Page:Dickens - Nicolas Nickleby, trad. La Bédollière, 1840.djvu/235

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


meilleur moyen de mettre fin à son irrésolution était de remonter ; c’est ce que fit Nicolas.

— Je ne sais, dit précipitamment Madeleine, si je ne suis point blâmable ; mais, je vous prie, ne parlez pas aux amis de ma pauvre mère de ce qui s’est passé ici aujourd’hui. Il a souffert beaucoup, et il est de mauvaise humeur ce matin. — Vous n’avez qu’à exprimer un désir, dit Nicolas, comme je suis instruit de votre histoire, et que j’éprouve ce que doivent éprouver les hommes et les anges qui la connaissent, je vous conjure de croire que je mourrais pour vous servir.

Miss Bray détourna la tête, et essaya vainement de cacher ses larmes. Elle agita la main pour l’inviter à partir, mais ne répondit pas un seul mot. Nicolas n’en put dire davantage, et ainsi finit sa première entrevue avec Madeleine Bray.


CHAPITRE XXXVII.

— Les trois quarts sont sonnés, murmurait Newman Noggs en écoutant l’horloge d’une église voisine, et je dîne ordinairement à deux heures. Ce maudit homme le fait exprès.

C’était dans son obscur bureau et du haut de son tabouret que Newman Noggs tenait ce soliloque ; et comme tous les soliloques de Newman Noggs, celui-ci avait rapport à Ralph Nickleby.

— Je crois qu’il n’a jamais eu d’appétit, poursuivit Newman, si ce n’est pour les livres, les shillings et les pence, dont il est avide comme un loup. Je voudrais le voir forcé d’avaler une pièce de toutes les monnaies anglaises : le gros sou passerait difficilement ; mais la couronne ? … ah ! ah ! Tous les jours il me dit la même chose : Ne sortez pas avant mon retour. Alors, pourquoi sortez-vous toujours à l’heure de mon dîner ?

Ces mots, quoique prononcés sur un ton très-élevé, n’étaient adressés qu’aux murailles. Il s’était avancé dans l’allée quand le bruit du passe-partout dans la serrure de la porte lui fit opérer précipitamment sa retraite.

— Le voici, dit-il, et il y a quelqu’un avec lui ; maintenant il va me dire : Restez jusqu’à ce que monsieur soit parti. Mais je n’entends pas ça.

À ces mots, Newman se glissa dans un grand placard vide, et s’y enferma avec l’intention de décamper sitôt que Ralph serait installé dans sa propre chambre.

— Noggs ! s’écria Ralph, où est ce faquin ? Point de réponse. Le drôle a été dîner