Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 2.djvu/418

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





VII


(Voir p.112).


Une lettre de Claude Séguier, seigneur de la Verrière, à M. de Nérestang, conservée dans la collection Godefroy, portefeuille CCLXVIII, no 75 (Bibliothèque de l’Institut), confirme le dire de Bassompierre, et le met en même temps d’accord avec l’Histoire de la mère et du fils, et avec l’Histoire de Louis XIII. C’était le maréchal de Thémines qui était chargé de la garde du prince de Condé dans la Bastille ; mais ce fut Lauzières, son second fils, qui en fut expulsé par le stratagème que raconte Séguier. La lettre est datée du 14 décembre 1616, d’où il résulte que cette « invention subtile » d’une cour qui craignait même ses amis, aurait été pratiquée le 12, et non le 19, encore moins au mois de février 1617. Au reste il est possible que l’auteur de ces mémoires ait placé par mégarde cette addition marginale en regard de février 1617, tandis qu’elle devrait se rapporter à décembre 1616.

Voici quelques passages de la lettre :

« ..... Ce qui est icy le plus nouveau est que Mr de Temines a esté mis hors la Bastille par une invention assez subtile : c’est qu’estant demeuré a disner en ville, le sieur de Vouzay fit croire au sr de Loziere, second fils dud. sr de Temines, que ceulx qu’il avoit dans la Bastille pour la garde de Monsieur le Prince se battoient ensemble, a quoy voullant remedier il sortit dans la basse court et incontinent le pont levis luy fut fermé.... On dit maintenant qu’il (le maréchal) estoit trop a charge et qu’il demandoit tout ce qui se presentoit et ne pouvoit estre contenté. Cella arriva avant hier... On ne sçayt pas encore qui sera pourveu du gouvernement (de la Bastille) ; quelques uns ont dit que ce sera monseigneur le mareschal d’Ancre. »