Page:Descartes - Œuvres, éd. Adam et Tannery, I.djvu/48

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


presque complet, nous rencontrons d’abord quatre lettres échangées entre Descartes et Carcavi (LXXV-LXXVIII), toutes quatre fixement datées (i i juin, 9 juillet, 17 août, 24 septembre 1649) ; il y manque au moins une réponse de Descartes, en date du 6 novembre, dont il n’avait sans doute pas conservé la minute. Puis viennent six lettres de mathématiques (LXXIX- LXXXIV). La première (LXXIX) paraît s’adresser à quelqu’un d’Utrecht. Quant aux deux suivantes (LXXX et LXXXI), adressées à Elisabeth, le sujet dont elles traitent (problème des quatre cercles} les a fait reléguer ici, parmi les lettres de mathématiques, loin des lettres de morale à cette princesse, qui se trouvent au premier volume. La LXXXII e s’adresse à Schooten; la LXXXIIL, du 18 décembre 1648, à un mathématicien de France; enfin la LXXXIV e , du 3o avril iôSg, à Mersenne.

Mais les i3 lettres qui suivent (LXXXV-XCVII) nous don- nent une série nouvelle : c’est encore une dispute entre Descartes et Roberval, avec Cavendish comme intermédiaire. A vrai dire, elle ne devrait comprendre que 1 2 lettres : la dernière (XCVII) a été supposée, après coup, par Clerselier lui-même, qui avertit le lecteur, et donne la vraie date, 13 juillet 1658. L’ordre chronologique est un peu troublé; mais on le rétablit sans peine avec la liste de La Hire. Voici le tableau comparatif des minutes et des originaux :

LA HIRE. DATES. CLERSELIER.
56 2 mars 1646 LXXXV
57 30 mars 1646 LXXXVI
58 20 avril 1646 XCIII
59 20 avril 1646 XCIV
60 20 avril 1646 XCV
61 15 mai 1646 XC
62 15 juin 1646 LXXXVIII et CXIX fin
66 2 nov. 1646 XCVI