Page:Bouglé - Essais sur le régime des castes.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



AUX LECTEURS DE L’ANNÉE SOCIOLOGIQUE


L’apparition de ce volume marque, dans l’organisation de l’Année sociologique, une transformation qu’il est nécessaire d’expliquer.

Dans les dix tomes actuellement parus de l’Année, ce sont les analyses et les comptes rendus qui tiennent la majeure partie de la place. Cette prépondérance de la bibliographie nous était imposée par les circonstances. Ce que nous voulions en fondant l’Année, c’était réagir contre le goût des généralités et des constructions faciles ; c’était donner au public, et aux jeunes travailleurs que la sociologie attire, la sensation de ce qu’est vraiment la réalité sociale, de sa richesse et de sa complexité, de manière à les détourner de l’idéologie régnante. Pour obtenir ce résultat, le moyen le plus efficace eût été assurément d’apporter annuellement des travaux originaux, inspirés de cet esprit ; et nous nous y sommes bien efforcés. Malheureusement, dès qu’on sort des controverses méthodologiques et des dissertations philosophiques pour s’attaquer à un objet défini, la moindre étude de sociologie, par l’étendue, la variété des informations qu’elle suppose, est une œuvre laborieuse qui réclame beaucoup de temps. Pour cette raison, nous ne pouvions pas, au début de notre existence, compter sur une production originale assez abondante pour exercer sur l’opinion l’influence qui était nécessaire. Notre contribution, sous ce rapport, ne pouvait être saine et utile qu’à condition de rester modeste. Mais en nous donnant comme tâche principale d’analyser annuellement les tra-