Utilisateur:SyB~Anicium/WorkInProgress

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

LES CAPUCINS À BRIOUDE
2 mai 1685.



Les capucins, institués à Pise par Mathieu Bassius, cordelier observantin, qui se disait inspiré de Dieu, furent reconnus par une bulle du pape Clément VII, et durent leur nom à la capuce qu’ils ajoutèrent à leur robe. Ils obéissaient à la règle de l’étroite observance de saint François et furent, comme les cordeliers, des frères mendiants. ................

Les seigneurs de Montboissier, membres du chapitre de Saint-Julien, les appelèrent à Brioude, et une délibération (1619) consacra leur établissement. Cette délibération fut confirmée, comme toutes les autres, par lettres patentes (Juin 1619, enregistrées le 15 juin 1620 et décembre 1663, 1710, dans toutes les cours souveraines).

Les capucins habitèrent d’abord l’extrémité de la ville : mais ils furent plus tard (1685) transférés sur la butte de Saint-Laurent par le chapitre lui-même, qui les soumit alors à sa juridiction immédiate, et affranchit leurs fonds de tous droits seigneuriaux sous les conditions suivantes : 1° Les armes du chapitre seraient placées au-dessus de la porte d’église[1] ; 2° au décès de chaque comte une messe conventuelle y serait célébrée en l’honneur du défunt ; 3° les religieux devraient se rendre aux processions générales ; 4° le père gardien et deux de ses religieux devraient attendre le chapitre à la porte de leur église pour l’y Page:Société agricole et scientifique de la Haute-Loire - Mémoires et procès-verbaux, 1881-1882, Tome 3.djvu/300 Page:Société agricole et scientifique de la Haute-Loire - Mémoires et procès-verbaux, 1881-1882, Tome 3.djvu/301 Page:Société agricole et scientifique de la Haute-Loire - Mémoires et procès-verbaux, 1881-1882, Tome 3.djvu/302


  1. La pierre, sur laquelle étaient gravées ces armoiries est encore sur cette porte ; mais elle a été mutilée en 1793.