Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 2.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
13
EXPLICATION DES PLANCHES.
désignées par les lettres d et e passent souvent de l’une à l’autre.
e. Dykes de serpentine.
e. 1. Masses recouvrantes de serpentine.
f. Dykes et masses souterraines de basalte injectées.
f. i. — f. 7. Masses de basalte épanchées sur des couches de diverses époques, et recouvrant ces couches.
f. 8. Produits basaltiformes des volcans modernes.
g. Trachyte en dykes.
g. 1. Trachyte en dômes superposés. (Puy-de-Dôme.)
h. 1. h. 2. Laves de volcans éteints, disposées en des cônes qui n’ont subi aucun mouvement. (Auvergne.)
i. 1. — i. 5. Laves, scories et cratères de volcans en activité, (i. 1. — i. 4, Etna. — i. 5, Stromboli.)
k. 1. — k. 24. Veines métallifères.
k. 15. Injections latérales de veines dans des cavités métallifères, désignées par les mineurs sous les noms de pipe veins, ou flats.
i. — i. 7. Failles, ou fractures et dislocations des couches. La continuité des roches stratifiées est toujours interrompue, et leur niveau plus ou moins changé sur les faces opposées d’une faille.

Il est inutile que nous donnions la description détaillée des dix-huit divisions des formations stratifiées que nous avons représentées dans notre coupe. On y voit, à la place qu’elles occupent respectivement, leur nom et leur ordre de superposition ; et tous les bons traités de géologie donnent des descriptions détaillées de leurs caractères.

Les principaux groupes de ces formations sont caractérisés par des couleurs qui les distinguent des groupes adjacens ; et on a reproduit ces mêmes couleurs au dessus des plantes et des animaux caractéristiques des diverses séries de formations, dans