Traité de la science du blason et des armoiries/Les émaux des Armoiries

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


CHAPITRE II


LES ÉMAUX DES ARMOIRIES


On distingue dans le Blason deux sortes d’émaux : Les métaux et les couleurs. Les deux seuls métaux dont on se sert pour les armoiries sont l’or et l’argent.

Dans la plupart des riches collections de manuscrits que les bibliothèques possèdent, l’or est remplacé par la couleur jaune, l’argent par le papier nu. L’or est marqué dans les gravures avec des petits points.

Heraldic Shield Or.svg
Heraldic Shield Argent.svg
Or.
Argent.

L’argent se représente avec fond blanc, c’est-à-dire sans aucun trait.

Les couleurs dont on se sert pour peindre les armoiries sont :

Gueules, qui est rouge.

Azur, qui est bleu.

Sinople, qui est vert.

Sable, qui est noir.

Pourpre, mêlée de gueules et d’azur.

Autrefois, pour distinguer les armées, on se servait de l’or, du rouge, du bleu et du noir. Les boucliers des soldats et les drapeaux étaient peints de six couleurs, auxquelles on a donné le nom d’émaux.

Le Gueules est marqué dans les gravures avec des lignes perpendiculaires, qui sont tirées de haut en bas.

Heraldic Shield Gules.svg
Le Gueules.

L’Azur est représenté par des lignes horizontales, tirées d’un flanc à l’autre.

Heraldic Shield Azure.svg
L’Azur.
Le Sinople par des lignes diagonales tirées d’un côté de l’Écu à l’autre, de droite à gauche et de haut en bas.
Heraldic Shield Vert.svg
Le Sinople.

Le Sable par des lignes croisées les unes sur les autres, c’est-à-dire verticales et horizontales, ou bien noir.

Heraldic Shield Sable.svg
Le Sable.

Le Pourpre se marque par des lignes diagonales, tirées de gauche à droite, d’un côté à l’autre.

Heraldic Shield Purpure.svg
Le Pourpre.

Il y a un émail qui n’est ni métal ni couleur, on en distingue deux sortes, fourrures ou pennes, qui dans le blason tiennent souvent la place des autres émaux et s’appellent Hermine et Vair.

L’hermine est un animal gros comme une belette. Son poil est si doux et si blanc que les souverains s’en servent depuis bien des siècles.

Les ducs de Bretagne sont les premiers qui aient introduit cette fourrure dans leurs armoiries.

Blason region fr Bretagne.svg
L’Hermine.

De l’hermine, on forme la contre-hermine, en faisant le fond noir et les mouchetures blanches.

Contre-hermine.svg
La Contre-hermine.

Le vair, est un petit animal du Nord, qui a le dos d’un gris approchant du bleu ou azur et le dessous du ventre extrêmement blanc.

Vair renversé.svg
Le Vair.

Du vair, on forme le contre-vair, en opposant les vairs les uns aux autres.

Contre-vair.svg
Le Contre-vair.
Contre vairé.png
Le Vairé contre-vairé d’or.

On ne doit jamais mettre métal sur métal, ni couleur sur couleur, ou alors les armoiries seraient fausses.

Quelques-unes font exception à cette règle ; dans ce cas, on les appelle :

Pour enquérir :

Vertus théologales des émaux :

L’Or signifie. . . la Foi.
L’Argent. . . . . . l’Innocence.
L’Azur. . . . . . . . la Tempérance.
Le Gueules. . . la Charité.
Le Sable. . . . . . la Prudence.
Le Sinople. . . . l’Espérance.
Le Pourpre. . . . la Justice.