Page:Gautier - En Chine, Les arts graphiques, 1911.djvu/14

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


planche où sont representés Les cormorans pêcheurs. Elle est, par elle-même, des plus explicatives. D’un coup d’œil, on apprend, sur cette pêche, et d’inoubliable manière, ce qu’il en faut savoir, c’est-à-dire la forme et les attitudes des oiseaux pêcheurs, la structure du radeau qui les conduit à leur besogne, la façon dont ils portent le collier qui s’oppose à l’ingurgitation de la proie.

En loge pour les degrés de mandarin. Imagineriez-vous la façon dont peuvent être disposées ces loges ? -Et ce moulin à eau mû par des hommes, l’imagineriez-vous l Non. La plus habile description ne nous présente jamais que successivement les lignes d’un tableau qu’ici vous embrassez et comprenez d’un seul coup d’œil.

La leçon d’écriture japonaise, la fête des drapeaux, le marchand de poupées, les enfants jouant à la toupie, autant de spectacles topiques dont rien, sinon l’image arrivant au secours de la parole, ne peut évoquer la physionomie et le mouvement exacts, caractéristiques, la colorisation expressive.

Lorsque cette série de douze beaux voyages s’achèvera par un voyage en Alsace-Lorraine signé d’un nom aimé et respecté, elle aura vraiment une signification éducatrice complète. Aprês avoir fait aimer aux esprits les moins aventureux le voyage d’agrément ou l’utile voyage d’exploration et de colonisation, elle affirmera que notre patrie aussi est