Page:Claudel - Le Pain dur, 1918.djvu/38

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jusque-là je ne puis me permettre une autre idée..

SICHEL — Nous nous sommes clairement comprises, je crois?

Jouez votre jeu, je joue le mien, j’ai mes atouts aussi, toutes deux contre le mort.

(Entre Turelure).

SCÈNE II

TURELURE — Eh bien ! qui est-ce qui parle de mort ?

SICHEL — Nous discutons les principes du whist et le coup d’hier soir : les faibles et les fortes du mort.

TURELURE — Ouais ! pauvre homme ! me voici bien encadré entre ces deux fines joueuses.

Vous m’avez bien battu hier et ramené tout roulant, il ne m’est resté que les honneurs.

SICHEL — Monsieur le Comte n’est pas près d’en manquer.

TURELURE — Charmant! charmant l « Toujours l’honneur ! » c’est ma devise.

« Toujours l’amour ! » comme disait le roi de Westphalie en levant son verre.