Page:Lavignac - Le Voyage artistique à Bayreuth, éd7.djvu/15

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LE

VOYAGE ARTISTIQUE

À BAYREUTH

____

CHAPITRE PREMIER

COMMENT ON VA À BAYREUTH

____


« Qui veut comprendre le poète doit aller dans le pays du poète. »

Gœthe.


On va à Bayreuth comme on veut, à pied, à cheval, en voiture, à bicyclette, en chemin de fer, et le vrai pèlerin devrait y aller à genoux. Mais la voie la plus pratique, au moins pour les Français, c’est le chemin de fer.

Tout d’abord, il faut avoir retenu, assez longtemps à l’avance, ses places pour le théâtre et ses billets de logement. On peut faire cela de deux manières, soit en écrivant directement à M. A. von Gross, banquier à Bayreuth, soit par l’intermédiaire de la maison Durand et fils, 4, place de la Madeleine, à Paris. En principe, les meilleures places comme les meilleures chambres sont données aux premiers demandeurs ; pour en être assuré, ce n’est pas trop tôt de s’inscrire dès le mois de février des années de floraison wagnérienne. Si l’on est nombreux, on fera bien de demander que toutes les places ne soient pas sur le même rang, mais distribuées en nombre égal