Traité de la peinture (Cennini)/CXXXV

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Traduction par Victor Mottez.
Jules Renouard et L. Lefort (p. 120-121).

CXXXV.Quelles sont les pierres bonnes à brunir l’or.

Quand tu sais que cet or doit être bruni, aie une pierre que l’on nomme pierre améthiste. Je veux t’apprendre comment elle se fait. Quand on n’a pas cette pierre (et pour ceux qui en peuvent faire la dépense, il vaut mieux un saphir, une émeraude, un rubis, une topaze, un grenat ; plus la pierre est précieuse mieux elle vaut), on peut encore se servir de dents de chien, de lion, de loup, de chat, de léopard, et généralement de tous animaux qui ont l’agrément de se nourrir de chair.