Page:Austen - Orgueil et Préjugé (Paschoud) 2.djvu/15

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



La proposition que vous m’avez faite, doit avoir satisfait la délicatesse de vos sentimens, à l’égard de ma famille, et lorsque le cas arrivera vous pourrez sans aucun scrupule prendre possession de la terre de Longbourn. Cette affaire, doit donc être considérée comme terminée ; et se levant, en prononçant ces dernières paroles elle alloit quitter la chambre lorsque Mr. Collins lui répondit :

— Quant j’aurai l’honneur de vous entretenir de nouveau sur ce sujet, j’espère recevoir une réponse plus favorable que celle que vous venez de me donner. Je suis loin de vous accuser de cruauté dans ce moment, parce que je sais, comme je vous l’ai déjà dit, que c’est un usage établi par les dames, de refuser un homme à la première demande ; et peut-être même avez-vous déjà dit tout ce que la délicatesse du caractère féminin peut vous permettre pour encourager ma poursuite.