Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/114

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

la reine Louyse, quy s’en alloit a Moulins, et il demeura trois jours a Orleans avesques elle.

En ce mesme temps le cardinal Andrea d’Austriche[1] passa a Orleans, quy y fit la reverence au roy.

Novembre. - Sur la fin de l’automne le roy vint a Monceaux, d’ou je pris congé de luy pour aller en Lorraine traitter avesques S. A., affin qu’il me delivrat de la caution que feu mon pere estoit pour luy, de cent cinquante mille escus qu’il avoit empruntés pour le mariage de madame la grand duchesse, sa fille[2], de laquelle responsion l’on m’inquietoit a Paris.

Decembre. - Je demeuray six semaines en Lorraine, plus tost pour l’amour que je portois à Mlle de Bourbonne[3] que pour cette autre affaire.


1600.
JANVIER.


Janvier. - En fin je revins la veille des Rois de l’année 1600. Mr le duc de Savoye estant quelques jours auparavant arrivé pres du roy, quy estoit ce soir la en un grand festin cheux Mr de Nemours ou le bal se tint en suitte, je luy fus faire la reverence,

  1. André, archiduc d’Autriche, cardinal en 1576, évêque de Constance, mort le 12 décembre 1600.
  2. La grande duchesse de Toscane.
  3. Yolande de Livron, damoiselle de Bourbonne, fille d’Erard de Livron, baron de Bourbonne, et de Gabrielle de Bassompierre, qui était cousine germaine du maréchal. Yolande de Livron était née le 5 août 1581.