Page:Lignon - Importance de la conformation de la tête sur les aptitudes du cheval.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 27 —
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

liés d’une manière intime pour favoriser l’accomplissement des phénomènes de la vie.

Par une disposition naturelle heureuse, le cheval est une des rares espèces chez lesquelles on peut, par des signes extérieurs, mesurer les dimensions du crâne. — En effet, le bœuf, la chèvre, l’éléphant, etc., tous pourvus de sinus qui l’entourent, paraissent avoir un large crâne et ne sont pas moins pourvus d’un cerveau comparativement petit ; chez le cheval, au contraire, les sinus se trouvent sur la partie antérieure et laissent un espace libre pour juger des dimensions de son cerveau.


V

CORRÉLATION ENTRE LES DIMENSIONS DE LA TÊTE ET CELLES
DES ORGANES RESPIRATOIRES.


Tout se lie dans l’organisme, et de même que les dimensions du crâne peuvent donner des indices sur le degré de l’intelligence du cheval, de même la conformation de certaines parties de la face peuvent nous en donner sur l’état des fonctions végétatives.

Il s’agit, dans ce chapitre, de démontrer pourquoi, dans la tête carrée, on trouvera plus que dans toute autre une disposition favorable à l’exercice des fonctions de la respiration.

Les naseaux, chez le cheval de race noble, l’anglais et l’arabe, par exemple, présentent une disposition invariable qu’on ne saurait trop rechercher ; quand on s’occupe d’un animal exclusivement destiné aux allures rapides, ils sont larges, dilatables et éloignés l’un de l’autre. Les cavités nasales qui leur font continuité sont aussi d’une grande di-