Page:Fougeroux de Campigneulles - Histoire des duels anciens et modernes, 1835.djvu/10

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
v


connexité du Duel avec une Joule d’autres institutions qui lui servent de cortège et d’appui ; j’ai pu distinguer toutes les ramifications de ce vieux préjugé du point d’honneur si profondément enraciné dans nos mœurs et si vainement combattu par nos lois. J’ai reconnu ses rapports sympathiques avec tant d’autres préjugés analogues, dans les diverses contrées du monde et notamment de l’Europe.

Il ne s’agirait donc de rien moins, pour traiter d’une manière complète un sujet ainsi envisagé, que de composer une histoire universelle de la morale et de la police des différens peuples. Mais je n’ai eu ni la volonté ni le pouvoir de donner à mon travail des proportions aussi gigantesques. Aujourd’hui, les ouvrages étendus font peur aux écrivains, comme aux lecteurs. Nos momens sont trop courts pour lire ou écrire long-temps, et nos préoccupations trop fortes pour supporter de telles distractions. J’ai fait ensorte de compléter le tableau pour ce qui concerne la France ; le coloris en est beaucoup plus faible pour les autres divisions territoriales de l’Europe, et je n’ai tracé qu’une simple esquisse pour les autres parties du Monde.

J’ai eu le bonheur d’être soutenu dans cette tâche difficile par la bienveillante coopération de véritables zélateurs des lettres. Je dois citer en première