Page:Flaubert - Théâtre éd. Conard.djvu/35

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


BOUVIGNY.

La sienne est assurée!

ROUSSELIN.

A un homme qui n’aurait méme rien du tout, pourvu...

BOUVICNY.

Oh! rien du tout!...

ROUSSELIN, se levant.

Oui, Monsieur, in un simple travailleur, é un prolétaire.

BOUVICNY, se levant.

C’est mépriser la naissance!

ROUSSELIN.

Soit ! Je suis un enfant de la Revolution, moi !

BOUVIGNY.

Vos manières le prouvent, Monsieur !

ROUSSELIN.

Et je ne me laisse pas éblouir par l’éclat des titres!

BOUVIGNY.

Ni moi par celui de l’or... croyez-le !

ROUSSELIN.

Dieu merci, on ne se courbe plus clevant les seigneurs , comme autrefois!

BOUVIGNY.

En effet, votre grand-pere a été domestique dans ma maison !