Page:Mérat - Les Trente-six Dédicaces pour les trente-six quatrains à Madame, 1903.djvu/20

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



AU Vte ALAIN DE LORGERIL

J’eus peur d’avoir suivi la trace
Des poètes licencieux :
Le suffrage m’est précieux
D’un homme d’esprit et de race.