Page:Bescherelle - Grammaire nationale.djvu/37

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


' . ` ( 55 ) _ — ` Le peuple est Yensemble des habitants dfun même pays : ainsi, il y a le peuple fran- . çais, le peuple anglais, le peuple espagnol, etc.; le mot peuple éveille doncl’idée d’un ` grand nombre d’hommes; ce substantif est néanmoins au singulier, parce qu’il n'est _ point le nom des habitants, mais celui d’une réunion. Il ne s’agit ici que d’un seul · peuple. · ·`_· ‘ ~ Une multitude d’âmes, c’est un grand nombre d’âmcs : le mot multitme exprime donc une réunion, un assemblage d’objets, et ilest au singulier, parce qu’il n’est pas le nom des âmes, mais celui d’une réunion quelconque d'0bjets; il n’y a pas ici deux multi- tudes, il n’y en a qu’une. _ · ` L Ces mots armée, peuple, _/lotte, multitude, etc., qui tous expriment, au singulier, une réunion, un assemblage de personnes ou d’objets dela même espèce, sont des substan-` tifs communs, appelés en grammaire, substantif.: collectifs, dumot collection, qui signi- , fie réunion, assemblage; comme collection de gravures, collection. de c0quillages,_etc. , Ainsi les substantyîs collectifs sont des substantifs communs , qui, quoique au sin- gulier, expriment une réunion, un assemblage de personnes ou d’objets de la même espèce. ‘ · Les collectifs sont généraux ou partitifs : généraux, quand ils représentent une collec- tion-entière; et partitifs, l0rsqu’ils représentent une collection partielle. La foule des _ humains est vouée au malheur. La foule des humains embrasse la généralité des hommes; la foule est uti' collectif général. Une foule de pauvres reçoivent des secours. Une foule de pauvres n’embrasse qu'une partie des pauvres; unefoule est un collectif partitif. Lïnnée _ des Français, la MULTHTUDE des étoiles, collectifs généraux. Une ·rnoin>n de soldats, une ' uunrirunn d’étoiles, collectifs partitifs. · · - On voit que lemème m`ot peut être collectif général et collectif partitif, selon le sens qu’on y attache. En général un collectif ,` quand il est précédé de un, une, est partititl . _ · .‘ ' — ` EXERCICE ANALYTIQUE. A _ (Designer les substantifs collectifs.) _ Une troupe de nymphos couronnées de fleurs na- ll se trouve enveloppé par im eorpsde Spartlatesqul geaient en foule derrière le char. Y tout tomber sur lui une grêle de traits. · . (Fiîuxtos.) _ SBA¤·rnxiL¤1uv.) Les uns courent se jeter dans la rivière deNarwa, et f ggnîze$pÉÃ,gcp?$ïëz}l1âggg;esl:È1âg;:gTm’ une foule de soldats y furent noyés. humm, hm., pas dans de mms dédalw · · _ ` (Vernis:.) (T¤0lU$·) _ , q ·-••¤¤•>%§ Nq §Bë%e¤¢¤••-· I A , ~ sunsnivrxns coiurosiis. ' x 1·'¤¤·¤¤t et 1'«~¤¤··#î;·;;m j:_s;>;1gT_mm) Le ,aa«.;a. du peuple est ia 1usâaq:î::p!13es. _ ï:!â';j!î,?,ïS§ïT} §1g,ïed§i::ügâ}1E°’ · déîëgàlë ïedâtèîe,l’arc-on-ciel aété signe dela '- Le ehevre-feuille à l'odeur parfumée? ' ' V V (nûssmm) Nos ,,,,;;;,.5,,,;;;,-6, sont yespèœ la plîngâëïîè) qui Les belle:-demutt du Pérou,l'a.rhre tristodes Holu- rampe avec orgueil sur la surface de la terre. ‘ï“°$· ne ¤€¤·\’î¤$€¤'· que la ¤m'·· . ( (v0,,·,·M,m_) · (Bxniunnin nn Srr-Puznnn.) ·. LH Beur de la reine-marguerite est très l>GlI8,€î vailmmcnt mmm-UÉB élève des Palais et des “'°·" ` hit, en automne, le principal ornement des jardins. u"""°"'P"•¤» 1•=¤¤¤1t¤¤l¤¤ ¤¤°°¤ 9ü¢¤°°· I (Ac“,gu"_) (Amt-lhnrrzt.)