Page:Banville - Œuvres, Les Cariatides, 1889.djvu/261

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.





III



FÊTE GALANTE



Voilà Silvandre et Lycas et Myrtil,
C’est aujourd’hui fête chez Cydalise.
Enchantant l’air de son parfum subtil,
Au clair de lune où tout s’idéalise
Avec la rose Aminthe rivalise.
Philis, Églé, que suivent leurs amants,
Cherchent l’ombrage et les abris charmants ;
Dans le soleil qui s’irrite et qui joue,
Luttant d’orgueil avec les diamants,
Sur leur chemin le Paon blanc fait la roue.