Page:Les Poètes de la guerre, 1915, préf. Delorme.djvu/138

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
136
TABLE

Pages

Hinzelin (Émile). — L’Alsacienne 76

— La Lorraine 77

Hirsch (Charles-Henry). — Rêves allemands 78

Lemercier (Eugène). — Le Lion du Beffroi 81

Levaillant (Maurice). — La Lettre 83

Liégeard (Stéphen). — Dans l’Enfer de Dante 84

Magre (Maurice). — Aux Morts 85

Maitre (Georges). — Tenir ! 87

Marsolleau (Louis). — Le Vent 88

— N’ai-je donc tant vécu ?… 89

Masson (Armand). — Die Gänse-Parade 90

Mo (Urbain). — Les Cigognes 92

Noailles (Comtesse Mathieu de). — Un jour, ils étaient là !… 93

Normand (Jacques). — Les Aviateurs 96

— Les Roses de la Guerre 98

Oudot (Robert). — Le Soixante-Quinze 99

Ponchon (Raoul). — Gott mit « Huns » 101

— La Souris d’argent et le Prussien en or 103

— Le Kronprinz 105

Rameau (Jean). — Les Canons fleuris 107

— La Croix de fer 108

Redelsperger (Jacques). — Au « 75 » 110

Rip. — De l’Orient… à l’Accident 113

Rostand (Edmond). — La Cathédrale 115

— Jour des Morts 116

— Albert de Mun 119

— Le Soldat 120

— Le Bleu d’horizon 121

Siret (Henri). — Lettre d’un Soldat 122

Trouillot (Georges). — Les Deux Pendules 125

— Nos Ruines 128

Zamacoïs (Miguel). — Les Belges 131



IMPRIMERIE BERGER-LEVRAULT, MARS 1915