Page:Aristophane, trad. Talbot, 1897, tome 2.djvu/116

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


LYSISTRATA. II; nastique et je me donne des coups de talon dans le der- rière. LYsxsrnArA. Que tu as donc une belle gorge! LAMPITO. Vous me tàtez comme une victime. Lvsxsrrmrx. Et d’ou est cette autre jeune fille? txmrxro. C’est, par les Gémeaux! une nobleBœotienne, qui vous arrive. LYSISTRATA. De par Zeus! la Bœotienne a un joli jardin. i<ALo1~1x KE. Eh oui, de par Zeus! très soigné et gentiment épilé. 1.Ysis1·xA1·A. Et quelle est cette autre enfant? LAM1>1To. Une Elle de bonne maison, par les Gémeaux! une K0- rinthienne. ‘ Lvs1srRArA. De bonne maison, de par Zeus! comme toutes celles qui nous viennent delà. ` in. 8