Page:Durkheim - Les Formes élémentaires de la vie religieuse.djvu/648

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


TABLE DES MATIÈRES

Pages
Carte ethnographique de l’Australie 



Sociologie religieuse
et théorie de la connaissance
I. — Objet principal du livre : analyse de la religion la plus simple qui soit connue, en vue de déterminer les formes élémentaires de la vie religieuse. — Pourquoi elles sont plus faciles à atteindre et à expliquer à travers les religions primitives 
 1
II. — Objet secondaire de la recherche : genèse des notions fondamentales de la pensée ou catégories. — Raisons de croire qu’elles ont une origine religieuse et, par suite, sociale. — Comment, de ce point de vue, on entrevoit un moyen de renouveler la théorie de la connaissance 
 12


LIVRE PREMIER
QUESTIONS PRÉLIMINAIRES


DÉFINITION DU PHÉNOMÈNE RELIGIEUX
ET DE LA RELIGION


Utilité d’une définition préalable de la religion ; méthode à suivre pour procéder à cette définition. — Pourquoi il convient d’examiner d’abord les définitions usuelles 
 31
I. — La religion définie par le surnaturel et le mystérieux. — Critique : la notion du mystère n’est pas primitive 
 33
II. La religion définie en fonction de l’idée de Dieu ou d’être spirituel. — Religions sans dieux. — Dans les religions déistes, rites qui n’impliquent aucune idée de divinité 
 40
III. — Recherche d’une définition positive. Distinction des croyances et des rites. — Définition des croyances. — Première caractéristique : division bipartite des choses en sacrées et en profanes. — Caractères distinctifs de cette division. — Définition des rites en fonction des croyances. — Définition de la religion. 
 49