Page:Grisier - Les Armes et le duel, 1847.djvu/16

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


gner recevoir celle du respectueux et sincère dévouement

Avec lequel j’ai l’honneur d’être, SIRE. De YoTRE Majesté Impériale , Le très-humble et très-obéissant serviteur, de J^ A-A,. AA. ta 9xlucei ftH» du ^, de t’Ceatc Si.oyaJle $oCi|t<c&H<]ue , du, CouMt^ «aJUitt SioyaJl de SKuticfte, da CoflSége Si»^ de §«wt* IV, etc., etc.