Page:Encyclopedie Planches volume 4.djvu/132

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


de la plate bande de culasse, jusqu'à l'extrémité de la bouche, est divisée en sept parties égales, comme on le voit par la ligne ponctuée A B au-dessous de chaque coupe, Pl. VII. & au-dessus de chaque épure, Pl. VIII. Deux de ces parties terminent le premier renfort; la troisieme partie termine le second renfort & le point contre lequel les tourillons sont posés, de maniere que la ligne de dessus desdits tourillons coupe à angles droits l'axe de l'ame; les quatre autres parties restent pour la volée des pieces.

Suivant cet emplacement des tourillons, la piece posée sur son affût, la culasse emportera la volée d'un trentieme o 1 environ du poids de la piece.

Les épaisseurs du métal aux différentes parties des pieces, sont déterminées par le diametre du boulet divisé en douze parties égales, cemme il est marqué sur chaque épure, Pl. VIII. on a aussi marqué ces épaisseurs en pouces, lignes, & points de douze à la ligne, sur la table des dimensions des pieces de canon. On voit le boulet représenté au-dessous du bouton de la culasse de chaque piece, & son diametre divisé en douze parties égales.

Les dimensions des plates-bandes & moulures, tant pour leur largeur & saillie, que pour leur distance des unes aux autres, se trouvent marquées sur chaque équre par des chiffres qui indiquent le nombre de parties du calibre de la piece qu'il faut leur donner à chacune, ce calibre divisé en trente-six parties égales; & il est représenté au-dessus du bouton de la culasse de chaque piece; & ces mêmes dimensions sont aussi marquées dans la table des plates-bandes & moulures, par pouces, lignes, & points de douze à la ligne.

Les anses se posent sur le second renfort, de maniere que la tête de chacune se trouve posée contre la plate-bande dudit second renfort, & la naissance de l'appui de leurs queues sur une ligne ponctuée sur les épures, qui divise par moitié la partie de la piece depuis le dessous de la-dite plate-bande jusqu'au-dessous de celle du premier renfort.

Les têtes des anses doivent être écartées l'une de l'autre intérieurement d'un diametre du boulet; & leurs queues, d'un calibre de la piece.

Suivant cette position la piece se trouvera en équilibre, étant suspendue par ses anses, observant que quand on ne parvient pas au parfait équilibre, c'est la culasse qui doit l'emporter sur la volée, mais le moins qu'il est possible.

Les angles du fond de l'ame, suivant le table des dimensions des pieces, sont remplis d'un quart de calibre en portion de cercle.

La petite chambre pour les pieces de 24 & de 16, arrondie par le fond, est placée au centre du fond de l'ame.

On voit sur la coupe de chaque piece & mortier, l'emplacement de la masse de cuivre rouge dans laquelle est percée la lumiere, les dimensions desdites masses sont marquées sur les tables.

Les plans, coupes & épures font connoître les ornemens & les endroits où ils doivent être placés sur l'extérieur desdites pieces, mortiers & pierriers.