Une loenge de Nostre Dame

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une loenge de Nostre Dame

Ave dame des angres de paradis royne
Dame de tout le mont de pechié medecine
Qui seule fus trouvee en humilité digne
4De concevoir en toi la majesté devine

Maria tu portas le pere esperitable
Qui nous vint racheter de paine pardurable
Puis soufri en la crois la mort qui fu coustable
8Et apres l’enfanter fus virge parmenable

Gracia qui a Dieu les pecheours ralie
Qui de cuer se repentent et amendent lor vie
Et fi les confermez qu’il ne renchieent mie
12De cele sainte grace estes bien raemplie

Plena de grant douçour et de misericorde
Par cui de Dieu et d’onme fu faite la concorde
Ostez moi le venin qui de lui me descorde
16Et par ta glorieuse pitié nous i racorde

Dominus qui des ciex avec la seignorie
Et angres et archangres avez en vo baillie
Bien parut qu’il t’ama dame sainte Marie
20Quant en toi descendi en ceste mortel vie

Tecum volt estre dame en vous corporelment
Car il est dous et humbles si volt estre humblement
Tant s’abaissa li sires pour nostre avancement
24Et il vous trouva simple de bel contenement

Benedicta dois estre sor toutes autres dames
Precieuse clamee sor totes autres genmes
Car tas portas la pais as homes et as dames
28Et la joie des angres et le salu des ames

Tu es a tout le mont une seule esperance
En toi doivent avoir pecheour grant fiance
Par cui Theophilus trouva sa delivrance
32Qui es mauvais d’enfer avoit mis sa creance

In mulieribus n’est nule tant buernee
Bien doit de tout le mont tel dame estre honnoree
Par cui nous est des ciex la porte desfermee
36Servages abatus et franchise donnee

Et benedictus soit li rois de paradis
Quant del saint esperit qu’il avoit en toi mis
Fu conceus li sires et puis en la croiz mis
40Pour nous tous delivrer des mains as anemis

Fructus que tu portas ce fu li aigniaus dous
Qui toli la savour a cel fruit perillous
K’Adans menga nos peres en paradis terrous
44Seur le desfendement au pere glorious

Ventris tui Marie nous doinst ainsi sentir
Icel glorieus fruit et amer et servir
K’apres la mort soions que nus ne puet fouir
48En cele sainte joie qui dure sans faillir

AMEN