100%.png

Traité de dynamique/1758/Définitions et notions préliminaires

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

TRAITÉ
DE
DYNAMIQUE.

Définitions & Notions préliminaires.


I.


Si deux portions d’étendue semblables & égales entr’elles sont impénétrables, c’est-à-dire, si elles ne peuvent être imaginées unies & confondues l’une avec l’autre, de manière qu’elles ne fassent qu’une même portion d’étendue moindre que la somme des deux, chacune de ces portions d’étendue sera ce qu’on appelle un Corps. L’impénétrabilité est la propriété principale par laquelle nous distinguons les Corps des parties de l’espace indéfini, où nous imaginons qu’ils sont placés.

Le lieu d’un Corps est la partie de l’espace qu’il occupe, c’est-à-dire la partie de l’espace avec laquelle l’étendue du Corps est coincidente.

II.

Un Corps est en repos quand il reste dans un même lieu ; il est en mouvement quand il passe d’un lieu dans un autre, c’est-à-dire quand il occupe successivement & sans interruption des parties de l’espace immédiatement contigues les unes aux autres.

III.

Comme un Corps ne peut occuper plusieurs lieux à la fois, il ne peut arriver d’un lieu à un autre dans le même instant : le mouvement ne peut donc se faire que durant un certain tems.

IV.

L’espace parcouru par un Corps qui se meut est divisible à l’infini ; le tems est donc aussi divisible à l’infini. On conçoit de plus, que si un Corps se meut en ligne droite, sans subir à chaque instant d’autre changement que le changement de place, il ne peut manquer de parcourir des espaces égaux en tems égaux. Dans ce cas, on dit que le Corps se meut uniformément. Si les espaces parcourus en tems égaux sont croissans ou décroissans, le mouvement est dit accéléré ou retardé.