope houspillée.

Houspillement, m. acut. Fait par syncope de Houssepillement, signifie se happer en colere qu'on fait d'aucun, le tiraillant par la robbe iusques à la luy deschirer, Furibunda contrectatio, Rabidus attactus.

Housser

Housser, act. acut. Signifie tantost mettre la housse, Equum stragula ornare. Selon ce on dit vn cheual houssé, Equus instratus. Et tantost oster auec vn houssoir les araignées, la pouldre, & autres ordures des planchers, murailles & fenestres d'vne maison, Detergere situm ædium. Plinius in Panegyr. Et aussi la suye de la cheminée, Detergere fuliginem. De laquelle signification vient le mot de Houssoir, qui signifie le ballay ou autre chose attaché au bout d'vne perche, auec lequel on housse ainsi, Instrumentum quo ædium situs, ac camini fuligo detergitur, id est, tergendo deorsum mittitur, Deterctorium. Si on le pouroit ainsi dire. Et Housseur, & Housseuse, pour celuy ou celle qui houssent les plancher, murailles, & fenestres d'vne maison. Car quand à ceux qui houssent les cheminées, outre le nom commun de Housseur, ils en ont vn autre propre, duquel ils font le cry & proclame de leur mestier par les villes & villa. ges, à sçauoir, ou Ramoneur de cheminée, lequel mot est tel, à cause du Ramon (c'est à dire ballay ou houssoir) dont ils ramonnent & houssent les cheminées. Laquelle diction les pressuriers de vin vsurpent, appelans Ramon le ballay dont ils rassemblent les grains de raisin, & marc sur la met du pressoir) ou bien Rascleur de cheminée, à cause de la racle, c'est à dire ratissoire, de laquelle ils desgrauissent les motes de la suye premier que de housser.

Housseur, m. acut. Celuy qui housse, toutesfois n'est ce mot appliqué à celuy qui housse vn cheual, Strator aut instrator equi. ains à celuy qui housse auec houssoir, Deterctor situs, aut fuliginis, S'il se pouuoir ainsi dire, voyez Housse, & Housser.

Housseuse, f. penacut. Est celle qui housse auec houssoir, Voyez Housse.

Houssoir, m. acut. Est le ballay, & Ramon, ou autre chose attachée au bout d'vn baston, ou d'vne perche, auec lequel on housse, soit la maison soit la cheminée, Deterctorium situs, ac fuliginis. S'il se pouuoit ainsi dire, voyez Housse & Housser.

Houssu, m. acut. Est celuy qui est hautement & dru velu, qui est touffu de grand poil, tout ainsi qu'est la housse, appelée Mante. Car ce mot vien de Housse prinse en cette signification là, Pilosus aut certè potins Villosus. Selon ce on dit creins houssus, Iuba condensa, voyez Housse. Et mouton houssu, qu'on dit à la grand'laine, Vellerosus.

Houssuë, f. pen. Villosa, voyez Hossu & Housse.

Houssine

Houssine, f. penac. Est vne petite gaule ou verge de Hous, moyennement longue & grosse d'vn doigt ou enuiron, qu'on porte communéemet à cheual. Ainsi ditte, parce que les plus maniables, & moins cassates son de Hous, Agrifolij virga. Mais ce nom s'attribue indifferemment à toutes gaules ou verges de quelque bois qu'elles soient.

Houtarde

Houtarde, Oiseau, Tarda, Otis, otidis.

Houx

Houx, m. Est vn petit arbrisseau dont les fueilles sont armées de picquon tout autour, & garde sa verdeur, mesme au plus fort de l'hyuer, doit les meilleures gaules ou verges se font à toucher les cheuaux de selle, lequelles de cet arbrisseau sont appelées houssines, Agrifolium, Voyez Houssine.

Hoyau, m. acut. Est vn instrument rustique de fer, larget en l'endenture & espais d'vn espalin de long ou enuiron, emmanché d'vn long & fort manche de bois, seruant à fouiller le tuf, les grauois, la pierre & la terre. En aucuns pays on l'appelle Bezoche, Ligo, ónis.

HV

Hu, ou Huée, c'est à dire Cri, vsez des formules de Cri.

Hubir, Il s'en faut hubir le mieux qu'on pourra, id est, cheuir, qui est se potager & gouuerner, voyez Vbir.

Huche, C'est vne caisse de bois à gueule bée où on pestrit le pain, Mactra, Et la caisse du moulin où le grain est engrené pour mouldre.

Hucher, Accersere, Arcessere, Inclamare, Vocare, Fortè ab Heus, aduerbio vocandi, vt principio dictum sit Heuscher deinde Huscher, & demum corruptius Hucher. Perionius sic tradit, Si à Vocare dempseris o, superest Vcare, inde Vcer, & per ignorantiam originis, Hucher.

Appeler & hucher aucun, en le cerchant, Aliquem requirere vocibus vel sermone.

Hucher à haute voix, Vocare clamore.

Hucher quelqu'vn pour venir dehors, Euocare, Excire.

Hucher de loing, Prouocare.

Hucher quelqu'vn par son nom, Nomine aliquem compellare, Clamare & inclamare nomine.

Qui va hucher ou appeler aucun, Clamator.

Huché, Accersitus, Accitus.

Huchet, c'est vn cornet dont on huche les chiens ou ce qu'on veult, & dont les postillons vsent ordinairement.

Huée, C'est vn cry tumultuaire de gens huants, Conclamatio, Ainsi dit-on faire la huée aux loups, quand on est vne bonne trouppe de gens dans vn bois qui huent & crient pour en faire sortir les loups, & les attraper aux breches qu'on leur a laissé pour se ietter en campagne, Conclamare lupos, Vociferatione lupos exigere, persequi conclamatione.

Huer, C'est vn mot fait du son de la voix des hommes huants, & signifie crier proprement par hu hu, & plus generalement crier en quelque sorte que ce soit, dont on dit de celuy qui tence à haulte voix, qu'il hue apres ceux ausquels il tence.

Hui, Hodie, le n'iray hui. Auiourd'huy, id est, au iour de hui, die hodierno.

Huimais, id est, Meshuy.

Huict, Huictaine, voyez Huit.

Huile, Oleum, Oliuitas, Columel. li. 12. cap. 50. Media est oliuitas plerunque initium mensis Decembris. Nam & ante hoc tempus acerbum oleum conficitur, quod vocatur æstiuum : & circa hunc mensem viride premitur, deinde postea maturum.

Huile sainct, qu'on appelle aussi Huile d'onction, est l'huile benit, Verbis sacris conceptis, Duquel l'enfant au baptesme est oinct au pies & entre les espaules par le Prestre qui le baptise disant ces mots, Ie te oings de l'huyle de salut en Iesus Christ nostre Seigneur à la vie eternelle, & vis és siecles des siecles, Amen. Il en est vsé aussi en l'extreme onction, le Prestre en oignant le malade aux yeux, puis aux oreilles, aux naseaux, à la bouche, & aux reins ou au nombril, puis aux mains, & finalement aux pieds, auec prieres sacreés en chacun endroit. Et en la benediction des fons, le Prestre prononçeant ces mots sacrez, conionction soit faite de l'huile d'onction & de l'eauë du baptesme, Au nom du pere, du fils & du Sainct Esprit, Amen. Par où est cogneuë la difference d'entre l'huile Sainct & le Chresme, voyez Cresme.

Huile de coings, Melinum oleum.

Huile faite de mariolaine, Oleum sampsuchinum.

Huile de meurte, Myrteum oleum.

Huile faite de Narcisse, Narcissinum oleum.

Huile d'oliues, Oliuum.

Huile faite d'oliue qui n'est point encore meure, Omphacinum oleum.

Huile faite de phasioles, Phaselinum oleum.

Huile faite de raues, Raphaninum oleum.

L'buile qui vient d'vne cueillette d'oliues, Factus olei.

Huile faite de roses, Rosaceum oleum, vel Rhodinum.

La lie de l'huile, Amurca.

La quantité de l'huile que les oliues rendent chaque fois qu'on les met sur le pressoir, Hostus hosti.

Huile de quoy se huiloyent les luicteurs, Ceroma ceromatis.

Qui oignoit d'huile ceux qui deuoyent luicter nuds, Aliptes.

Grande abondance d'huile, Oliuina.

Plein d'huile, Oleosus.

Plus doux qu'huile, Oleo tranquillior.

Qui d'vn vaisseau long desemplit & oste l'huile, Capulator.

Entre les louanges de l'huile, cela y est aussi nommé, In laude olei nominatur id quoque.

Huileux, Oleosus.

Huilier, Olearius.

Huis, m. monosyllabum, C'est vne porte de chambre, salle, ou autre


membre au dedans d'vn chasteau ou maison, car celle qui est à l'entrée du chasteau ou de la maison ou de la court, s'appele porte, dont vient que celuy qui est commis aux clefs de la porte du chasteau du Roy d'vne ville close, ou d'vne forteresse, est appelé Portier, & ceux qui sont deputez aux portes de la salle & chambre, Huissiers. Autres dient qu'vne petite porte doit estre appelée Huis, & vne grande quoy qu'elle soit au dedans du pourpris, Porte : l'Italien ne garde pas ceste difference, disant, Vscio pour les deux, si ce n'est aux portes des villes, forteresses & autres tels lieux, les appelant seulement portes & non huis, Foris huius foris, Ianua, Ostium, voyez Porte.

Le sueil de l'huis qui est en bas, Inferum limen.

D'huis en huis, Ostiatim.

Huis qui ne fait point de bruit, Ostium taciturnissimum.

Porte qui a deux huis, Valuæ bifores.

Petit huis, Foricula.

L'huis de derriere d'vne maison, Posticum.

Se desrobber & s'en aller par l'huis de derriere, Postico recedere, vel fallere.

Ie l'ay enleué de l'huis, Ab ostio sustuli.

Cependant que i'estoy deuant l'huis, Dum ante ostium sto.

Ie l'ay ouy de l'huis, Ab ostio audiui.

Frapper à l'huis, Fores ferire, vel pulsare.

Rompre & mettre l'huis hors de ses gons, Effringere & reuellere ianuam.

Verrôuiller l'huis, Obdere pessulum ostio.

Causes que l'on plaide à huis clos, Acroamaticæ actiones, Budæus.

Plaider ou faire plaider à huis clos, Sedere in subseliis, actionibus extra ordinem indictis, & occluso auditorio, Item, Rem agere occlusis Curiæ foribus, B.

A huis ouuert, & en pleine Cour, Expassis Curiæ valuis, In aperto & propatulo, B.

Les causes qu'on plaide à huis ouuert, Exotericæ actiones, Budæus.

Plaider ou tenir la plaidoirie ordinaire à huis ouuert, Sedere in puluinato tribunali & liliato, actionibus publicis & foribus apertis, Bud.

Huisset, m. acut. Est le diminutif de Huis, Ostiolum, Foricula.

Huissier, vient de ce mot, Huis, parce qu'anciennement les Huissiers estoyent tenus, la Court de Parlement seant en Audience ou Conseil, se tenir arrestez à l'huis de la chambre pour estre prests aux mandemens de la Court, si aucuns occurroyent, on en voit encores quelque forme auiourd'huy, Selon ce, sont appelez Huissiers de chambre, ou de salle à la Court, ceux qui resident à la porte de la chambre, ou salle du Roy & des Enfans de France, Accensus, Admissionalis, Apparitor, Ad limina custos, Ianitor, Inclamator, B. voyez Porte.

Les huissiers de la Cour, Decuria apparitorum, Apparitores, Anteambulones Præsidum & Curiæ, Præcones curiales vel Palatini, Viatores Curiæ, B.

Le premier huissier de la Cour, Accensus Curiæ, Princeps apparitor, Decurio apparitorum, B.

Le premier des huissiers sur ce requis, Primus quisque apparitorum, Budæus.

Les huissiers du seruice, Apparitores qui in orbem bini apparere Curiæ debent, B.

Huissiere, Ianitrix.

Huisserie.

Huit, Octo.

Huit ans durans les cheures ont des petis, Octonis annis pariunt capræ.

Huit cens, Octingenti, octingentæ, octingenta.

Huit fois, Octies.

Huit fois au double, Octuplus.

Huitieme partie, Octaua pars.

Pour la huitieme partie, Iam octauum.

De huictaine en huictaine bailler contredicts & saluations, Diebus octonis testium fidem labefactare, totidémque confirmare, B.

A huictaine à venir par le defendeur dire ce que bon luy semblera, sur la demande du demandeur, Ad petitoris postulata defensor, quæ visa fuerint, ad octauum diem respondere iussus, B.

Adiourner à comparoir en personne à la huictaine ensuyuant, Diem octauum ei dicere quem vadari ob noxam permissum est, B.

Huitres, ou mieux Ouystres, Ostrea ostreorum : vel Ostreæ ostrearum.

Le lieu où croissent les huitres & semblables poissons, Ostræariæ ostræariarum.

Hulotte Picard, Auis nocturna, Vlula.

Humain, Humanus.

Fort humain, Perhumanus.

Humainement, Humanè.

Parler doucement & humainement à quelqu'vn, Liberaliter aliquos prosequi oratione.

Faute d'humanité, & de vouloir recueillir gens estrangers, Inhospitalitas. Qui n’a en soy aucune humanité, douceur, ne courtoisie, Inhumanus.

Il me sembloit que tu m’enseignois ceste humanité laquelle je ne puis trouver en toy quand j’en ay à faire, Mihi docere videbaris istius generis humanitatem, qua quidem nihil vtor abs te.

Perseverer en son humanité, Constare suae humanitati.

Humble, Demissus, Submissus homo.

Humblement respondre, Suppliciter demisseque respondere.

Humblement et à genouil, Suppliciter.

Humblement et sans grand bruit, Remisse.

Se porter humblement, Summisse se gerere.

Demander quelque chose le plus humblement qu’il est possible, Precibus infimis aliquid petere, Demississime.

Humilité, ou Humblesse, Submissio, Demissio.

Respondre avec grande humilité, Suppliciter demisseque respondere.

Humblefier, Ronsard, id est, humble en fait et en maintien, mais fier quand on le fasche.

Humecter, voyez Humeur.

Humer, Sorbere, Semble qu’il vienne ab Humere, id est, humidum fieri, quia sorbitione corpus humescit.

Humer ou avaller sans gouster comme un bruvage, Exorbere.

Humer beaucoup à la fois, et attirer, Persorbere.

Humement, Sorbitio.

Un humet, Sorbillum, Sorbitio, Sorbitiuncula.

Humesang, herbe, Sanguisorba, Sanguisuga.

Humet, m. acut. Est un brouët ou bouillon fait pour humer, Iusculum sorbile, Sorbitio, Sorbillum.

Humeur, soit d’eauë, soit de vin, d’huile, ou autres, Latex, laticis.

Humeur coulante, Liquor, priore correpta.

Humeur qui ne coule point, Humor iners.

Humeur froide, Lentus humor.

Humeur salée, Salsitudo.

Une humeur generative, Foetificus humor.

Ces choses proviennent d’une humeur gluante et salée, Saliuario lentore proueniunt.

Humeur pleine d’eauë, Humor aquatilis.

Humeur qui a le goust de salive, Humor saliuosus.

Une humeur tenante et gluante, Lentor lentoris.

Humeur qui vient d’autre part que de la chose, Humor aduentitius.

Qui a en soy un humeur aquatique, Aquatus humor.

Homme abondant en humeur, Homo redundans.

Argille sans humeur, Argilla tenuis.

Terre sans humeur, Terra ieiuna.

Perdre son humeur naturelle, Retorrescere.

Humide, Humidus, Humectus.

Tousjours humide, Vliginosus.

Devenir humide, Humere, Humescere.

Humecter, Humectare.

Humilité, cerchez Humble.

Hune, c’est le panier ou caige, qui est au haut du mast, qui sert à porter un paige de navire ou autre matelot pour descouvrir terre et coursaires, Carchesium.



Hunisque, com. gen. penac. voyez Espée hunisque.

Hupe, Vpupa.

La hupe et creste qui est sus la teste d’aucuns oiseaux, comme d’une alouette, et autres, Girri, Apex.

Quelque hupé que tu sois, id est, cresté.

Les plus hupez y sont prins.

Hurbec, voyez Liset.

Hure, En venerie c’est la teste d’un sanglier, ours, loup, et autres bestes mordantes, Caput aprugnum, On dit aussi la hure d’un homme quand il porte ses cheveux mal pignez et herissonnez comme un sanglier.

Hurgon, ou poirée rouge, Blitum.

Hurler, Vlulare.

Hurlement, Vlulatus, huius vlulatus.

Hurt, Hurter, voyez Heurt, Heurter.

Hutin, m. acut. Rixosus, Du Tillet en son recueil des Rois de France : Le Roy Louys Hutin (qui est Testu ou mutin, et le declaire l’arrest de la commune de Ham, du dernier Avril 1351. auquel est faite mention de brigues, hutins et meslées) fut né le 3. Octobr. etc.

Hutiner, Lacessere.

La noise et le hutin, Rixa.

Huy, Hodie, Comme qui diroit, Je ne le vey huy.

Huyer, Clamare.

Estre huyé et injurié, Clamore conuitioque iactari.

Huys, Huyssier, Huyssiere, cerchez Huis.

HY

Hydropisie, Hydrops, Aqua intercus.

Hydropique, Hydropicus.

Hyeble, voyez Hieble.

Hypocrisie, Hypocrisis, Virtus adumbrata, Assimulata virtus.

Hypocriser c’est dissimuler et faindre estre bon et loyal. Au 2. livre d’Amad. or estoit Gandandel tout au plus pres, lequel en hypocrisant, comme il avoit de coustume, print la parole, etc.

Hypocrite, Hypocrita.

Hypothequer & assujectir à la prestation d’aucune rente, ou au payement d’aucune chose, Pignori opponere.

Heritages hypothequez, Hypothecae possessiones obnoxiae, Budaeus.

Heritage obligé et hypothequé à certaine rente, Fundus vectigalis, Budaeus.

Perdre son gage et hypotheque, Committere pignus et hypothecam, B.

De lHyssope, Hyssopus et Hyssopum, Ce mot semble estre prins des Grecs qui escrivent hussôpôn, lesquels semblent l’avoir prins des Hebrieux qui dient EZOB, muans les premieres et dernieres lettres.

Hyver, voyez Yver.

Nicot-1606-I1.png

IA

Nicot-1606-I2.png
Est adverbe local, et proprement servant à la tierce personne, comme, Il a quantité de statues, Permultae illic aut ibi sunt statuae, Et si bien on dit, Il y a en vous beaucoup de vices, In te innumera sunt vitia, Il n’est pourtant local en la seconde personne, ains est celle seconde personne prinse en lieu de tierce, comme si on disoit, où tu es, il y a beaucoup de vices, Vbi tu loci es, Ibi ingens vis est vitiorum, On l’escrit communéement par ypsilon, mais erronéement car il vient de ibi, Latin.

Ia, monosyllabum. Est une interjection, qui signifie ores vehemence de negation, comme, Il ne viendra ja, ce que le François exprime par ceste diction, point, adjoustée à une negative, disant, Il ne viendra point, Nullo pacto veniet, minime gentium veniet, Ores proximité de temps,


comme, Il est Ia trois heures, Ferme hora tertia est, Instat hora tertia, Iam fere hora tertia est, Il est Ja à la fin de son effort, Iam pene conatus excessit, Ia est quelquesfois avecques ce verbe Soit, et signifie, combien que, Quanquam, Quamuis, comme Jaçoit qu’il soit Eschevin, je luy diray mon opinion, Quanquam sit consul, libere quod sentio dicam, comme si on disoit, ores, ou posé qu’il soit Eschevin, par où lon voit qu’il ne le faut escrire par Ç, iaçoit, comme on fait par erreur communéement, ne separéement, car le François a fait un seul mot, et sous un seul accent, de ces deux Ia, et soit, ce que l’Espagnol fait aussi, disant, pour le mesmes, ya sea, voyez Iasoit.

Iable, c’est l’enchasseure des deux bouts de la douve d’une piece de fustaille, dans laquelle les fonds sont enchassez, et enfustez.

Iabler, c’est creuser ou entailler le jable d’une piece de fustaille, dont les composez Eniabler et Reniabler, sont en usage.

Iabot, où se reçoit la viande des oiseaux, Ingluuies.


Suite du texte


◄  G Introduction I   ►