Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/109

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


une nouvelle pratique d’amour avesques Mlle d’Antragues vers laquelle il despescha souvent le comte du Lude et Castelnau. En fin madame d’Antragues vint se tenir à Malerbes[1], et chascun[2] dit au roy qu’il falloit que, pour passer son ennuy, il s’allat divertir : il y alla donc, et en fut fort amoureux. Nous n’estions que dix ou douse avesques luy, mangeans d’ordinaire a sa table, logés dans le mesme chasteau.

May. - Nous allames de la au Hallier, et madame d’Antragues a Chemaut[3], ou le roy alloit a toute heure. Le roy eut au Hallier une grande prise avesques Mr le comte d’Auvergne, en presence de Sainte-Marie du Mont[4] et de moy, dans la gallerie ; et il s’en alla de la (juin) a Chasteauneuf[5], les dames s’en retournans a Paris.

De Chasteauneuf nous vinsmes la veille de la Saint-Jean a Orleans, ou estoit madame la mareschalle de la Chastre[6], et ses deux filles, de Senetere

  1. Malesherbes, arrondissement de Pithiviers, département du Loiret.
  2. Les anciennes éditions portent : chassant, au lieu de : chacun.
  3. Chemault, arrondissement de Pithiviers, département du Loiret.
  4. Georges aux Espaules, seigneur de Sainte-Marie-du-Mont, fils de Robert aux Espaules, baron de Sainte-Marie-du-Mont, et de Jeanne de Bours, fut lieutenant de roi en Normandie.
  5. Châteauneuf-sur-Loire, arrondissement d’Orléans, département du Loiret.
  6. Jeanne Chabot, fille de Gui Chabot, baron de Jarnac, et de Louise de Pisseleu ; mariée en secondes noces à Claude de la Chàtre, baron de la Maisonfort, premier maréchal de la Châtre. Ses filles de Senneterre et de la Châtre étaient : Marguerite de la Châtre, première femme de Henri de Saint-Nectaire, marquis de la Ferté-Nabert, et Louise de la Châtre, mariée depuis à Antoine de la Grange, seigneur d’Arquien.