Page:Barni - Fragments inédits sur Condorcet.djvu/36

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 32 —

mais les amis les plus ardents de la Révolution et de la République. Je comprendrais, sans le justifier, le système de la Terreur, s’il n’avait frappé que des ennemis ; mais quand il s’abattait sur des hommes tels que Condorcet et tant d’autres, promoteurs et défenseurs de la Révolution, je le déplore à la fois comme une révoltante iniquité et comme un dommage irréparable, qui ne profitera qu’au despotisme en écartant devant lui les plus fermes obstacles. »