Page:Bescherelle - Grammaire nationale.djvu/18

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
(14)
PETIT VOCABULAIRE GRAMMATICAL[1]




ABSOLUMENT. Prendre, employer un mot absolument. Employer sans complément un mot susceptible d’en avoir un. Espérer, c’est jouir. Vivre dans l’abondance. — Employer elliptiquement une expression en supprimant le mot ou les mots qui la régissent ordinairement, comme dans cette phrase de commandement, Pied à terre, où le mot mettez est sous-entendu.

ACCEPTION. Signification, sens dans lequel un mot se prend. Acception propre, naturelle, étendue, rigoureuse, détournée, figurée.

ACCORD. Rapport des mots entre eux, exprimé par le genre et le nombre. Accord de l’adjectif avec le substantif, du verbe avec son sujet.

ACTIVEMENT. Se dit d’un verbe neutre. Parler, s’emploie activement dans cette phrase : Cet homme parle bien sa langue.

ADJECTIVEMENT. En manière d’adjectif. Ce mot s’emploie adjectivement.

ADVERBIALITÉ. Qualité d’un mot considéré comme adverbe. Peu usité.

ADVERBIAL. Se dit de deux ou de plusieurs mots qui, joints ensemble, ont force et signification d’adverbe. Ces mots se nomment façons de parler, phrases, ou locutions adverbiales.

ADVERBIALEMENT. D’une manière adverbiale. Dans cette phrase : Chanter juste, l’adjectif juste est pris adverbialement.

ADVERSATIF. S’emploie dans cette locution : Conjonction, particule adversative, Conjonction, particule qui marque opposition, différence entre ce qui la précède et ce qui la suit.

ANALOGIE. Rapport qu’ont entre elles les consonnes qui se prononcent avec la même partie de l’organe vocal, comme le B et le P, consonnes labiales, le D et le T, consonnes dentales, etc. — Rapport que divers mots ont ou doivent avoir ensemble pour leur formation, comme passionné, formé de passion, etc.

ANTÉCÉDENT. Se dit des noms et pronoms, quand ils précèdent et régissent le relatif qui. Dieu qui peut tout.

APHÉRÈSE. Figure par laquelle on retranche une syllabe ou une lettre au commencement d’un mot. On l’emploie souvent dans les étymologies. C’est ainsi que de gibbosus on a fait bossu, etc.

APOCOPE. Figure par laquelle on retranche une lettre ou une syllabe à la fin d’un mot. Grand’mère, pour Grande mère, etc. En poésie : Je voi, encor, pour Je vois, encore, etc.

APPOSITION. Figure par laquelle on joint un substantif à un autre, sans particule conjonctive, et par une sorte d’ellipse, pour exprimer quelque attribut particulier de la chose dont on parle. Cicéron, l’orateur romain, etc.

APPUI. L’appui de la voix sur une syllabe. L’élévation plus ou moins sensible de la voix, indiquée par l’accent tonique.

ASPIRATION. La manière de prononcer en aspirant. Dans plusieurs mots, l’H se prononce avec aspiration.

ASPIRER. Prononcer plus ou moins fortement de la gorge. Dans les mots hauteur, honte, etc., il faut aspirer la voyelle qui suit l’H, il faut aspirer l’ H. Une H aspirée.

COMPARAISON. Se dit des degrés de signification dans les adjectifs : le positif, le comparatif, et le superlatif. Comparaison de supériorité, d’égalité, d’infériorité. — Des adverbes qui indiquent ces différents rapports : plus, moins, autant, etc.

COMPLÉTIF. Se dit des mots qui servent de complément.

CONJONCTIF. Se dit de certaines particules qui servent à lier un mot, un sens à un autre, comme et, ni, et quelquefois que.Locution conjonctive.

CONSTRUCTION. L’arrangement des mots suivant les règles et l’usage de la langue. Construction grammaticale, régulière, vicieuse, louche, elliptique.

CONSTRUIRE. Arranger les mots suivant les règles. Construire une phrase.

DÉRIVER. Neutre. Se dit des mots qui tirent leur origine d’un autre. Ce mot dérive de l’arabe. — Activ. Ce mot est dérivé du grec. — Dérivé, substantiv. Le verbe courir et ses dérivés.

DÉSINENCE. Se dit de la terminaison des mots.

DÉTERMINATIF. Qui détermine la signification d’un mot. Adjectif, complément déterminatif.

DÉTERMINER. Se dit de ce qui précise ou restreint le sens d’un mot. Dans la phrase Le livre de Pierre, les mots de Pierre déterminent le mot livre.

DIRECT. Construction directe. Construction qui place les différents mots de la phrase dans l’ordre de la relation grammaticale.

DISJONCTIF. Se dit des conjonctions qui, en unissant les membres de la phrase, séparent les choses dont on parle, comme ou, soit, ni. — Subs. fém. La disjonctive ou.

DISSYLLABE. Qui est de deux syllabes. — Subs. masc. Un dissyllabe.

DOUTEUX. Se dit des noms que les uns mettent au masculin, et d’autres au féminin.

ÉLIDER. Retrancher une voyelle finale, la supprimer dans l’écriture ou dans la prononciation. La lettre élidée est remplacée, dans l’écriture, par une apostrophe. — S’élider se dit de la lettre qui souffre élision. Dans la prononciation, on supprime l’e muet final devant une voyelle ou une h muette : Un’ heure, quatr’ans ; mais l’élision ne se marque pas dans l’écriture.

  1. On n’a pas mis ici les termes de grammaire expliqués dans le cours de l’ouvrage.