Page:Berzelius Bref 1.djvu/73

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
72

niaque. Distillé, il donne du prussiate d’ammoniaque et un peu d’eau formée par la conversion du prussiate de fer en cyanure. Ce cyanure se décompose ensuite, et donne du gaz azote, en laissant pour résidu un carbure de fer, composé de 4 atomes de carbone et d’un atome de fer. Ce carbure présente un phénomène bien remarquable : lorsqu’on le chauffe à rouge, il prend feu et paraît brûler comme dans le gaz oxygène, quoique le gaz qui l’entoure ne soit que du gaz azote et quoiqu’il n’éprouve aucune altération. Le feu est analogue à celui qui se manifeste sur l’oxyde de chrome, l’oxyde de fer, la zircone, etc., lorsqu’on les chauffe à rouge93. On remarque ce même phénomène dans la distillation de presque tous les prussiates ferruginés métalliques ; mais aucun ne le donne aussi brillant que le prussiate d’ammoniaque ferruginé. Presque tous les prussiates ferruginés se dissolvent dans l’acide sulfurique concentré sans en éprouver aucune décomposition. En laissant l’acide attirer l’humidité de l’air, il dépose souvent, en forme cristalline, une combinaison de l’acide sulfurique avec le prussiate, un sel acide avec deux bases et deux acides. Je croyais d’abord que ces sels se formaient de cyanure et d’acide sulfurique ; mais comme le prussiate acide de protoxyde de fer (acide prussique ferruginé de Porret)94 produit le même phénomène, il est bien évident que ces bases y doivent être oxydées, et que le cyanure y est combiné avec de l’hydrogène. — Ces expériences font l’objet d’un long mémoire, qui est imprimé à présent dans les Mémoires de l’Académie95. Je le communiquerai à M. Gay-Lussac aussitôt que je l’aurai traduit. — M. Lindbergson96 vient de trouver une nouvelle substance, dans les pierres urinaires ; c’est l’urate de soude. M. Rose jeune97, chimiste de Berlin, qui en ce moment travaille dans mon laboratoire, vient de trouver que toutes les espèces de mica qu’il a pu se procurer, contiennent de l’acide fluorique. Deux espèces natives de la Suède en contiennent beaucoup. J’enverrai de beaux échantillons de ces espèces pour être examinés par M. Biot.