Page:Descartes - Œuvres, éd. Adam et Tannery, IV.djvu/693

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


dimanche au foir % ce qui eft caufe que ie n’y adioù- tay point mon fyfteme pour, faire vn inftrument de Mufique qui foit parfait ; car ie ne penfois pas que vous le vouluffiez encore voir,& ie fçay bien que vous 5 n’en auez aucun befoin pour l’efpinette que vous voulez ■■ faire faire à Mademoiselle voftre fille; car, pour 1 âge où elle eft, il nefautchercherqueleschofes les plus faciles. & ce fvfteme eft beaucoup plus difficile que le vulgaire. Mais vous en pourrez aifément iuger, carie voicy :

A fçauoir, au lieu qu’on a couftume de diuifer l’oc- taue en douze parties, pour les inftrumens ordinaires, il faut icy la diuifer en dix-huit b . Comme, par exemple. aux efpinettes les marches d’vne odaue font ainli dif- pofées, &c. c , & elles le deuroient eftre ainfi, &c d .

Et les fons de ces marches doiuent auoir entr’eux mefme proportion que los nombres icv mis e ; en forte

CDEFGABC CDDEFGGABC

que, fi la corde qui fait le fon C eftoit diuifée en 3600 parties égales, 3456 de ses parties donneroient

a. Lettre inconnue. La seule qui soit adressée à Huygens et que nous avons pour 1646, la CDXLIX 8 ci-avant, p. 5i5, ne semble pas être d’un dimanche, le 5 octobre étant cette année un vendredi.

b. Lire dix-neuf.

c. Ici, au lieu de « etc. », devrait se trouver la partie gauche de la figure ci-dessous.

d. Ici. au lieu de « etc. », devrait se trouver la partie droite de la figure ci-dessous.

e. Pour la restitution de ces nombres, omis par Clerselier, voir l’éclaircissement ci-après.