Vieux manoirs, vieilles maisons/069

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ls.-A. Proulx (p. 225-227).

LE MANOIR DIONNE À SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE



L A seigneurie de la Pocatière fut concédée, le 29 octobre 1672, à Marie-Anne Juchereau, veuve de François de la Combe Pocatière, officier au régiment de Carignan. Par son second mariage avec François-Madeleine Ruette d’Auteuil, Marie-Anne Juchereau fit passer la seigneurie de la Pocatière dans la famille d’Auteuil qui la garda près d’un siècle. La famille Rhéaume l’eut à son tour de 1746 à 1777. Le 23 octobre 1777, Charles-Auguste Rhéaume vendait la seigneurie de la Pocatière à Lachlan Smith. Les héritiers de ce dernier vendirent leurs parts de la seigneurie, de 1830 à 1833, à l’honorable Amable Dionne.

M. Dionne se fit bâtir à Sainte-Anne un superbe manoir dont M. Eugène Casgrain, son gendre, avait fait les plans et dirigé la construction.

L’honorable M. Dionne décéda dans son manoir de Sainte-Anne le 2 mai 1852. « Possesseur d’une grande fortune », dit Mgr Têtu, « M. Dionne en fit toujours l’usage le plus noble et le plus généreux. Il n’est pas une paroisse dans le comté de Kamouraska qui n’ait été l’objet de sa libéralité. Toutes les institutions civiles et religieuses étaient patronnées par lui. Il protégeait tous les talents, encourageait toutes les entreprises utiles et contribuait largement à toutes les œuvres de bienfaisance. Il était la providence du pauvre, et sa main ne cessa jamais de s’ouvrir à la voix de l’indigent. »

C’est le fils cadet de l’honorable M. Dionne, Élisée, qui hérita de la seigneurie de la Pocatière.

Admis au barreau en 1851, M. Dionne s’occupa plutôt d’agriculture. « Il réalisait l’idéal du vrai gentilhomme de la campagne, qui comprend la noblesse de sa mission et dont il y a de si beaux modèles en Angleterre et en France. » M. Dionne fut ministre de l’agriculture et des travaux publics dans le gouvernement Mousseau, de 1882 à 1884, et il fut administrateur actif et consciencieux.

L’honorable M. Élisée Dionne décéda au manoir de Sainte-Anne le 22 août 1892.

Le 8 mai 1893, les héritiers de l’honorable M. Dionne vendaient la seigneurie de la Pocatière à M. Arthur Miville Dechêne, plus tard l’honorable sénateur Dechêne.

L’ancien manoir de la famille Dionne est aujourd’hui la propriété de madame veuve Chrysologue Harton.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 262.jpg
Le manoir Dionne à Sainte-Anne-de-la-Pocatière
Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 263.jpg
Le moulin banal de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Ce très beau moulin fut construit par l’honorable Élisée Dionne, seigneur de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.